Étranger

Très chers flops (6) : Radamel Falcao, le Tigre n’a plus d’essence dans son moteur

Le buteur impitoyable à la gâchette si sûre est devenu muet depuis son arrivée à MU où son aventure ne se prolongera pas. Premier fiasco dans la carrière de Falcao, qui tentera de se relancer à Chelsea.

C’était au tout début du mois de septembre. Ramadel Falcao avait rejoint les Red Devils dans les toutes dernières heures du mercato estival. C’était la présentation officielle sous ses nouvelles couleurs. Le Colombien arborait fièrement, sourire ultra-bright, le fameux maillot rouge floqué à son nom, avec le numéro 9. Neuf, impair et gagne. Numéro – de top scoreur – qui lui colle à la peau depuis qu’il a commencé à enquiller les buts. C’est-à-dire depuis toujours. « Je suis vraiment heureux de rejoindre Manchester United en prêt, disait-il alors. C’est le plus grand club au monde et il est clairement déterminé à retrouver les sommets. Je vais donner mon maximum pour apporter ma contribution. »
A ses côtés, Louis Van Gaal, promu coach quelques semaines plus tôt, avait presque le sourire aux lèvres, ce qui, dans son cas, était plutôt très bon signe. Comme allait le confirmer son discours : « Nous accueillons aujourd’hui l’un des buteurs les plus prolifiques de la génération actuelle. Regardez ses stats. Son ratio matches/buts parle pour lui. Quand on a la chance de pouvoir engager un joueur de ce calibre, il ne faut pas la laisser passer. »
Le technicien néerlandais sait lire et compter. Falcao ? De la dynamite : 87 matches à Porto, 72 buts, 0,83 but par match ; 91 matches à l’Atletico Madrid, 70 buts, 0,77 but par match. Monaco ? Malgré une blessure au genou qui avait plombé près d’une moitié de saison, 13 pions en 22 rencontres (0,59). Falcao, c’était aussi le meilleur buteur de la Ligue Europa 2010-11 (17 réalisations) et le meilleur buteur de la Ligue Europa 2011-12 (12). C’est encore l’homme qui s’offrit un triplé un soir de Supercoupe d’Europe, permettant à l’Atletico d’étriller Chelsea 4-1. Du lourd. Si lourd, tellement plein de promesses…
Sauf que rien n’a marché comme prévu. « El Tigre » s’est perdu dans les brumes mancuniennes. Il y a d’abord eu tous ces pépins physiques qui lui ont enquiquiné la vie. Un coup à ce fameux genou, un coup au mollet, un autre à la cuisse. Au point que certains ont commencé à émettre des doutes sur sa capacité à exister dans les rudes batailles du championnat d’Angleterre. « Des balivernes, tout ça », a rétorqué l’intéressé.
Il y aussi ces stats terribles pour lui et le fier goleador qu’il est : 26 matches avec United pour seulement 4 petits buts (soit une moyenne de 0,15). Le Tigre n’a plus d’essence dans son moteur. Il a même été convié par Louis Van Gaal, au mois de mars, à disputer un match avec les… U21 qui rencontraient Tottenham, afin de gagner du temps de jeu. Pour la petite histoire, les deux équipes ont fait match nul et le Colombien n’a pas marqué.
Voilà résumé le fiasco Falcao version United. MU, qui avait déboursé 10 M€ pour un prêt payant d’un an, auxquels il fallait ajouter un salaire avoisinant les 350 000 euros par semaine, n’a pas levé l’option d’achat de 55 M€ réclamée par Monaco. Même avec les mirobolants droits télé anglais, il y a des limites. L’animal se retrouve à Chelsea.

Populaires

To Top