Étranger

Sénégal : Ils s’éclatent à nouveau

Pour leur unique participation à une phase finale de Coupe du monde, les Lions avaient brillé, entre la Corée du Sud et le Japon. Les voilà enfin de retour avec, pour les encadrer, les héros de 2002. Pour un remake ?

C’est une image un peu surannée, bien sûr. Elle commence à dater mais elle reste dans le cœur de ceux de Dakar jusqu’à Ziguinchor, ou d’ailleurs pour les immigrés qui ont eu le bonheur de vivre par procuration et à distance la folle aventure des Lions de la Téranga, là-bas, à l’autre bout du monde, entre la Corée du Sud et le Japon. C’était en 2002, la première participation du Sénégal à une phase finale de la Coupe du monde. Et bientôt, le premier coup de tonnerre.
En match d’ouverture à Séoul, les novices de la compétition s’imposent face au tenant du titre, le grand frère français, 1 à 0 et laissent pantois toute la planète foot devant la portée de cet exploit qui valait, au moins, la même cote qu’un titre de champion d’Angleterre pour Leicester, il y a deux ans. S’ensuivront un nul contre le Danemark puis un autre face à l’Uruguay dans une rencontre à rebondissements (3-3) et l’improbable qualification pour les huitièmes. Et le rêve insensé qui continue.
Les Suédois, à leur tour, tombent, face à la furia, à l’envie et à la détermination sans faille de ces Lions à qui plus rien ne fait peur dorénavant. Si l’aventure s’achèvera en quarts, ce sera seulement après prolongation et sur un but en or (1-0 pour la Turquie). Et cela n’enlèvera évidemment rien à la trace indélébile laissée par cette joyeuse bande qui s’est allègrement amusée à faire valser les étiquettes et les hiérarchies supposées.
Un peu plus de quinze ans après, les voilà enfin de retour sur le devant de la scène mondiale, en ayant traversé toute la phase éliminatoire sans connaître la défaite ! Enfin si, il y en a eu une, en Afrique du Sud. Mais l’arbitre ghanéen de la rencontre, Joseph Lamptey, qui avait accordé un penalty complètement imaginaire aux Sud-Afs, a été suspendu à vie pour corruption. Et le match a été donné à rejouer, après que la probité des deux fédérations concernées eut été reconnue. C’est justement à l’occasion de ce remake, le 10 novembre dernier, que le Sénégal a validé son ticket pour la Russie.
Et la belle histoire ne s’arrête pas là. En effet, l’actuel sélectionneur, Aliou Cissé, était le capitaine des héros de 2002. Il s’est entouré d’autres glorieux anciens de la campagne asiatique : Tony Sylva, entraîneur des gardiens, Omar Daf, entraîneur adjoint, ou encore Lamine Diatta, également dans l’encadrement. Tout ce beau monde connaît les ingrédients pour réussir un Mondial. Alors, si le staff d’aujourd’hui nous refaisait le coup des joueurs qu’il était hier ? « Je salue cette génération, a sobrement commenté Aliou Cissé, qui nous a permis, quinze après, d’effectuer notre retour à ce niveau. On va continuer à travailler pour avancer et progresser encore. » Avec, quand même, quelques idées bien claires en tête.

Classement FIFA : 32

1er tour
Le 19 juin à 17h, Stade du Spartak à Moscou : Sénégal-Pologne
Le 24 juin à 17h, Stade d’Ekaterinbourg : Sénégal-Japon
Le 28 juin à 16h, Stade de Samara : Sénégal-Colombie

Visa mondial
• Superficie : 196 700 km2
• 14,4 millions d’habitants
• Capitale : Dakar
• Fédération : Fédération Sénégalaise de Football
• Année de fondation : 1960
• Affiliation FIFA : 1964
• Couleurs : maillot blanc à motifs, short blanc, bas blancs à parements jaunes et verts
• Equipementier : En négociation

L’homme à suivre : Sadio Mané
De lui, Steven Gerrard, autant dire une icône absolue chez les Reds, a dit l’été dernier : « Si on (comprenez Liverpool) a manqué le titre, c’est à cause de l’absence sur blessure de Sadio en fin de saison. Elle a fait très, très mal. » Juste pour situer le rôle essentiel que l’attaquant sénégalais joue sur les bords de la Mersey où il est devenu, comme en sélection, un incontournable. Droitier mais avec une préférence pour le côté gauche, c’est un formidable dribbleur, un énorme provocateur à la technique subtile et à la précision diabolique, que ce soit dans le rôle du passeur ou du buteur. Un enfant de la balle qui sait tout faire (très bien) et qui a débuté sa carrière pro, tout jeune, à Metz. On a hâte de voir à l’œuvre le joyau des Lions de la Téranga sur les pelouses russes. Ce devrait être un régal.

Le chiffre : 2
Aliou Cissé va devenir le deuxième représentant africain à disputer une phase finale de Coupe du monde comme joueur (2002) puis comme sélectionneur (2018). Avant lui, seul le regretté Nigérian Stephen Keshi avait réussi ce doublé. Joueur avec les Super Eagles en 1994. Devenu leur coach en 2014.

Comment ils jouent
Aliou Cissé privilégie le 4-3-3. Avec comme intraitable chef de défense le roc Kalidou Koulibaly (celui que Didier Deschamps, à une époque, imaginait pouvoir appeler en bleu). Avec le capitaine Cheikhou Kouyaté dans le rôle de la sentinelle du milieu, accompagné de deux sacrés marathoniens : Cheikh Ndoye et Idrissa Gueye, qui ne lâchent jamais rien et se projettent avec envie vers l’avant. En attaque ? Eh bien, ça va rudement vite et c’est adroit balle au pied et pas maladroit, non plus, face au but. Et puis, Sadio Mané, bien sûr…

Leurs éliminatoires
Zone Afrique
2e tour
13.11.2015 : Madagascar-Sénégal 2-2 (Mame Diouf, Sadio Mané)
17.11.2015 : Sénégal-Madagascar 3-0 (Cheikhou Kouyaté, Pape Moussa Konaté, Mame Diouf)
Tournoi final
1er du groupe D
14 pts, 4 v, 2 n, 11 bp-3 bc
8.10.2016 : Sénégal-Cap-Vert 2-0 (Keita Baldé, Moussa Sow)
2.09.2017 : Sénégal-Burkina Faso 0-0
5.09.2017 : Burkina Faso-Sénégal 2-2 (Ismaïla Sarr, Sadio Mané)
7.10.2017 : Cap-Vert-Sénégal 0-2 (Diafra Sakho, Cheikh Ndoye)
10.11.2017 : Afrique du Sud-Sénégal 0-2 (Diafra Sakho, Thamsanqa Mkhize c.s.c.)
14.11.2017 : Sénégal-Afrique du Sud 2-1 (Opa Nguette, Kara Mbodji)

Le coach
Aliou Cissé
41 ans – Sénégalais
En poste depuis mars 2015
« A vue d’œil, on pourrait croire qu’il s’agit du groupe le plus facile mais, en football, il n’y a rien de facile. La Pologne, on connaît. La Colombie est habituée aux grandes compétitions et un gros travail est fait au Japon. Nous allons venir avec nos armes pour défendre nos couleurs. »

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top