Équipe de France

Mercato : Premières grosses chaleurs (1)

S’il n’a pas encore tout chamboulé, le mercato d’été, ouvert depuis le 9 juin, souffle déjà le chaud sur la Ligue 1. Premier tour d’horizon.

Quand c’est trop, c’est Tolisso !
Corentin Tolisso
Milieu de terrain
De Lyon au Bayern Munich (ALL)
Contrat : 5 ans
Montant : 41,5 M€ + 6 M€ de bonus
Corentin a fait le grand saut. Alors que tous les projecteurs étaient braqués sur Alexandre Lacazette, qui devait partir à l’Atlético de Madrid mais qui s’est heurté à l’interdiction de recrutement des Colchoneros, c’est au cœur du jeu que l’OL a perdu gros. Corentin Tolisso quitte son club formateur pour l’une des plus grandes formations du monde. Il devient la recrue la plus chère du Bayern Munich. Et accessoirement la plus grosse vente de l’histoire de l’OL. Ça claque. « Je ne réalise pas totalement… Ça me fait extrêmement plaisir, je suis fier et en même temps impatient. Je ne vais plus être dans mon cocon. Mais je me sens prêt. »
Donc, 41,5 millions d’euros, auxquels il faut ajouter six millions de bonus. Même pas peur ? « Le montant du transfert met un peu la pression, répond l’intéressé, mais j’ai envie de montrer que je vaux ce prix et que le Bayern ne s’est pas trompé. » Un coup de fil de Carlo Ancelotti lui-même aurait tout déclenché. « Oui, tout s’est fait très vite. J’ai parlé avec Ancelotti, qui est un très grand entraîneur, un coach qui gagne partout où il passe. Ça fait bizarre… Il m’a conforté dans l’idée que c’était un très grand club, dans lequel je pouvais progresser. Quand j’ai su que le Bayern me voulait à ce point, je n’ai pas hésité une seconde. Pour moi, le plus dur commence. J’ai des objectifs, je veux faire la Coupe du monde avec l’équipe de France. Devenir titulaire au Bayern me donnera peut-être la possibilité d’avoir plus de temps de jeu avec les Bleus. » Avec la retraite de Xabi Alonso, il a assurément un sacré coup à jouer.

OM : Germain pour patienter
Valère Germain
Attaquant
De Monaco à Marseille
Contrat : 4 ans
Montant du transfert : 8 M€ + 2 M€ de bonus
A 27 ans, le fils de Bruno enfile le maillot du père. Valère Germain est la première recrue de l’OM version été 2017, comprenez l’acte de fondation de l’ère Frank McCourt. Un bonhomme vanté depuis le mois d’octobre par la direction. C’est une bonne pioche, vu sa polyvalence, son intelligence de jeu et son efficacité (10 buts, 3 passes décisives avec Monaco la saison dernière). C’est surtout un bon complément de l’attaquant principal, qui sera donc Bafétimbi Gomis… ou un autre.

Milan : Quatre à la suite
L’AC Milan a la fièvre ! Quelques semaines après l’officialisation du rachat du club (c’était en avril), la nouvelle direction chinoise sort la planche à billets. Plus de 100 millions d’euros en quelques jours, le tout pour quatre joueurs. Ça a produit son petit effet.
Avec Mateo Musacchio d’abord : 18 millions pour le défenseur international argentin, à qui il restait un an de contrat à Villarreal et qui était peut-être l’un des stoppeurs les plus recherchés sur le marché. Il devrait former la charnière centrale avec Alessio Romagnoli et on a hâte de voir ça.
Avec Franck Kessié ensuite : 28 millions pour le très courtisé milieu ivoirien. A 20 ans, il faut dire qu’il était considéré comme la plus grande promesse en Italie, où il a littéralement explosé avec l’Atalanta Bergame sous les ordres de Gian Piero Gasperini (6 buts, 3 passes décisives). Il est déjà un international en puissance chez les Eléphants. Il a tout pour s’imposer dans l’entrejeu rossonero. Le nouveau Marcel Desailly ?
Avec Ricardo Rodriguez aussi : 15 millions pour l’international suisse, lui aussi l’un des éléments les plus convoités parmi les arrières gauches du moment. Souvent annoncé du côté du PSG, l’ancien Loup de Wolfsburg prend une place qui a son histoire et son importance chez les Rouges et Noirs : c’était le poste de Paolo Maldini. Mais avec son catogan et sa barbe de trois jours, il n’a pas l’air de craindre grand-chose.
Avec André Silva enfin : 38 millions d’euros pour le goleador portugais aux 21 buts la saison dernière à Porto, mais aussi 7 buts en 8 sélections avec le Portugal. Rien n’était donc trop gros du côté milanais. Courtisée par l’OM et Andoni Zubizarreta, la nouvelle pépite lusitanienne complète un mercato à la fois rondement mené et assez impressionnant. Pour arriver à la bagatelle de 99 millions d’euros dépensés. Un peu chères, les emplettes ? Même pas sûr.

« Petit Vélo » file à la turque
Mathieu Valbuena
Milieu de terrain
De Lyon au Besiktas (TUR)
Contrat : 4 ans
Montant du transfert : 4 M€ (bonus compris)
A 32 ans, Mathieu Valbuena reprend son bâton de pèlerin. Après une expérience à Moscou, celui qui ne sera resté que deux saisons à Lyon a débarqué à Istanbul comme une rock star, plusieurs centaines de supporters étant venus à l’aéroport pour l’accueillir. C’est un renfort de choix pour Fenerbahce, qui confirme ses ambitions nouvelles (Nabil Dirar lui a emboîté le pas quelques jours plus tard) à l’aube du lancement de la saison européenne. Mais un choix qui compromet peut-être définitivement, à un an de la Coupe du monde, la possibilité de le revoir en équipe de France. A moins que, contrairement à ce qu’il dit, il n’ait déjà tiré un trait sur les Bleus.

Salah est un Red
Mohamed Salah
Attaquant
De l’AS Rome (ITA) à Liverpool (ANG)
Contrat : 4 ans
Montant du transfert : 39 M€
Après de longues semaines de tractations, l’Egyptien Mohamed Salah, finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2017 (53 sélections avec les Pharaons), rejoint les Reds de Liverpool. Après s’être fait remarquer en Ligue des champions avec le FC Bâle, Salah avait rejoint Chelsea, où il ne s’était jamais imposé. Après plusieurs prêts en Italie, à la Fiorentina tout d’abord puis à la Roma (19 buts et 15 passes décisives en 41 matches avec les Giallorossi la saison dernière), il revient donc en Premier League par la grande porte. Un transfert estimé à 39 millions d’euros (34 M£) selon la BBC, au moment où il arrivait sur les bords de la Mersey pour passer sa visite médicale, en provenance directe du Caire. Un renfort de choix pour les Reds et Jürgen Klopp, qui avait fait de la venue du milieu offensif une priorité. Le voilà donc qui troque sans faute de goût le grenat de la Louve pour le rouge de Liverpool.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top