Boutique Cyclisme

Planète Cyclisme 86

116 pages + Le calendrier détachable de la saison


Choisissez (port inclus) :



Planète Cyclisme 86 – Février/Mars 2019

Édito

Les coureurs sont déjà au turbin depuis un moment. Le temps où Paris-Nice sonnait comme un premier rappel des troupes est ré- volu depuis belle lurette. Les classiques sont devenues des “Monu- ments” et les premiers de cordée n’ont pas d’autre choix que d’être au taquet dès le mois de janvier en Australie, s’ils veulent être sur un podium en avril.Ainsi va leWorldTour.

Le triple champion du monde Peter Sagan, qu’on ne peut taxer d’être un paresseux, constate le rythme infernal. « Les saisons sont de plus en plus longues, alors j’ai vraiment coupé cet hiver et j’ai moins travaillé en inten- sité. » Le Slovaque n’est pas le seul à se plaindre du calendrier. L’Italien Vin- cenzo Nibali nous tenait les mêmes propos lors du premier training camp de Bahrain-Merida, en Croatie, en décembre dernier.

La réforme de l’UCI, qui entrera en vigueur en 2020, n’a pas prévu d’alléger le marathon des coureurs.L’Union Cycliste Internationale se contente de modifier les critères d’attribution des licencesWorldTour avec cinq critères – éthique,administratif,financier, organisationnel, sportif – et mettra sans scrupule un coup de Tipp-Ex sur les appellations de catégories de courses.

En revanche, les managers peuvent déjà plancher sur un budget en hausse, car lesWorldTeams devront avoir un effectif compris entre 27 et 30 cou- reurs. Même chose pour les ProTeams, qui évolueront avec un roster de 20 à 30 bonshommes. L’UCI ne sait plus trop comment opérer pour re- prendre un tant soit peu la main. Son approche ne semble pas la meilleure. En attendant, ce sont les grands argentiers du cyclisme, c’est-à-dire ASO, RCS et Flanders Classics, qui donnent le tempo en début de saison. Amaury Sport Organisation a été le premier à dégainer avec ses deux in- vitationspourleTourdeFrance.EllesontfaitlebonheurdeWanty-Groupe Gobert, l’équipe de Guillaume Martin, et de Cofidis, la formation de Nacer Bouhanni.

ASO s’est conformé au règlement UCI qui prévoit de qualifier automatiquement les deux premières équipes du circuit Continental Europe dans son prochain règlement ! En même temps, l’organisation française se ré- serve encore deux wildcards, à choisir parmi Arkea-Samsic, Direct Ener- gie et Vital Concept-B&B HOTELS. « On va devoir être performant le plus vite possible » note le manager d’Arkea-Samsic, Emmanuel Hubert. « Mais on espère aussi qu’on aura la réponse assez vite pour s’organiser en conséquence. » Difficile, cependant, d’accuser ASO de favoriser les équipes françaises !

La formation américaine Rally UHC a ainsi été surprise d’être invitée sur La Flèche wallonne, alors que Warren Barguil, deux top 10 au Mur du Huy, reste à la maison avec son équipe bre- tonne. Il devra performer sur Liège- Bastogne-Liège dans l’optique duTour, si cette course est bien un dernier test. Encore faut-il le savoir, car ASO n’a pas donné de deadline dans le pro- gramme de courses à la qualification ! hétérogène, avec 25 ContinentalPro, les wild- cards sont devenues aussi importantes que les victoires. Elles sont même vi- tales dans le cadre de la mondialisation du cyclisme. « C’est un vrai casse-tête pour les managers de ces équipes qui montent un budget déjà conséquent, sans aucune garantie de participer à un Grand Tour ou des Monuments » explique un agent de coureurs. « C’est de plus en plus en

dur, car la règlementation se tend avec la nouvelle réforme UCI. »
Plus de coureurs dans les différentes divisions, moins de garanties aux éche- lons inférieurs :il sera préférable d’être une UCIWorldTeam en 2020 ! Co- fidis a compris le message, en faisant acte de candidature. Son manager, CédricVasseur,ne s’embarrasse pas des cinq critères exigés par l’UCI quand il affirme avec aplomb : « On a déjà beaucoup de coureurs de niveau WorldTourdansnotreeffectif.»Onjugerasurpiècespuisquesonéquipe adéjàleprécieuxsésamepourleTourdeFrance,laFlèchewallonne,Liège- Bastogne-Liège et Paris-Roubaix, sans oublier Paris-Nice. Les wildcards n’ont pas fini de faire débat !

Sommaire

Cadeau ! Le calendrier détachable de la saison

  • Rohan Dennis : L’exemple “Thomas” pour des ambitions haut de gamme
  • WorldTour 2019 : Les 18 équipes à la loupe, l’interview de tous les DS
  • Romain Bardet : Il se construit dans la difficulté

Et aussi…

  • Around Cycling
  • Plein les yeux
  • New generation : nos 10 stars de demain
  • Bora-Hansgrohe : du rififi chez les sprinteurs
  • Deceuninck-Quick•Step:leretourdelagrossearmada
  • Movistar : Quintana objectif maillot jaune
  • Sky : Thomas, le devoir avant tout
  • UAE Team Emirates : Gaviria, ils vont l’adorer
  • Tous les effectifs des ContinentalPro Teams

PLANÈTE CYCLISME EST DISPONIBLE :

  • Chez votre marchand de journaux
  • Par abonnement
  • En kiosques numériques :

App_Store_pt_blgoogleplay_pt_bl

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top