Foot

Rétro foot 2014-15 : Le tour d’Europe

Petit panorama des têtes couronnées sur le Vieux Continent au printemps 2015.

Portugal : Benfica, champion mais orphelin

Au Portugal, le jeu à deux entre le Benfica et le FC Porto a une nouvelle fois tourné à l’avantage des Aigles. Ces derniers ont décroché un second titre consécutif pour la première fois depuis 31 ans (en 1983 et 1984) et l’ère dorée de Sven-Goran Eriksson. C’est le trente-quatrième titre de champion du Portugal des Rouges de la Luz et le troisième pour Jorge Jesus, le coach qui ressemble autant à Gérard Lenorman qu’à José Pekerman. Un entraîneur à l’épicentre d’un séisme de forte amplitude dans la capitale lisboète : quelques jours après l’obtention du titre, Jorge « Judas » Jesus a annoncé son départ pour… le Sporting ! Après avoir remporté cinq titres lors des deux dernières saisons, le coach emblématique des Aigles n’a pas réussi à se mettre d’accord avec sa direction pour une prolongation de contrat. Celui qui avait failli signer à Monaco l’an passé, à la place de Leonardo Jardim, reste en Liga Sagres. « Bemvindo a casa », s’est empressé de lancer le Sporting, où il avait évolué en tant que joueur, pour annoncer sa signature. Sacré coup de tonnerre à Lisbonne !

Pays-Bas : Le PSV rallume le son

Aux Pays-Bas, le PSV n’a pas fait dans la dentelle, à l’image de son goleador Memphis Depay (22 buts au final et un transfert à Manchester United dans la foulée du titre). L’Ajax Amsterdam de Frank De Boer, 2e, a dû passer par le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions (élimination face au Rapid Vienne, 2-2, 2-3). Le FC Groningue était directement qualifié pour l’UEFA, l’AZ Alkmaar et le Vitesse Arnhem ont dû passer par les phases préliminaires. Breda, Go Ahead Eagles et Dordrecht ont quitté l’Eredivisie, remplacés par le NEC Nimègue, De Graafschap et Roda JC Kerkrade. La très bonne saison de Sébastien Haller (11 buts et 7 passes en 17 matches) n’aura pas suffi à sortir le FC Utrecht du ventre mou mais l’attaquant des Bleuets est sorti de l’ombre.

• Belgique : La Gantoise, première

Plus au nord du Portugal, c’est une autre secousse – mais d’un autre ordre – qui a fait trembler les murs de la Jupiler League. Pour la première fois de son histoire, La Gantoise est devenue championne de Belgique, à l’issue de playoffs que les hommes de Hein Vanhaezebrouck ont menés tambour battant. Voilà donc La Gantoise en Ligue des champions. Le Club Bruges, son dauphin, a dû passer par les préliminaires (éliminé par Manchester United). Grise mine chez les Mauves puisqu’Anderlecht descend d’un étage et disputera la Ligue Europa. Autre représentant du plat pays : le Club Bruges. A noter que Lierse et le Cercle Bruges, deux habitués de l’élite, tombent en division inférieure alors que Saint-Trond et Louvain accèdent à la Jupiler Pro League, au terme de playoffs tarabiscotés comme une bonne histoire belge.

• Suisse : Bâle, bien sûr

Le FC Bâle, qui enquiquine de plus en plus de monde en Ligue des champions à l’automne, a une nouvelle fois survolé les débats en Suisse. Douze points d’avance au final et une maîtrise totale du début à la fin en championnat. En Super League, c’est Bâle qui règle les comptes. Le Parc Saint-Jacques, où se tiendra la finale de la prochaine Ligue Europa, en 2016, est en train de manger son pain blanc. Le dauphin est un dauphin en capitale : les Young Boys de Berne et Guillaume Hoarau, qui a retrouvé une seconde jeunesse en Helvétie (17 buts, 5 passes), ont squatté la 2e place du classement, ce qui leur offrait un ticket pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des champions (élimination face au Maccabi Tel-Aviv, 2-2, 1-1). Le FC Sion est en Ligue Europa mais pas le FC Zürich ni le FC Thoune. Plus bas, le FC Aarau quitte l’élite, remplacé par Lugano, champion de Deuxième division où se morfond toujours le Servette Genève.

Populaires

To Top