Équipe de France

Suède : Sous le signe de Zlatan (1)

« Zorro » Ibrahimovic a encore sauvé la nation, permettant à la Suède de disputer son cinquième Euro consécutif. Son pot d’adieu à la sélection se passera en France. Champagne !

Ils ont cravaché, ils ont souffert, en qualifications, derrière cette étonnante équipe d’Autriche en pleine renaissance et une Russie toujours aussi solide. Il n’ont pas eu, non plus, la partie facile lors de ce barrage de la peur contre le Danemark. Mais à l’arrache, à la force du jarret, ils sont passés. Surtout à la force des inspirations d’« Ibracadabra » qui plante des buts aussi facilement que les prestidigitateurs sortent des lapins de leur chapeau. Huit sur les quinze de la Suède en éliminatoires, trois des quatre inscrits contre le Danemark en barrage, dont un doublé assorti d’un somptueux coup franc lors de la décisive manche retour.
Le magicien de Rosengard, Zlatan Ibrahimovic pour ceux qui n’ont pas suivi, vieillit mais il a toujours plus d’un tour dans son sac. Son sélectionneur, Erik Hamrén, complètement sous le charme, lui a carrément adressé une déclaration enflammée. « Qu’est-ce que je peux dire ? Nous voulions tellement cette qualification… Et on l’a obtenue. Il s’agit d’un moment fantastique. Les joueurs ont tous bien travaillé et Zlatan a été superbe. Il est comme un membre de ma famille. Je l’aime. »
Et Hamrén de poursuivre plus calmement pour expliquer son plan lorsqu’il avait repris en main la sélection. « L’idée, c’était de tout faire pour exploiter le talent d’une star telle que lui. Je voulais qu’il apporte autant en équipe nationale qu’il le fait en club. Il a alors montré sa formidable capacité à prendre ses responsabilités, en bénéficiant du dévouement de ses coéquipiers qui essaient de le placer dans les meilleures conditions pour briller. »
« On sait tout ce que l’on doit à Zlatan, reprend son compère de l’attaque Marcus Berg. Nous sommes une équipe, tout le monde a fait le job mais bien sûr, c’est une bénédiction de pouvoir compter sur un joueur capable de marquer des buts aussi importants. »
Et maintenant ? Placés dans le chapeau trois, les gens du Nord ne s’attendaient pas un tirage facile. Mais bon, sachant que Zlatan va probablement mettre un terme à sa carrière internationale à l’issue de l’Euro… Tout le monde aura à cœur d’honorer comme il se doit celui qui s’est si souvent transformé en sauveur de la patrie. Le pot d’adieu se passera donc en France et les bouteilles de champ’ sont déjà au frais. Après, personne n’est pressé de faire sauter les bouchons.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top