Équipe de France

Rétro foot : Novembre 2012 (2/2)

Zlatan Ibrahimovic réussit un quadruplé hors d’âge contre l’Angleterre et clôt le festival par un ciseau en dehors de la surface. Le but de l’année ? Pas sûr car Philippe Mexès met celui de sa vie en Ligue des champions, avec Milan. La déculottée de l’année est pour Lille, laminé par le Bayern 6-1 sous les feux de l’Europe. Lionel Messi dépasse Pelé et le Celtic Glasgow fait plier le Barça en C1…

Une bourde : Mathias Ranégie, ça plane pour lui
Ils l’ont attendu mais il n’est jamais venu. Alors ils sont partis sans lui. L’attaquant franco-suédois de l’Udinese Mathias Ranégie a carrément zappé le rendez-vous pour le déplacement de l’Udinese à Vérone (12e journée du Calcio). Motif ? L’international suédois, coéquipier de Zlatan Ibrahimovic, était convaincu que la rencontre se disputait à domicile ! Furieux, Francesco Guidolin, son coach, lui a intimé l’ordre d’effectuer le déplacement lui-même en voiture, ce que l’étourdi a fait. Il a remplacé Antonio Di Natale à la 65e minute mais n’a pas marqué. Score final : 2-2. Et retour au volant.

Une phrase
« Honnêtement, c’est douloureux. La dentiste m’a mis une contention autour, ça fait comme un strap. Je dois porter ça pendant trois mois. Oui, je sais, ça fait un peu con quand j’en parle mais c’est comme ça. »
Sylvain Marchal a la dent dure. Le défenseur bastiais s’en est luxé une contre Auxerre, en 16es de finale de la Coupe de la Ligue. « Et comme par hasard, je me blesse à la cuisse le match d’après. Quand on sait l’impact que peut avoir la dentition sur les blessures musculaires, je me dis qu’il y a peut-être un lien de cause à effet. »

Un divorce : Roberto Di Matteo, bye-bye les Blues
Chelsea balayé 3-0 à Turin par la Juventus, en Ligue des champions, Roberto Di Matteo est limogé à 4 heures du mat’ par Roman Abramovitch. Le Russe envoie Rafael Benitez, l’ancien manager de Liverpool, au chevet des Blues. Son neuvième entraîneur en neuf ans après Claudio Ranieri (2002-04), José Mourinho (2004-07), Avram Grant (2007-08), Luis Felipe Scolari (juillet 2008-février 2009), Guus Hiddink (février-mai 2009), Carlo Ancelotti (2009-11), André Villas-Boas (juillet 2011-mars 2012) et donc Roberto Di Matteo (mars-novembre 2012). Ce qui fait dire le lendemain soir dans les couloirs de l’Emirates, avant Arsenal-Montpellier « Chelsea a nommé Rafaël Benitez pour deux saisons, l’hiver et le printemps ».

Un inconnu : Wilfried Bony, chasseur de buts
Il a 23 ans, il est ivoirien et c’est, en novembre, le deuxième buteur européen le plus efficace derrière Lionel Messi. Leo tourne à 1 but toutes les 60 minutes, Wilfried Bony plante 1 but toutes les 80 minutes avec le Vitesse Arnhem, son club aux Pays-Bas. Le coéquipier de Gaël Kakuta en est à 14 pions en Eredivisie. Quatre doublés et 14 buts sur 20 tirs cadrés ! Même « Ibra » et Cristiano Ronaldo sont derrière lui…

Le coin des Bleus : Une victoire de prestige pour terminer l’année
Les Bleus bouclent l’année 2012 par une victoire de prestige en Italie (2-1) grâce, notamment, à un but magnifique de Mathieu Valbuena (aux côtés de Franck Ribéry sur la photo), deux minutes après l’ouverture du score de Stephan El Shaarawy. Bafétimbi Gomis, qui n’avait plus marqué depuis son doublé en 2008, donne la victoire à l’équipe de France et permet aux Tricolores de clôturer l’année avec une bonne dose de confiance. Valbuena, le buteur, explique : « On voulait rester sur la dynamique de notre match en Espagne. Les supporters avaient retrouvé une équipe de France avec certaines valeurs. Si c’était pour retomber dans nos travers, ça ne servait à rien. » Pour Didier Deschamps, vaincre à Parme après être revenu à la vie à Madrid veut dire beaucoup de choses. « Ce n’est pas rien. Le résultat, c’est quand même important. C’est très bien pour notre dernier match de l’année civile. » Prochain rendez-vous en février 2013 contre l’Allemagne, au Stade de France.

Le coin des Bleus : Grosse punition pour les Bleuets
La commission de discipline de la FFF inflige 19 mois de suspension à Yann M’Vila et 13 aux quatre autres clubbers du « Crystal » (Antoine Mavinga en photo, M’Baye Niang, Chris Mavinga et Wissam Ben Yedder). Ils avaient fait le mur entre le match aller et le match retour des barrages pour l’Euro 2013 contre la Norvège et effectué l’aller-retour Le Havre-Paris dans la nuit, en taxi. M’Vila est privé de tout match en équipe de France jusqu’au 30 juin 2014, les autres jusqu’au 31 décembre 2013. Une sanction jugée disproportionnée par certains, à la mesure de la faute pour d’autres. Une sanction terrible pour eux en tout cas.

Une défaite : L’Inter fait tomber la Juve
La folle série aura duré 49 matches. La Juventus de Turin, qui n’avait plus perdu depuis le 15 mai 2011 à Parme, s’incline chez elle face à l’Inter Milan en ouverture de la 11e journée du Calcio. Et c’est tout le championnat qui est relancé. Les Intéristes, Antonio Cassano en tête, avaient prévenu avant d’effectuer le court déplacement : « Tremble, Juve, nous arrivons ». Ils ont tenu parole, surtout Diego Milito. L’attaquant argentin était en panne de confiance et de buts en 2011. Le voilà auteur d’un doublé décisif portant son total à 27 buts en championnat en 2012. C’est le meilleur réalisateur en Italie sur l’année civile. Avec cette neuvième victoire de suite toutes compétitions confondues, les Nerrazzuri rappellent à la Juve qu’elle devra s’accrocher pour conserver le Scudetto. Andrea Stramaccioni, le coach de l’Inter, plus jeune que Javier Zanetti, son capitaine, le redit : « Nous avons démontré que nous pouvions rivaliser avec le champion d’Italie. Avec ma nomination à l’Inter, c’est le plus beau jour de ma carrière. »

Un stop : Frei, le but final
Un mois après Michael Ballack, Alexander Frei annonce sa retraite pour la fin de la saison. Meilleur buteur de l’histoire de la Suisse (42 pions en 84 sélections), l’attaquant du FC Bâle a fait les beaux jours du Stade Rennais (entre 2003 et 2006) et ceux du Borussia Dortmund (de 2006 à 2009). Une reconversion au sein du FC Bâle est dans les tuyaux.

Populaires

To Top