Étranger

Russie : Les Tsars à la barre (2)

Hôte du tournoi pour la première fois de l’histoire, la grande Russie se trouve dans l’obligation de bien y figurer. Mais les hommes de Stanislas Cherchesov en ont-ils vraiment les moyens ? Pas si sûr…

L’homme à suivre : Aleksandr Kokorin
Il a traversé son désert et il renaît depuis le début de la saison, sous les ordres de Roberto Mancini au Zénith Saint-Pétersbourg. Non retenu par Stanislav Cherchesov pour disputer la Coupe des Confédérations en juin, Kokorin a accusé le coup. « J’ai pris une claque parce que cela faisait cinq ans que j’étais présent en sélection. Je voulais vraiment revenir le plus vite possible. » Mais il a assimilé, apparemment, ce que son nouvel entraîneur attendait de lui. « Il a compris qu’il devait se remettre en question, explique Cherchesov. Je le connais bien. Il a retrouvé son poste de prédilection et je crois qu’aujourd’hui, il prend du plaisir sur le terrain. » Mais c’est en juin qu’il sera encore plus attendu.

Le chiffre : 1
Comme la seule fois où le pays hôte de la Coupe du monde s’est fait éliminer dès le 1er tour. C’était l’Afrique du Sud en 2010 et c’est tout ce que la Russie ne veut pas.

Leurs matches
Qualifié d’office en tant que pays organisateur
Les matches depuis l’Euro 2016
31.08.2016 : Turquie-Russie 0-0
6.09.2016 : Russie-Ghana 1-0 (Fyodor Smolov)
9.10.2016 : Russie-Costa Rica 3-4 (Aleksandr Samedov, Artyom Dzyuba 2)
10.11.2016 : Qatar-Russie 2-1 (Aleksandr Samedov)
15.11.2016 : Russie-Roumanie 1-0 (Magomed Ozdoïev)
24.03.2017 : Russie-Côte d’Ivoire 0-2
28.03.2017 : Russie-Belgique 3-3 (Viktor Vasin, Alekseï Miranchuk, Aleksandr Bukharov)
5.06.2017 : Hongrie-Russie 0-3 (Fyodor Smolov, Marton Eppel c.s.c., Dmitri Poloz)
9.06.2017 : Russie-Chili 1-1 (Viktor Vasin)
17.06.2017 : Russie-Nouvelle-Zélande 2-0 (Michael Boxall c.s.c., Fyodor Smolov)
21.06.2017 : Russie-Portugal 0-1
24.06.2017 : Russie-Mexique 1-2 (Aleksandr Samedov)
7.10.2017 : Russie-Corée du Sud 4-2 (Fyodor Smolov, Ju-Young Kim c.s.c. 2, Alekseï Miranchuk)
10.10.2017 : Russie-Iran 1-1 (Dmitri Poloz)
11.11.2017 : Russie-Argentine 0-1
14.11.2017 : Russie-Espagne 3-3 (Fyodor Smolov 2, Alekseï Miranchuk)

Comment ils jouent
Stanislav Cherchesov fait la part belle au 3-5-2 avec Viktor Vasin et Fiodor Kudryashov qui bouchent dans l’axe au marquage et Gueorgui Djikiya qui prend du galon. Sinon, la jeunesse reprend le flambeau. C’est donc une équipe qui aime jouer dans le mouvement et sur sa vitesse. Une équipe de contres ? Pas seulement car les manieurs de balle comme Alan Dzagoev préfèrent l’avoir que courir après. Il faudra trouver Aleksandr Kokorin et Fyodor Smolov dans la course. Attention à Aleksandr Erokhin, très précieux au sein du Zénith Saint-Pétersbourg façonné par Roberto Mancini. Une interrogation sur Iouri Zhirkov quand même. Un joueur fabuleux mais qui était déjà lent quand il avait 25 ans. Et qui en a 34.

Le coach : Stanislav Cherchesov
54 ans
Russe
En poste depuis août 2016
« Je ne peux pas dire si je suis content ou pas de ce tirage. Edinson Cavani, Luis Suarez et Mohamed Salah sont de grands noms et de grands adversaires. Mais c’est le terrain qui dira la qualité des équipes. Nous voulions surtout éviter l’Espagne. C’est fait. »

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top