Équipe de France

Top 14 : Brive déjà de retour

Un an après avoir quitté l’élite, le CABCL a retrouvé le Top 14. Accession assurée grâce à un excellent final, avec une ultime victoire sur la Section Paloise. Si cette remontée est méritée, le maintien parmi l’élite s’annonce difficile…

La Corrèze est décidément à la fête ! Après Tulle qui a célébré l’élection de François Hollande à la présidence de la République l’an dernier, c’est Brive qui a le sourire. Son club, champion d’Europe en 1997 et relégué en Pro D2 en fin de saison dernière, a gagné son ticket pour le Top 14. Come-back immédiat. Les Coujous s’étaient donné deux ans pour remonter, les choses se sont précipitées. Les hommes du président Jean-Jacques Bertrand ont dominé Pau en finale (30-10) à Bordeaux après avoir terminé la saison régulière à la 2e place.
Auteurs d’une entame parfaite, les Blancs et Noirs ont pu gérer sereinement la suite de la rencontre. Le manager Nicolas Godignon ne s’y est pas trompé : « Quand on mène 17-0 au bout de 20 minutes, ça fait du bien ! J’ai eu l’impression de revoir notre match contre La Rochelle (victoire 31-10). J’avais le sentiment qu’il ne pouvait rien nous arriver. Je savais, à ce moment-là, que ça sentait bon… »

Philippe Carbonneau en renfort
Si les phases finales se sont déroulées comme dans un rêve, la musique ne fut pas la même en saison régulière. Brive a connu des hauts et des bas et une défaite à domicile contre Carcassonne lors de la 17e journée aurait pu faire basculer le club corrézien hors des places qualificatives pour la montée. L’équipe avait besoin d’un électrochoc. Aussi, elle fit appel à un ancien de la maison, Philippe Carbonneau. Pour Nicolas Godignon, ce fut le véritable tournant de la saison. « L’arrivée de Philippe dans le staff a apporté de la fraîcheur. Chacun a pu se reconcentrer sur un secteur spécifique. C’était le bon choix. Aujourd’hui, je remercie Carcassonne ! » Les joueurs ne tiennent pas un autre discours. « Philippe nous a donné beaucoup de sérénité », affirme Arnaud Mignardi. Arnaud Méla met en avant la meilleure relation avants/ trois-quarts, Carbonneau ayant « su mettre de la cohésion dans tout ça, faire le tampon ». Bonne nouvelle : l’intéressé a prolongé.
Si Philippe Carbonneau a redonné de l’élan aux Blancs et Noirs, Brive a également pu compter sur des joueurs qui ont fait office de moteur. La troisième ligne a livré une grande saison et terminé sur une excellente finale. Dans cette rencontre, Dominiko Waqaniburotu, Petrus Hauman et Poutasi Luafutu ont survolé les débats. Dominants en conquête, les Corréziens ont gagné la bataille du sol, volant sept ballons à Pau dans les rucks. Tasi Luafutu, qui a rejoint Bordeaux-Bègles, avait le sentiment du devoir accompli. « Le job est fait. C’est beaucoup d’émotion. En deux ans ici, j’ai expérimenté beaucoup de choses : la dépression de la descente et la joie immense d’une montée. Les gars n’ont rien lâché. C’est un sentiment génial de savoir que je vais jouer en Top 14 mais que Brive y va aussi. Je pourrai revenir au Stadium. »

Il y a du travail pour être au niveau en Top 14
Lors de ce match, l’arrière Julien Caminati a poursuivi sur la lancée de sa fin de saison, marquée du sceau de la classe. Le meilleur réalisateur briviste de l’année, auteur de 20 points, a fait un formidable cadeau d’adieu aux Coujous, lui qui évolue désormais à Grenoble. L’apport d’anciens comme Arnaud Méla et Simon Azoulai a également été précieux dans les moments difficiles.
Cette montée ne doit pas être une fin en soi pour le CABCL. L’objectif du club est de ne pas faire l’aller-retour. Le manager briviste a pris les devants. « J’avais dit ces derniers temps que Brive n’était plus une équipe de Top 14 qui descendait en Pro D2 mais une équipe de Pro D2 qui jouait la montée en Top 14. Maintenant, Brive est une équipe de Pro D2 qui monte en Top 14. Il y a eu de l’anticipation dans le travail. Pas par excès de confiance mais pour ne pas être en retard », explique Nicolas Godignon.
Brive est de retour dans l’élite et compte y rester. Notamment pour offrir aux nombreux supporters qui ont fait le déplacement à Bordeaux plusieurs derbies face aux Jaunards.

Paul PERIE

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top