Étranger

Revue de presse : ce qu’ils disent de Lionel Messi

Quand les autres parlent de Messi, les superlatifs font aussi mal que les coups de rein du maître. Dithyrambiques et plus, si affinités…

« Pour moi, c’est le meilleur joueur du monde. Je l’ai vu éclore au Barça et dès le début, j’ai su qu’il deviendrait un phénomène. En Europe, c’est Messi le meilleur. Il est hors du commun. Je me rappelle de son premier match car il avait marqué son tout premier but sur l’une de mes passes. On s’appelle dès que l’on peut. Il aura toujours une place spéciale dans mon cœur. »
Ronaldinho qui portait le n°10 au Barça quand Lionel mit les pieds en équipe première

« C’est un génie. Il a le truc en plus, cette capacité à alterner jeu individuel et jeu collectif. Il est plus surprenant que Ronaldo. Dans ses gestes, il te sort toujours de nouvelles choses. Et il est incroyable de régularité. Sur les gros matches, c’est lui qui fait la différence. En dépit de sa petite taille, il est monstrueux physiquement. C’est une pile électrique, il se prend des tampons de partout et reste toujours sur ses pattes. Il casse le moral des défenseurs. »
Bixente Lizarazu, très fier de son mètre soixante-neuf

« Mon record de 85 buts en 60 matches, qui tenait depuis 1972, a été battu par le meilleur joueur du monde, Lionel Messi. Je suis très heureux pour lui, c’est un géant qui est par ailleurs très sympa. Il n’a qu’un défaut : celui de ne pas jouer au Bayern Munich. »
Gerd Müller à qui Messi a envoyé l’un de ses maillots après avoir battu son record

« Messi est le diamant d’une équipe merveilleuse. Est-ce le meilleur joueur de tous les temps ? Chaque génération a son meilleur joueur et chaque génération pense que ce joueur est le meilleur de l’histoire.»
Michel Platini, meilleur joueur de sa génération

« Pour beaucoup, il a rejoint les plus grands joueurs de l’histoire. Pour d’autres, il les a dépassés. Pour moi, il fait surtout partie des plus beaux joueurs que le foot ait connus. »
Zinédine Zidane, l’esthète

« Messi est le meilleur joueur de tous les temps. Les chiffres ne mentent pas. Un jour, il en marquera six dans un match. Le trône lui appartient et il décidera lui-même quand il voudra laisser sa place. Mais on ne reverra plus jamais un joueur comme lui. »
Pep Guardiola, ancien coach multititres du Barça

« Léo est incomparable. Vous (les journalistes) cherchez forcément à comparer les plus grands mais il est unique, il n’a pas d’égal. Personne ne fait la différence comme lui et ne participe autant que lui. Quand il ne marque pas, il distribue des passes décisives. C’est une petite merveille. »
Xavi, son passeur aveugle

« Le Barça est meilleur avec Léo et Léo est meilleur avec le Barça. Léo me rend également meilleur. Le football est un sport collectif où le talent de plusieurs joueurs rend une équipe plus forte. Ses performances sont hallucinantes et il les répète presque à chaque match, comme si c’était normal. Il fait la différence car c’est un joueur unique. »
Andres Iniesta, autre compère de jeu catalan

« Les joueurs expriment tout leur potentiel et mûrissent dans leur jeu lorsque qu’ils atteignent les 25-26 ans. On l’a bien vu avec Cristiano Ronaldo, Wayne Rooney ou d’autres. Mais Messi n’a toujours pas atteint cet âge-là. Quelque part, ça fait presque peur de savoir qu’il n’a que 24 ans. »
Sir Alex Ferguson et son âge avancé

« Dans sa génération, Lionel Messi est certainement le plus grand, pour l’instant. Il cumule tellement de qualités : vitesse, conduite de balle, prise de décision, efficacité et humilité… Je pense qu’il ajoute au joueur remarquable qu’il est la joie de jouer. Quelque part, c’est ce qui plaît aussi. »
Arsène Wenger, contemplatif

« Sa grande qualité, c’est qu’il continue de jouer comme quand il était cadet. Je me régalais déjà en le voyant à 15 ans et je continue. »
Tito Vilanova, ancien adjoint de Guardiola et entraîneur en chef du Barça

« C’est un dieu, en tant que personne et encore plus en tant que joueur. Je l’ai connu quand il était gamin, j’ai joué avec lui et je ne peux que lui souhaiter le meilleur parce que c’est un bon mec. »
Samuel Eto’o, le Russe

« La seule personne que j’ai vu réaliser le même genre de choses que Maradona, c’est Léo. Je ne veux pas lui mettre de pression mais on peut parfois dire qu’il ressemble beaucoup à Maradona. »
Thierry Henry qui a remporté la Ligue des champions 2009 à ses côtés

« Nous sommes différents, c’est clair. Déjà, nous n’évoluons pas dans les mêmes équipes, nous jouons dans des systèmes différents. Lui, il a grandi dans son club alors qu’il était encore un enfant. Il connaît parfaitement la maison. Il démontre depuis plusieurs années qu’il est très bon. Je le vois comme un bon coéquipier. C’est un joueur que je respecte beaucoup. »
Cristiano Ronaldo, the dark side of the moon

« Messi ou Cristiano Ronaldo ? Messi ! La façon dont il joue et les buts qu’il marque sont spectaculaires. A mon avis, Messi est le meilleur de tous les temps ! »
Wayne Rooney, ancien coéquipier de Cristiano Ronaldo

« C’est très simple : c’est le meilleur au monde, il fait ce qu’il veut dans un espace réduit.»
Neymar, habitué des chambres de bonne

« Je regrette de ne pas avoir été mature plus tôt parce que je pense qu’aujourd’hui, j’évoluerais à un niveau plus haut. Peut-être que je serais comme lui (ndlr : Lionel Messi). Mais j’ai encore le temps, je peux le rattraper. »
Hatem Ben Arfa, ambitieux

« Celui qui est vraiment irremplaçable dans l’équipe du Barça, c’est Messi. Des joueurs comme ça n’ont pas de successeur parce qu’ils sont uniques. Il me surprend à chaque match ! Il n’a pas de limites. Vous savez, la première fois que je l’ai vu, il avait 12 ans. Il ne parlait pas beaucoup mais sur un terrain, c’était un extraterrestre. Je suis fier d’avoir été le premier à lui faire signer un contrat sur un bout de serviette ! Ce qu’il y a de génial avec lui, c’est qu’il joue aujourd’hui avec la même mentalité qu’à 12 ans. »
Carles Rexach, le dénicheur

« Ils ont montré avec leurs doublés pourquoi ils étaient les deux meilleurs du monde. A la limite, il faudrait décerner deux Ballons d’or à la fin de l’année. »
José Mourinho après le Clasico (2-2) hors normes de Messi et Cristiano Ronaldo à l’automne dernier

Populaires

To Top