Étranger

Ukraine : La dynamique du barrage (2)

Pour la première fois de sa jeune histoire, l’Ukraine, historiquement chat noir en barrage, est sortie vainqueur de son face-à-face ultime pour l’Euro, contre la Slovénie. La roue tourne et les ambitions avec.

Eurostar : Evgen Konoplyanka
C’est un vrai ailier. De débordement, de rupture, de vitesse pure. Un ailier à l’ancienne, de ceux que Valery Lobanovski formait chaque jour presque mécaniquement, dans sa philosophie de football total façon Soviet suprême. Le style de joueur dont raffole Guy Roux, qui n’aurait pas fait tâche au sein du onze des grandes heures de l’AJA. Il faut dire qu’il ne ferait tâche nulle part. Konoplyanka cumule les strates de sa formation vintage au Dniepro Dniepropetrovk et les accents très tendances du football moderne. Ailier mais pas que. Sur son côté gauche, il sait aussi repiquer, feinter, s’ouvrir un angle de frappe. Mais c’est surtout dans l’élimination par la vitesse et sa vision du jeu qu’il excelle. Au FC Séville, qui a déboursé 20 millions d’euros l’été dernier pour l’arracher à la concurrence, l’Ukrainien a délivré cinq passes décisives sur ses dix premières apparitions en Liga. Il sait marquer aussi. Deux fois en Liga, deux fois en Ligue des champions. Il sait tout faire balle au pied. Un peu comme Andreï Archavine mais en plus souriant. Ce qui ne gâche rien.

Classement FIFA : 29e

Le chiffre : 12
Comme le nombre de matches disputés par Andrei Yarmolenko au cours des qualifications. Bien sûr, le garçon a eu deux dates de plus sur son calendrier personnel avec les barrages contre la Slovénie. N’empêche, aucun autre attaquant n’a joué autant que lui. Résultat : 1 055 minutes, 6 buts
et 2 passes décisives. Valeur sûre.

1er tour
• 12 juin à 21h, Stade Pierre Mauroy à Lille : Ukraine-Allemagne
• 16 juin à 18h, Stade des Lumières à Lyon : Ukraine-Irlande du Nord
• 21 juin à 18h, Stade Vélodrome à Marseille : Ukraine-Pologne

Visa pour l’Euro
• Superficie : 603 700 km2
• Population : 44,4 millions
• Capitale : Kiev
• Fédération : FFU (Fédération de Football d’Ukraine)
• Année de fondation : 1991
• Affiliation FIFA : 1992
• Affiliation UEFA : 1992
• Couleurs : maillot, short et bas jaunes
• Equipementier : Adidas
• Bilan Euro 
1 participation en 2012
3 m, 1 v, 2 d, 2 bp-4 bc
• Meilleure performance : Premier tour
• Meilleur buteur : Andreï Shevchenko ­(2 buts en 2012)

Leurs éliminatoires
3e du groupe C
19 pts, 6 v, 1 n, 3 d, 14 bp-4 bc
Barragiste
Barrage
14.11.2015 : Ukraine-Slovénie 2-0 (Andriy Yarmolenko, Yevhen Seleznev)
17.11.2015 : Slovénie-Ukraine 1-1 (Andriy Yarmolenko)
Groupe C
8.09.2014 : Ukraine-Slovaquie 0-1
9.10.2014 : Biélorussie-Ukraine 0-2 (Aleksandr Martynovich c.s.c., Serhiy Sydorchuk)
12.10.2014 : Ukraine-Macédoine 1-0 (Serhiy Sydorchuk)
15.11.2014 : Luxembourg-Ukraine 0-3 (Andriy Yarmolenko 3)
27.03.2015 : Espagne-Ukraine 1-0
14.06.2015 : Ukraine-Luxembourg 3-0 (Artem Kravets, Denys Garmash, Yevhen Konoplyanka)
5.09.2015 : Ukraine-Biélorussie 3-1 (Artem Kravets, Andriy Yarmolenko,
Yevhen Konoplyanka s.p.)
8.09.2015 : Slovaquie-Ukraine 0-0
9.10.2015 : Macédoine-Ukraine 0-2 (Yevhen Seleznev s.p., Artem Kravets)
12.10.2015 : Ukraine-Espagne 0-1

Comment ils jouent
Mykhailo Fomenko n’a pas touché au 4-2-3-1 qu’Oleg Blokhine s’était efforcé de mettre en place avant lui. Devant Andrei Pyatov, le dinosaure des buts ukrainiens qui n’a que 31 ans (mais il en faisait déjà 40 à 20…), c’est Yevhen Khacheridi et Yaroslav Rakitskiy qui forment la charnière titulaire. Viatcheslav Shevchuk est toujours là à gauche, Artem Fedetsky toujours là à droite. Pas des monstres de vitesse (surtout le dernier cité) mais des garçons toujours difficiles à passer balle au pied. Le triangle du milieu est toujours fermé par Rouslan Rotan, le capitaine, et souvent complété soit par Denys Garmash, soit par Taras Stepanenko à ses côtés, pendant que Serhiy Sydorchuk (ou Serhiy Rybalka) officie en pointe haute. Mais c’est surtout sur les côtés que l’Ukraine affiche sa force de frappe avec Andriy Yarmolenko et Yevhen Konoplyanka, peut-être parmi les plus rapides des joueurs européens. En pointe, c’est Artem Kravets ou Yevhen Seleznyov. Du fait maison, quoi.

Le sélectionneur : Mykhaylo Fomenko
• 67 ans
• Ukrainien
• En poste depuis décembre 2012
• Poste précédent :
FC Salyut Belgorod (RUS), aujourd’hui devenu le FC Energomash Belgorod
« Avons-nous un bon groupe ou non ? Seuls les résultats pourront nous le dire. Ce qui est bien, c’est que si nous avons le bonheur de nous qualifier, nous n’affronterons ni l’Allemagne, ni la Pologne avant la finale. Maintenant, nous allons tout mettre en œuvre afin que l’Ukraine ait les meilleures conditions possibles pour se préparer à cette phase finale. »

Populaires

To Top