Équipe de France

Top 50 : Les plus grands espoirs du foot mondial (5)

Déjà stars ou promesses. Internationaux accomplis ou en passe de le devenir. Ils ont tous 23 ans ou moins. C’était notre seul critère de sélection : être né après le 1er janvier 1994 et, bien sûr, avoir du talent pour figurer dans la liste. Un Top Jeunes mondial, en version panoramique. Peut-être que certains se brûleront les ailes, pendant que d’autres garniront chaque année leur vitrine à trophées. C’est la vie du sportif de haut niveau et c’est la loi du genre. Mais ils sont là. Sélectionnés par nos soins. Voici nos 50 meilleurs jeunes du monde !

Presnel Kimpembe
L’homme qui a éteint la « MSN » en général et Lionel Messi en particulier en huitième de finale aller de la Ligue des champions la saison dernière. S’il n’est pas encore un titulaire à part entière, il faut relativiser son statut étant donné la concurrence assez dingue qu’il vit au quotidien à Paris. Mais Unaï Emery a instauré une vraie rotation depuis le début de la saison avec Thiago Silva et Marquinhos. Et même si Didier Deschamps ne lui a pas encore donné de temps de jeu chez les Bleus, c’est un membre de plus en plus permanent du groupe France. Son assurance, sa qualité dans le jeu aérien et cette capacité à remporter les duels sans faire de faute en font l’un des plus grands espoirs mondiaux à son poste. Il manque une ligne « International A » dans son CV mais c’est tout comme…
• Français
• Paris SG
• N°3
• Défenseur central
• 22 ans
• 1,83 m, 67 kg
• International Espoirs

Alban Lafont
Son envergure et sa vitesse de mouvement sur la ligne, au sol et dans les réflexes, malgré son gabarit (il culmine à 1,95 m), font de lui l’espoir numéro un du foot français à son poste et c’est une vérité qu’il faut remettre dans le contexte de son âge. A 18 ans, il est – avec plus de 65 matches en L1 – le seul à afficher, si jeune, une telle expérience du plus haut niveau. Seul l’Italien Gianluigi Donnarumma le concurrence dans ce domaine en Europe. Il est encore coupable de quelques fautes de goût au niveau de son jeu au pied mais elles sont de plus en plus rares. Ses bonnes dispositions d’esprit, conjuguées à une grosse marge de progression, sont une promesse comme on en a rarement vu dans les buts.
• Français
• Toulouse FC
• N°40
• Gardien de but
• 18 ans
• 1,95 m, 86 kg
• International U20

Thomas Lemar
La patte gauche, c’est son truc. Mais le milieu de poche de l’ASM a pris un tel volume la saison dernière qu’il dépasse largement le cadre de la chaussure gauche. Il dézone, il se recentre. Il fait le jeu, il décroche et oriente. Ses prises d’appuis et ses changements de direction, sur trois pas et deux mètres, sont des coups de griffe. Il est aujourd’hui l’un des plus vifs et rapides milieux relayeurs. Il sait défendre et faire les efforts car malgré son poids de mouche, il répète les courses à haute intensité sans peiner. C’est une aide précieuse pour son arrière gauche. Benjamin Mendy, qui adorait combiner avec lui l’an passé à l’ASM (il le fait maintenant en bleu), peut en témoigner. Mais bon, au-delà du portrait parfait, il reste sa patte gauche. Un délice sur les coups de pied arrêtés.
• Français
• AS Monaco
• N°27
• Milieu gauche
• 21 ans
• 1,70, 58 kg
• International A

Giovani Lo Celso
Il est né à Rosario mais il vient de Rosario Central, pas des Newell’s. De toute façon, la trouvaille parisienne du mercato d’hiver dernier n’a rien de comparable à Lionel Messi, exceptée sa préférence pour le pied gauche. Lui évolue plus bas. Naturellement attiré vers l’avant mais surtout vers le cœur du jeu, il l’anime. Il accélère, il nettoie. Ce n’est pas un 10 car il aime gratter les ballons dans les pieds. Mais ce n’est pas un milieu défensif. Relayeur offensif. L’expression lui colle bien. Reste les incertitudes liées à son temps de jeu à Paris. Mais avec sa polyvalence, il y a deux façons de voir le verre, à moitié vide ou plutôt plein. S’il n’est titulaire nulle part, pour l’instant, au PSG, il peut jouer partout. Et ça, Unaï Emery le sait.
• Argentin
• Paris SG
• N°18
• Milieu de terrain
• 1,77 m, 69 kg
• International Espoirs

Malcom
La très bonne seconde moitié de saison des Girondins en 2017, qui se poursuit depuis la reprise du championnat, a mis en valeur le côté « playmaker » du petit gars de Sao Paulo. Arrivé en Aquitaine en 2015, il a mis un certain temps à trouver la bonne carburation. Normal, à 18 ans. Mais aujourd’hui, c’est une autre histoire. Il y a ce pied gauche soyeux, capable de trouver en une touche de balle le décalage, comme de nettoyer les lucarnes, et ces changements de rythme qui cassent les lignes. Il a été courtisé très fortement, cet été, par Wolfsburg et le Borussia Dortmund, qui voyait en lui le successeur d’Ousmane Dembélé. Mais Nicolas de Tavernost, le patron du directoire, a fait court : « Il est hors de question qu’il parte. C’est une trouvaille de Bordeaux, il a 20 ans et il va continuer à s’épanouir chez nous. » Non mais !
• Brésilien
• Girondins de Bordeaux
• N°7
• Milieu offensif
• 20 ans
• 1,71 m, 67 kg
• International Espoirs

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top