Étranger

Rétro Angleterre 2012-13 : MU reprend son bien

Dépossédés du titre par leurs voisins de City l’an passé, les Red Devils ont récupéré leur bien avec la manière et onze points d’avance. Cadeau d’adieu bien emballé pour Sir Alex Ferguson.

Il fallait bien que l’annonce arrive. A force de le voir mâchouiller son chewing-gum chaque week-end en Angleterre, chaque milieu de semaine en Europe, on s’était pris à le croire éternel. Mais non. Sir Alex Ferguson a donc décidé de raccrocher. Il s’en est allé sur un nouveau titre de champion d’Angleterre, qu’il pourra conjuguer au plus-que-parfait, plus tard, au coin du feu. Ses Red Devils n’ont pas fait semblant. Dans le sillage de Robin Van Persie, dernier gros coup de « Fergie » et auteur de 26 buts, MU a fait la course en tête tout au long de la saison, ne laissant que des bribes à une meute qui s’est très vite battue pour la qualification directe en Ligue des champions, l’histoire étant entendue depuis longtemps pour le titre.
A ce petit jeu, c’est City qui est devenu dauphin. Après moult embûches, Chelsea complète le podium. Arsenal, que l’on croyait perdu pour la C1, a arraché la 4e place lors de la dernière journée et s’est qualifie pour sa seizième Ligue des champions consécutive. Ça le fait aussi. Du coup, Tottenham devait se contenter de la Ligue Europa. Pas payés, les Spurs. Everton et Liverpool restent à quai tandis que Newcastle, rebaptisé « Châteauneuf » depuis janvier et l’achat massif de joueurs français, et le Sunderland de Paolo Di Canio sauvent leur couenne à l’arraché.
Reading et les Queens Park Rangers, la désillusion de la saison, chutent à l’étage du dessous. Wigan aussi. Mais en s’adjugeant la Cup à la surprise générale face à Manchester City, les Latics ont obtenu le droit de cumuler Championship (l’équivalent de notre Ligue 2) et Ligue Europa.

Le top : Gareth Bale
Le Gallois était un phénomène du couloir gauche. Avec André Villas-Boas, il est devenu un phénomène du jeu. Repositionné plus haut sur le terrain, il a porté à lui seul ou presque les espoirs offensifs des Spurs la saison écoulé. Le néo-Madrilène a marqué 21 buts et terminé 3e au classement des buteurs. Etonnant pour un milieu de terrain. A Madrid, on en est fou et on le comprend. A Tottenham, on ne voulait pas le lâcher. On comprend aussi.

Le flop : QPR
Avec leur recrutement cinq étoiles et leur budget illimité ou presque, les Queens Park Rangers devaient tout casser en Premier League. Mais même l’arrivée de Harry Redknapp au chevet des gardiens de la Reine n’y a rien fait. Au bout d’une saison longue comme un boulet, ils affichèrent 4 victoires et 60 buts encaissés. Les ânes sont bien là !

Le chiffre : 10
Le nombre de joueurs à 15 buts ou plus la saison passée en Angleterre, de Robin Van Persie (26, meilleur buteur) à Richard Lambert (Southampton, 15). On trouve aussi Luis Suarez (Liverpool, 23), Gareth Bale (Tottenham, 21), Christian Benteke (Aston Villa, 19), Michu (Swansea, 18), Romelu Lukaku (West Bromwich Albion, 17), Demba Ba (Newcastle puis Chelsea, 15), Frank Lampard (Chelsea, 15) et Dimitar Berbatov (Fulham, 15).

5990689-8930916

Populaires

To Top