Équipe de France

République tchèque : Les bonnes habitudes (2)

Sans faire de bruit, les Tchèques vont disputer, en France, leur sixième phase finale consécutive. Ça commence à faire.

Eurostar : Petr Cech
A 33 ans, le capitaine tchèque a été la seule recrue de l’été à Arsenal. Ce n’est pas une performance, c’est un exploit quand on sait qu’Arsène Wenger montre souvent la porte à ses propres joueurs dès lors qu’ils approchent la barrière du trentenaire. C’est donc un transfert qui en dit long sur les qualités footballistiques et mentales du bonhomme, qui ne porte pas le casque pour se cacher derrière. Avec bientôt ses 120 sélections au compteur, Petr va disputer sa quatrième phase finale européenne consécutive. Ils ne sont pas pléthore à pouvoir en dire autant. Et le pire, pardon, le plus beau dans tout ça, c’est qu’à 33 ans, on ne peut vraiment pas affirmer que l’Euro 2016 en France sera son dernier. C’est un phénomène du jeu, au palmarès long comme ses bras, qui a déjà remporté l’épreuve en 2002, catégorie Espoirs, quand il avait écœuré les Bleus de Raymond Domenech et Djibril Cissé en finale (0-0, tirs au but). A l’heure où des murs fleurissent les frontières de l’Est européen, celui-là inspire beaucoup plus le respect que la nausée.

Leurs éliminatoires
1er du groupe A
22 pts, 7 v, 1 n, 2 d, 19 bp-14 bc
9.09.2014 : République Tchèque-Pays-Bas 2-1 (Borek Dockal, Vaclav Pilar)
10.10.2014 : Turquie-République Tchèque 1-2 (Tomas Sivok, Borek Dockal)
13.10.2014 : Kazakhstan-République Tchèque 2-4 (Borek Dockal, David Lafata, Ladislav Krejci, Tomas Necid)
16.11.2014 : RépubliqueTchèque-Islande 2-1 (Pavel Kaderabek, Jon Daoi Bödvarsson c.s.c.)
28.03.2015 : République Tchèque-Lettonie 1-1 (Vaclav Pilar)
12.06.2015 : Islande-République Tchèque 2-1 (Borek Dockal)
3.09.2015 : République Tchèque-Kazakhstan 2-1 (Milan Skoda 2)
6.09.2015 : Lettonie-République Tchèque 1-2 (David Limbersky, Vladimir Darida)
10.10.2015 : République Tchèque-Turquie 0-2
13.10.2015 : Pays-Bas-République Tchèque 2-3
(Pavel Kaderabek, Josef Sural, Robin Van Persie c.s.c.)

1er tour
• 13 juin à 15h, Stadium à Toulouse : Rép. Tchèque-Espagne
• 17 juin à 18h, Stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne : Rép. Tchèque-Croatie
• 21 juin à 21h, Stade Bollaert-Delelis à Lens : Rép. Tchèque-Turquie

Visa pour l’Euro
• Superficie : 78 870 km2
• Population : 10,2 millions
• Capitale : Prague
• Fédération : Ceskomoravsky Fotbalovy Svaz
• Année de fondation : 1901
• Affiliation FIFA : 1907 (puis 1993 pour la République Tchèque)
• Affiliation UEFA : 1993
• Couleurs : maillot, short et bas blancs
• Equipementier : Puma
• Bilan Euro (Tchécoslovaquie + République Tchèque)
8 participations (1960, 76, 80, 96, 2000, 2004, 2008, 2012)
29 m, 13 v, 5 n, 11 d, 40 bp-38 bc
• Meilleur performance : Vainqueur en 1976
• Meilleur buteur : Milan Baros (5 buts en 2004)

Le chiffre : 0
Le nombre de « cleansheet » (match sans encaisser de but) du onze tchèque pendant la phase éliminatoire avec, au total, quatorze pions dans la musette, quand même, en dix rencontres.

Comment ils jouent
Devant Petr Cech le capitaine, Vaclav Kadlec et Marek Suchy forment une charnière centrale repue aux joutes de la Coupe d’Europe. Gebre Selassie, qui s’était révélé lors de l’Euro 2012, a perdu sa place au profit de David Limbersky, qui occupe le plus souvent le couloir gauche de la défense. Au milieu, Vladimir Darida (Hertha Berlin) est incontournable. Pavel Vrba, le sélectionneur, lui associe de plus en plus David Pavelka à la récupération, tandis que Ladislav Krejci fait souvent office de premier tampon au moment du coaching. Mais l’expérience de Jaroslav Plasil, qui a été longtemps gêné par des pépins physiques au cours de la campagne qualificative, ne sera pas de trop en juin. Tomas Rosicky ? Oui, s’il est sur pied… Sinon, Borek Dockal (meilleur buteur de l’équipe lors des qualifications) et Josef Sural sont en charge de l’animation offensive, même si Tomas Necid peut bousculer l’ordre établi. En pointe, c’est Milan Skoda et ce n’est pas toujours un diesel.

Le sélectionneur : Pavel Vrba
• 52 ans
• Tchèque
• En poste depuis juillet 2014
• Poste précédent : Viktoria Plzen
« Notre groupe s’avère très relevé avec l’Espagne, l’un des favoris à la victoire finale. Nous allons nous battre pour une place en huitièmes avec la Turquie et la Croatie. Nous avons peut-être un léger avantage car nous jouons l’Espagne d’entrée. Les matches décisifs pour la qualification auront lieu plus tard. »

Populaires

To Top