Équipe de France

Portugal : Le contrat de confiance (2/2)

Le premier titre international que les Portugais sont allés cueillir à l’Euro 2016 a ouvert de nouveaux horizons à la Seleçao. Encore plus ambitieuse et qui sait qu’il s’agit probablement de la dernière occasion pour Cristiano Ronaldo de briller sur la scène mondiale.

L’homme à suivre : André Silva
Cristiano Ronaldo ne se sent plus tout seul au sein de l’attaque de la Seleçao portugaise. Il a enfin trouvé un compagnon de jeu capable de partager – un peu – avec lui le poids des responsabilités et de marquer des buts qui comptent. Le jeune (22 ans depuis novembre) André Silva a littéralement éclaté la saison dernière sous les couleurs du FC Porto avec ses 16 buts en 32 matches de Liga et 5 autres en 10 rencontres de Ligue des champions. « Monsieur 50% » a même monté le curseur sous le maillot de l’équipe nationale, qu’il a touché pour la première fois en septembre 2016, en inscrivant 9 buts durant la phase qualificative. Transféré cet été à l’AC Milan, il semble plus en difficulté aujourd’hui en club mais reste toujours aussi efficace avec sa sélection. Trop heureux d’avoir été adoubé par « CR7 ». « Jouer avec Ronaldo, c’est un rêve pour moi. Depuis que j’ai commencé à évoluer au plus haut niveau, j’ai espéré jouer un jour à ses côtés. » Et comme le ticket est gagnant, on devrait le voir encore un bon moment à l’œuvre.

Le chiffre : 5
Cinq à la suite. Le Portugal s’apprête à disputer sa cinquième phase finale de Coupe du monde consécutive. Ce qui situe sa constance au plus haut niveau depuis le début du siècle. Surtout quand on sait qu’auparavant, c’est-à-dire depuis la première édition en 1930, il ne s’était invitée qu’à deux reprises à la lutte finale, en 1966 en Angleterre et en 1986 au Mexique. Bon, en 1966, l’équipe emmenée par Eusebio, avait, pour sa première à ce niveau, fait fort en terminant 3e, ce qui reste le meilleur parcours de son histoire. Jusqu’à présent…

Leurs éliminatoires
Zone Europe
1er du groupe B
27 pts, 9 v, 1 d, 32 bp-4 bc
6.09.2016 : Suisse-Portugal 2-0
7.10.2016 : Portugal-Andorre 6-0 (Cristiano Ronaldo 4, João Cancelo, André Silva)
10.10.2016 : Iles Féroé-Portugal 0-6 (André Silva 3, Cristiano Ronaldo, João Moutinho, João Cancelo)
13.11.2016 : Portugal-Lettonie 4-1 (Cristiano Ronaldo 2 dont 1 s.p., William Carvalho, Bruno Alves)
25.03.2017 : Portugal-Hongrie 3-0 (André Silva, Cristiano Ronaldo 2)
9.06.2017 : Lettonie-Portugal 0-3 (Cristiano Ronaldo 2, André Silva)
31.08.2017 : Portugal-Iles Féroé 5-1 (Cristiano Ronaldo 3 dont 1 s.p., William Carvalho, Nelson Oliveira)
3.09.2017 : Hongrie-Portugal 0-1 (André Silva)
7.10.2017 : Andorre-Portugal 0-2 (Cristiano Ronaldo, André Silva)
10.10.2017 : Portugal-Suisse 2-0 (Johan Djourou c.s.c., André Silva)

Comment ils jouent
Il en faudrait beaucoup pour faire déroger Fernando Santos à ses principes, lui l’adepte forcené du 4-4-2. D’autant qu’il a enfin déniché un alter ego à Cristiano Ronaldo en attaque, digne de ce nom, en la personne d’André Silva. Avec une épine dorsale, Pepe, João Moutinho et « CR7 », plus que trentenaires et pas loin des 100 berges à eux trois, il privilégie l’expérience. La jeunesse, il faut plutôt la chercher sur les côtés, où Bernardo Silva et João Mario apportent vitesse et technique. Du côté du banc, André Gomes, Nani et Ricardo Quaresma constituent des jokers de luxe toujours susceptibles de venir débloquer une situation verrouillée. Le tout donne un ensemble très solide qui a emmagasiné une confiance inestimable en remportant l’Euro 2016, premier trophée majeur des Lusitaniens dans le concert international.

Le coach : Fernando Santos
63 ans
Portugais
En poste depuis septembre 2013
« C’est un tirage trompeur mais on peut dire que l’Espagne et le Portugal sont favoris. L’Espagne vise le trophée et le Portugal a un statut. Mais le n’oublie pas que le Maroc et l’Iran ont terminé les éliminatoires invaincus. »

Populaires

To Top