Équipe de France

Rétro OM 1993 : Les 21 glorieux

Ils sont 21 joueurs à avoir pris part, de près ou de loin, à l’aventure européenne olympienne 1992-93. A jamais pionniers. Voici le casting pour gagner.

Fabien Barthez
■ Français
■ Gardien de but
■ Né le 28 juin 1971
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 10 matches

Pascal Olmeta
■ Français
■ Gardien de but
■ Né le 7 avril 1961
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 1 match

Manuel Amoros
■ Français
■ Défenseur
■ Né le 1er février 1962
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 3 matches

Jocelyn Angloma
■ Français
■ Défenseur
■ Né le 7 août 1965
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 9 matches

Basile Boli
■ Français
■ Défenseur
■ Né le 2 janvier 1967
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 9 matches, 2 buts

Bernard Casoni
■ Français
■ Défenseur
■ Né le 4 septembre 1961
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 6 matches

Marcel Desailly
■ Français
■ Défenseur
■ Né le 7 septembre 1968
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 10 matches, 1 but

Eric Di Méco
■ Français
■ Défenseur
■ Né le 7 septembre 1963
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 8 matches

Didier Deschamps
■ Français
■ Milieu
■ Né le 15 octobre 1968
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 11 matches

Igor Dobrovolski
■ Russe
■ Milieu
■ Né le 27 août 1967
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 1 match

Jean-Philippe Durand
■ Français
■ Milieu
■ Né le 11 novembre 1960
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 8 matches

Jean-Jacques Eydelie
■ Français
■ Milieu
■ Né le 3 février 1966
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 9 matches

Jean-Marc Ferreri
■ Français
■ Milieu
■ Né le 26 décembre 1962
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 4 matches, 2 buts

Jean-Christophe Marquet
■ Français
■ Milieu
■ Né le 27 avril 1974
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 1 match

Rafael Martin Vasquez
■ Espagnol
■ Milieu
■ Né le 25 septembre 1965
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 2 matches, 2 buts

Franck Sauzée
■ Français
■ Milieu
■ Né le 26 octobre 1965
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 10 matches, 6 buts

Jean-Christophe Thomas
■ Français
■ Milieu
■ Né le 16 octobre 1964
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 5 matches

Alen Boksic
■ Croate
■ Attaquant
■ Né le 21 janvier 1970
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 8 matches, 6 buts

François Omam-Biyik
■ Camerounais
■ Attaquant
■ Né le 21 mai 1966
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 1 match, 1 but

Abedi Pelé
■ Ghanéen
■ Attaquant
■ Né le 5 novembre 1962
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 11 matches, 3 buts

Rudi Völler
■ Allemand
■ Attaquant
■ Né le 13 avril 1960
■ Sa Ligue des champions 1992-93 : 8 matches, 2 buts

Stats en stock

Vous voulez connaître les chiffres les plus marquants ou les plus insolites de l’OM durant cette Ligue des champions ? Pas de problème ! 3, 2, 1, 0, c’est parti !

0
Comme le nombre de défaites de l’OM en Coupe d’Europe lors de cette saison 1992-93. Sur les 11 matches qu’ils ont disputés, les hommes de Bernard Tapie en ont gagné sept et fait quatre fois match nul.

1
Au cours de la finale de Munich, l’Olympique de Marseille n’a cadré qu’une seule fois sur ses sept tentatives. Il s’agit évidemment de la tête victorieuse de Basile Boli.

2
Le nombre de joueurs qui ont porté le brassard durant cette campagne européenne. C’est Bernard Casoni qui avait été désigné capitaine au début de l’exercice avant d’être relayé par Didier Deschamps. Deux, c’est aussi le nombre d’entraîneurs qu’ont connu les Olympiens cette année-là. Jean Fernandez était le coach au début de la compétition, Raymond Goethals a pris sa succession avant les matches de poules.

6
Avec 6 buts chacun, Alen Boksic et Franck Sauzée terminent co-meilleurs buteurs marseillais de la compétition. Ils se trouvent en bonne compagnie, à égalité avec l’attaquant du Milan AC Marco Van Basten. Seul l’attaquant brésilien du PSV Eindhoven Romario a fait mieux en inscrivant 7 buts.

12
Aucun carton rouge et 12 jaunes pour l’OM durant toute la compétition. Huit joueurs ont été sanctionnés : Pelé, Deschamps, Boli, Durand, Di Meco, Desailly, Boksic et Barthez. Avec trois avertissements chacun, Boli et Di Meco sont les « bad boys » du groupe.

21
Le nombre de joueurs utilisés par Jean Fernandez puis Raymond Goethals durant cette campagne. A noter que deux d’entre eux – François Omam-Biyik et Rafael Martin Vasquez – ont quitté le club en cours de saison. A l’inverse, l’Ukrainien Igor Dobrovolski a pris le train en marche, en provenance du Genoa, comme joker.

25
Les canonniers marseillais ont frappé. Avec un total de 25 buts, l’OM se classe meilleure attaque de l’épreuve.

45
Le jeune (19 ans à l’époque) Jean-Christophe Marquet est le joueur de l’effectif qui a eu le moins de temps de jeu dans cette Ligue des champions : 45 minutes, soit la deuxième mi-temps du match retour contre Glentoran.

100
A l’occasion du déplacement des Olympiens à Berlin où l’accueillait (!) le CSKA Moscou, Abedi Pelé, auteur de l’ouverture du score, a inscrit le 100e but du club en Coupe d’Europe (C1, C2 et C3 confondus).

945
Egalité parfaite pour Didier Deschamps et Abedi Pelé, les deux joueurs les plus utilisés cette année-là en Ligue des champions. Titulaires lors des onze matches, ils en ont disputé dix dans leur intégralité et ont été sortis ensemble à la mi-temps du match retour contre Glentoran, alors que l’OM avait sa qualification en poche pour le 2e tour. Soit 945 minutes de jeu pour les deux increvables.

Populaires

To Top