Editos

Planète Foot 266

Que la jeunesse prenne le pouvoir !

Planète Foot 266 – Mai/Juin 2018

Pour la France et pour les Bleus, la Coupe du monde a véritablement commencé le 17 mai à vingt heures et des poussières quand, au journal de TF1, Didier Deschamps, veste sombre et chemise claire, a égrené les noms des 23 élus, sans oublier ceux qui, contrairement à il y a quatre ans ou même il y a deux ans à l’Euro, ne sont plus 7 réservistes mais 11 suppléants. Au-delà des choix – mais toute histoire est un choix, n’est-ce pas ? –, des discussions de comptoir sur l’opportunité de retenir celui-ci ou d’écarter celui-là, de l’avis bien tranché des millions de sélectionneurs que nous sommes au plus profond de nous-mêmes, c’est la jeunesse de l’effectif et le peu de vécu sous le maillot bleu de la moitié des appelés qui méritent un arrêt sur image et quelques réflexions. 0ui, l’ensemble est jeune avec une moyenne d’âge de 25 ans et 6 mois. C’est notamment vrai dans les lignes arrières où sept des huit défenseurs (l’exception s’appelle Adil Rami) ne dépassent pas cette fameuse ligne des 25 ans. Dans une zone du jeu où l’on a coutume d’assurer que l’expérience constitue un atout aussi indispensable qu’inestimable, Didier Deschamps, qui a dû se passer de Laurent Koscielny mais qui a aussi volontairement laissé sur le bord du chemin Lucas Digne ou Mathieu Debuchy revenu très fort sous le maillot vert de Saint-Etienne, est à créditer d’un sacré contre-pied, auquel il ne nous avait guère habitué à l’époque où il était joueur. On le disait conservateur, il se montre audacieux. Mieux ou plus fort, c’est comme on veut, quand il a donné sa liste, 11 des 23 joueurs qui vont constituer sa troupe pour la campagne de Russie n’avaient pas encore franchi la barre des dix capes. Oui, c’est jeune, oui le groupe n’a pas forcément une immense expérience internationale, au moins au niveau de la sélection, et on ne sait pas si, sous les pelouses russes, il va trouver la plage, mais, cinquante ans après mai 68, on a juste envie que cette jeunesse prenne le pouvoir. Qu’elle s’en empare, qu’elle se l’accapare. Qu’elle le revendique haut et fort pour faire triompher les paris audacieux de son guide.

Planète Foot est disponible :

  • Chez votre marchand de journaux
  • Par abonnement
  • En kiosques numériques :
    App_Store_pt_blgoogleplay_pt_bl

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top