Étranger

Turquie : Ebouriffants, les sultans ! (2)

C’est dans les dernières minutes de la dernière rencontre que les Turcs sont passés d’abord troisièmes puis meilleurs troisièmes, avec une qualification directe pour l’Euro. De quoi dégager l’horizon.

Eurostar : Arda Turan
Après avoir longtemps fait les beaux jours de Galatasaray puis de l’Atlético de Madrid, « le Barbu » commence à sérieusement trouver le temps long. Mais il était au courant. En signant au Barça l’été dernier, il savait qu’il n’aurait pas le droit de jouer avant janvier 2016, les Catalans étant interdits de recrutement cette année. Comme quoi, le Barça ne se refuse vraiment pas. Surtout, les attentes qu’il suscite se sont transformées en interrogations. Comment va-t-il démarrer après sept mois sans aucun match de compétition ? Comment digèrera-t-il l’enchaînement des matches ? Luis Enrique lui fera-t-il confiance d’entrée, en plein milieu de la saison ? Sur ce qu’il a montré sous le maillot de l’Atlético depuis trois ans, on a une petite idée. Mais on est curieux de voir son positionnement, notamment par rapport à Neymar et Andres Iniesta, qui évoluent surtout à gauche, comme lui. Pour l’Euro, cette absence obligatoire de six mois peut lui octroyer un surplus de fraîcheur par rapport à la concurrence. S’il joue assez pour retrouver le rythme, il peut arriver en pleine bourre. Et ça pourrait vite se voir.

Les éliminatoires
3e du groupe A
18 pts, 5 v, 3 n, 2 d, 14 bp-9 bc
Meilleur troisième
9.09.2014 : Islande-Turquie 3-0
10.10.2014 : Turquie-République Tchèque 1-2 (Umut Bulut)
13.10.2014 : Lettonie-Turquie 1-1 (Bilal Kisa)
16.11.2014 : Turquie-Kazakhstan 3-1 (Burak Yilmaz 2 dont 1 s.p., Serdar Aziz)
28.03.2015 : Pays-Bas-Turquie 1-1 (Burak Yilmaz)
12.06.2015 : Kazakhstan-Turquie 0-1 (Arda Turan)
3.09.2015 : Turquie-Lettonie 1-1 (Selçuk Inan)
6.09.2015 : Turquie-Pays-Bas 3-0 (Oguzhan Özyakup, Arda Turan, Burak Yilmaz)
10.10.2015 : République Tchèque-Turquie 0-2 (Selçuk Inan s.p., Hakan Calhanoglu)
13.10.2015 : Turquie-Islande 1-0 (Selçuk Inan)

1er tour
• 12 juin à 15h, Parc des Princes : Turquie-Croatie
• 17 juin à 21h, Stade Allianz Riviera à Nice : Turquie-Espagne
• 21 juin à 21h, Stade Bollaert-Delelis à Lens : Turquie-Rép. Tchèque

Visa pour l’Euro
• Superficie : 780 580 km2
• Population : 77,7 millions
• Capitale : Ankara
• Fédération : Türkiye Futbol Federasyonu
• Année de fondation : 1923
• Affiliation FIFA : 1923
• Affiliation UEFA : 1962
• Couleurs : maillot, short et bas rouges
• Equipementier : Nike
• Bilan Euro 
3 participations (1996, 2000 et 2008)
12 m, 4 v, 1 n, 7 d, 11 bp-18 bc
• Meilleure performance : Demi-finale en 2008
• Meilleur buteur : Semih Sentürk (3 buts en 2008)

Le chiffre : 16
Comme le nombre de points des Turcs… Seize et pas 18, si on enlève les deux matches nuls obtenus contre la Lettonie (deux fois 1-1), dernière du groupe A, pour obtenir le meilleur total de tous les troisièmes dans l’ensemble des poules. Meilleurs troisièmes et donc directement qualifiés pour l’Euro. Fallait pas faire maths sup’ mais presque.

Comment ils jouent
Plusieurs options s’offrent à Fatih Terim qui a fait du duo Serdar Aziz-Hakan Balta sa charnière centrale titulaire. A gauche, Caner Erkin est un latéral qui aime jouer milieu et qui apporte toute sa palette offensive dans le couloir, pendant que Sener Özbayrakli fait le job à droite. Mais c’est surtout au milieu du terrain que les Turcs affichent le plus de forces vives : d’abord avec Mehmet Topal, Selçuk Inan et Ozan Tufan, qui se relayent à tour de rôle entre la sentinelle, le pressing et la relance. Surtout avec Arda Turan, tête de gondole du grand bazar et capitaine de route d’un onze qui n’a pas d’avant-centre attitré, ce qui reste depuis quelques années le gros point noir du football turc. Mevlut Erding n’a pas réussi là où on l’attendait et la descendance d’Hakan Sükür se fait toujours autant désirer. Le plus souvent, c’est Hakan Calhanoglu qui fait office de pointe haute, même si Burak Yilmaz reste sans doute le buteur le plus légitime à ce niveau de compétition.

Le sélectionneur : Fatih Terim
• 62 ans
• Turc
• En poste depuis août 2013
• Poste précédent : Galatasaray
« Pavel Vrba (ndlr : sélectionneur de la République Tchèque) m’a dit « Rendez-vous à Paris » lors de notre dernier match et nous nous retrouvons dans le même groupe. Pas besoin de parler de l’Espagne, c’est une constellation d’étoiles. La Croatie sera notre premier test et une rencontre vraiment cruciale. Nous allons faire des choses intéressantes, nous n’aurons peur de personne. »

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top