Basket

Mondial Basket 254

Mondial Basket 254 – Juilet 2018

L’hégémonie des Golden State Warriors serait-elle en train de tuer la NBA ? La venue de Kevin Durant au sein d’un noyau dur savamment constitué il y a quelques années a peut-être « définitivement » écrasé la concurrence puisque la « Dub Nation » a gagné les deux derniers titres haut la main (4-1 en 2017 et un « sweep » cette année). Qui est fautif ? Si la Ligue ne va pas mettre en place un système pour mieux répartir les forces ou, pire, pour détruire les Warriors, elle pense à modifier l’équilibre financier. L’accord collectif actuel court jusqu’en 2024 mais il peut être renégocié dès 2023. Adam Silver, le big boss de la NBA, en est bien conscient, lui qui envisage maintenant un « hard cap ». Même s’il aurait dû s’en apercevoir bien avant. « Depuis plusieurs années, on parle d’un salary cap plus dur que l’actuel. En NFL, c’est plus dur que chez nous. Le nôtre est plutôt soft. Il permet à des équipes de le dépasser et c’est le cas avec Golden State et Cleveland. Ils sont clairement au-dessus. Les 28 autres équipes se plaignent de voir ces deux formations en Finales depuis quatre ans mais au fond, ce sont les 30 équipes qui sont responsables du système, avec les joueurs. » Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que se pose la question d’une suprématie écrasante, d’une domination outrageuse… « Il y a toujours eu des dynasties dans cette Ligue, reprend le commissionner. Il y a une vieille une de « Sports Illustrated » (ndlr : en 1997) qui disait : « Des Bulls si forts sont-ils mauvais pour la NBA ? » C’est la même chose aujourd’hui. Je ne me souviens pas qu’on ait eu ce genre de débat à cette époque-là. Mais il n’y avait pas le facteur Kevin Durant. C’est un problème pour les gens car une équipe déjà championne ajoute Durant. Il n’y avait pas l’équivalent avec les Bulls. » Pauvre « KD », ça va être de sa faute d’être si fort et d’avoir choisi la Bay Area ! « Je devrais gagner bien plus d’argent si j’étais le seul responsable. Ma eesponsabilité, elle est envers l’équipe pour laquelle je joue », réplique le double MVP des Finales. L’été va donc être fortement agité avec les trades… Quelques superstars et non des moindres sont lâchées dans la free agency. Un coup d’oeil dans le rétro des plus beaux « back-to-back » de ces vingt-cinq dernières années vous rappelle que les associations de « bienfaiteurs » ont déjà connu leur heure de gloire : Olajuwon-Drexler, Jordan-Pippen-Rodman, Shaq-Kobe, Wade-James-
Bosh… CQFD !

Mondial Basket est disponible :

  • Chez votre marchand de journaux
  • Par abonnement
  • En kiosques numériques :

App_Store_pt_blgoogleplay_pt_bl

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top