Équipe de France

Rétro foot décembre 2014 : Titi tire le rideau (2/2)

Ça s’est passé en décembre 2014 sur la planète Foot. Remember.

En dominant aisément Ludogorets Razgrad 4-0, avec notamment un but de Cristiano Ronaldo, lors de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des champions, le Real Madrid de Carlo Ancelotti établit un nouveau record espagnol. Il s’agissait, en effet, de la dix-neuvième victoire consécutive, toutes compétitions confondues, des Madrilènes. La précédente marque appartenait au… Barça de Frank Rijkaard avec dix-huit succès à la suite en 2005-06.

Un tirage : Ici, Londres
Hasard et coïncidences, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions vaut à nos clubs français de rencontrer quelques connaissances. Paris va donc affronter le Chelsea de José Mourinho qui l’avait défait de justesses l’an dernier en quarts de finale. Arsène Wenger s’apprête à retrouver, avec Arsenal, un banc de touche monégasque qu’il a très bien connu pour y avoir officié de 1987 à 1994. Sinon, pour nos « Frenchies », c’est ici, Londres. Pas à l’ombre ? À eux de le démontrer.

Un top : En avant toute, Guingamp !
C’était le petit dans la cour des grands. Un faire-valoir qui allait, au mieux, servir de punching-ball à tous ses adversaires en Ligue Europa. Celui qui ne rapporterait aucun point à la France dans la course à l’indice UEFA. Tout faux. Les irréductibles Bretons de Guingamp ont merveilleusement déjoué les pronostics et sont sortis 2es de leur groupe de phase de poules. Qualifiés pour les seizièmes de finale de la compétition. Et avec la manière, s’il vous plaît. Pour leur dernier match de poule, les joueurs de Jocelyn Gourvennec se sont imposés 2-1 sur la pelouse hostile du PAOK Salonique, grâce à un doublé de Claudio Beauvue. Un garçon tout simplement irrésistible depuis qu’il a été repositionné au poste d’avant-centre. Même pas repu, trois jours plus tard, l’En Avant inflige sa première défaite de la saison en Ligue 1 à l’ogre parisien (1-0). « Il s’agit d’un très grand moment de l’histoire du club, apprécie le coach costarmoricain. Les joueurs ont été fantastiques mais on ne va pas s’en contenter car il reste de nombreuses échéances. » Du Gourvennec dans le texte.

Deux flops : Saint-Etienne et Lille mornes plaines
Si les petits Guingampais n’avaient pas les faveurs des pronostics en Ligue Europa, Saint-Etienne et Lille représentaient, l’un comme l’autre, une valeur refuge autrement plus conséquente pour les parieurs. Surtout qu’ils avaient annoncé leur volonté de jouer la compétition à fond. À l’arrivée, malgré les promesses et les envies, leurs résultats s’avèrent catastrophiques. Bilan des Verts, pas très mûrs : la dernière place avec 0 victoire, 5 pauvres résultats nuls et 1 défaite dans une poule pas franchement étourdissante. Bilan pour Lille : 0 victoire, 2 nuls et 4 défaites. Avec la même sanction, la dernière place du groupe. Question : ne croyez-vous pas qu’il y aurait comme un problème ?

Une phrase
« La France est lâche et hypocrite. Parfois, je me dis qu’on serait mieux dirigé aujourd’hui en étant envahi par les Allemands. »
D’Emmanuel Petit qui voulait rendre hommage à la carrière de Thierry Henry et qui a fini par déraper dans les grandes largeurs. Avant de s’excuser pour ces paroles malheureuses, évidemment.

Un sélectionneur : Didier Deschamps d’accord pour rester
Didier Deschamps, engagé avec l’équipe de France jusqu’à l’Euro 2016 qui se disputera sur nos terres, se verrait bien continuer sa mission au-delà de cette échéance. Le sujet a déjà été abordé avec Noël Le Graët, le président de la FFF, et visiblement, les ondes sont toujours aussi positives entre les deux hommes. « Il (ndlr : le président) en a envie et moi aussi, révèle le sélectionneur des Bleus. Il s’agit d’une volonté partagée. Il souhaite que je poursuive. Moi, à partir du moment où je suis très heureux, cela me convient très bien. On en a discuté et on va en rediscuter. » Une affaire plutôt très bien engagée et qui devrait être ficelée avant l’échéance de l’Euro 2016.

Une alerte : Frayeur pour le roi Pelé
Déjà, à la mi-novembre, le roi Pelé avait été admis à l’hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo pour être opéré de calculs rénaux. Il était resté deux jours dans l’établissement. Quelques jours plus tard, il y retourne et cette fois, l’alerte semble plus sérieuse. Victime d’une infection urinaire. Son cas suscite certaines inquiétudes, au point qu’il est un temps placé dans une unité de soins spécialisés, qui constitue l’étape intermédiaire avant les soins intensifs. Mais on ne dribble pas Monsieur Foot comme ça ! Après quinze jours d’hospitalisation, le Brésilien, qui a surmonté l’épreuve, peut rentrer chez lui. « Je vais bien, tout va bien, a-t-il assuré en remerciant tous ceux qui l’avaient soutenu dans son combat. J’étais préoccupé mais je n’ai pas eu peur de mourir. Je viens d’une ville qui s’appelle Tres Coraçoes (ndlr : Trois Cœurs), alors je pense que ça va être dur de me faire partir ! » Pelé n’a pas perdu son sens de l’humour.

Express
• Les trois finalistes pour le Ballon d’or 2014 sont connus. On retrouve les inévitables Leo Messi et Cristiano Ronaldo, accompagnés du portier de la Mannschaft Manuel Neuer
• Onde de choc sur Rio. Botafogo est relégué en D2. En 110 ans d’histoire, c’est seulement la deuxième fois que le club carioca connaît pareille mésaventure
• Sans club depuis son départ de Bordeaux, Francis Gillot est nommé entraîneur de la formation chinoise du Shanghai Greenland Shenhua, où sont furtivement passés Nicolas Anelka et Didier Drogba
• Jackpot ! Mario Götze, qui avait mis aux enchères, au profit d’une association caritative, la chaussure avec laquelle il avait inscrit l’unique but de la finale de la Coupe du monde trouve preneur à… 2 millions d’euros
• Après deux saisons au Qatar, Raul, l’ancien n°7 du Real Madrid, signe, à 37 ans, au New York Cosmos, qui évolue en Deuxième division de la Ligue nord-américaine
• Après avoir obtenu l’autorisation de son président, Erick Mombaerts, le coach du Havre, quitte son poste, direction le Japon
• Pour s’être chicoré, dans une scène assez hallucinante, sur le banc de touche bordelais à Nantes, avec son partenaire Maurice-Belay, l’impétueux Diego Rolan est convié par Willy Sagnol. Et invité à réviser ses gammes avec la réserve jusqu’à la trêve
• On en parle. Le prince saoudien Fahd bin Khalid Faisal pourrait rentrer dans le capital du CS Sedan Ardennes, pensionnaire de CFA
• Les 2,5 millions d’euros en provenance d’Azerbaïdjan, attendus par le RC Lens depuis fin octobre, sont enfin arrivés. Le club va donc pouvoir entériner deux contrats de joueurs libres (le gardien Samuel Atrous et le défenseur Benjamin Boulenger) qui s’étaient mis d’accord, de longue date, avec la formation nordiste
• À peine arrivé, déjà parti. Prêté à Hull City par Newcastle (où il abordait sa dernière année de contrat), Hatem Ben Arfa a résilié son contrat avec la formation du Yorkshire. Comme il ne devrait pas retourner à Newcastle, voilà un candidat au mercato d’hiver.

Populaires

To Top