Équipe de France

Pourquoi Willian est une valeur des plus sûres d’Europe­­

A Chelsea, il n’est plus celui qui joue le plus. Mais quand il entre, le Brésilien est une machine à faire la décision. Surtout sur coup franc. Pas de spleen pour le Blue, sosie de Juan Cuadrado, le Colombien de la Juve.

Des coups très francs
Pas seulement une machine sur coup franc, Willian avoue un goût certain pour la répétition du geste. « C’est important de s’entraîner. Ce n’est pas la peine d’en faire trop mais j’essaie toujours d’en tirer cinq ou six dans la journée. Le plus souvent après les séances. C’est important. Ça augmente les chances de marquer. En match, il faut miser sur la concentration, regarder le positionnement du gardien et essayer de bien frapper le ballon mais c’est un geste technique à part entière. Il faut donc répéter. Sa pratique est essentielle. »

Antonio Conte sous le charme de son supersub
« Willian a une grande personnalité et énormément de qualités. Il est très important pour nous. Sur le banc ou dans l’équipe, c’est pareil. Il est, à l’instar de Pedro, une chance pour moi parce qu’il me donne plusieurs options au cours d’un match. C’est fondamental dans le foot d’aujourd’hui. »

Ses sources d’inspiration
Au-delà de la pratique et du travail, le Brésilien – toujours aussi humble – puise quelques modèles ici et là. « David Beckham et Ronaldinho se chargeaient toujours des coups francs et ils le faisaient bien. J’essaie, de mon côté, de les suivre. J’ai appris d’eux, je me suis toujours inspiré d’eux. »

14 buts et 12 passes décisives en Ligue des champions
Wilian a disputé cinq fois la Ligue des champions avec le Chakhtior Donetsk et trois fois avec Chelsea. Avec 56 matches au compteur, il présente le bilan plus qu’honorable de 14 buts et 12 passes décisives dans l’épreuve reine. On se rappelle qu’il fut le seul à la hauteur de sa réputation la saison dernière contre le Paris SG, en huitièmes de finale. C’est là qu’il a réussi son meilleur exercice avec 5 buts en 8 matches. Willian, c’est toujours la valeur ajoutée.

Le drame de sa vie en octobre
Ce n’est pas à cause de performances jugées décevantes qu’il a perdu sa place dans le onze d’Antonio Conte. En octobre dernier, alors qu’il venait de marquer, avec la Seleçao, contre le Venezuela (la veille), il a été terrassé par le décès de sa maman, qui luttait depuis de longs mois contre une tumeur au cerveau. Deux jours plus tard, Chelsea reçoit Leicester sans lui. Willian est resté au pays. « C’est un type fantastique, explique Antonio Conte. Personne ne mérite de vivre ça mais lui encore moins, peut-être. Je l’ai toujours dit, je veux que cette équipe devienne une famille. Aujourd’hui, notre victoire est pour lui et les siens. L’équipe et moi sommes tristes pour lui. » Quelques minutes avant, Diego Costa et Eden Hazard avaient marqué et fait la même chose : un « W » avec les doigts. Leicester explose 3-0 à Stamford Bridge et c’est un peu sa victoire aussi. Problème : Conte revient à son schéma fétiche en 3-4-3 et installe Victor Moses dans le couloir droit. L’équipe se met en place et le Brésilien ne retrouvera jamais sa place de titulaire à part entière. Il ne lui en veut même pas. « Conte m’a vraiment aidé », assure-t-il.

L’un des plus gros salaires des Blues
Avis aux amateurs : à l’automne 2013, il a prolongé son contrat à Chelsea jusqu’en 2020 pour devenir l’un des plus gros salaires du club. Aujourd’hui, il émarge à 8 millions d’euros par saison. A moins d’un pactole en Chine (là où Ramires et Oscar ont déjà signé, là où Diego Costa s’apprête à le faire), il faudra avoir des arguments pour l’inciter à bouger cet été.

1 but toutes les 160 minutes cette saison
Pas mal pour un milieu, non ? Le Brésilien n’est plus titulaire dans le onze d’Antonio Conte (voir par ailleurs) mais ne lâche rien pour autant. Avec les Blues, il a marqué 7 fois en Premier League et 4 fois en Cup. Avec une répartition quasiment totale : un seul de ces onze buts planté du pied gauche. Sinon ? Des frappes, des frappes, des frappes du droit, dont trois coups francs directs. Il en a notamment mis un, plus un penalty, à Hugo Lloris en demi-finales de la Cup (victoire 4-2 des Blues). Avec 11 buts et 3 passes décisives en 36 matches et 1 765 minutes de jeu cette saison, il reste l’un des meilleurs ratios de Chelsea, malgré son statut de remplaçant.

Populaires

To Top