Étranger

Lucas Moura, tout l’or du Brésil

C’est la dernière emplette du Paris SG, il faut patienter jusqu’en janvier pour le voir mais il a déjà son étiquette : jamais un joueur brésilien n’a été acheté aussi cher par un club européen. Et Lucas n’a que 20 ans. Vertige.

Petit quiz brésilien, passeport obligatoire pour revenir en deuxième semaine. Qui veut gagner des millions ? Robinho ? Acheté 24 millions d’euros par le Real Madrid. Alexandre Pato ? 22 millions, chèque signé par le Milan AC. Denilson au Betis Séville ? 31 millions. Et Oscar alors, la pépite de l’Internacional Porto Alegre, formé à Sao Paulo, comme Lucas Moura, et transféré à Chelsea ? 32 millions. La boucle est bouclée mais la vis n’est pas resserrée. Nous n’avons là que des petits joueurs à côté de Lucas. Lucas Rodriguez Moura Da Silva, celui que tout le monde connaît sous le nom de Lucas au Brésil et qui a bizarrement été rebaptisé Lucas Moura depuis que son nom apparaît dans les castings européens. Une affaire de produit d’appel, sans doute.
A 20 ans, le titi de Sao Paulo a blackboulé tous les repères. Manchester United avait avancé ses pions pour l’attirer du côté de Carrington, son centre d’entraînement. Mais même MU n’a rien pu faire. Même MU s’incline. En matière de transferts, tout le monde, aujourd’hui, s’incline devant Paris. A 43 millions d’euros la petite folie, ça se comprend. C’est le prix que le Qatar a déboursé pour acquérir la nouvelle pépite « auriverde ». Lucas Moura est attendu dans la capitale en janvier.

Thiago Silva : « Habile et adroit devant le but »
Pur produit du centre de formation de Sao Paulo, Lucas s’y fait remarquer lors de son premier match en touchant trois fois la transversale. Les présentations sont faites avec le SPFC, l’ancien club de… Leonardo au Brésil. Thiago Silva dit beaucoup de bien du gamin. « Leonardo m’a demandé mon avis sur Lucas, explique le défenseur transfuge du Milan AC. Je n’ai dit que du bien de lui. Non parce que c’est mon ami mais parce qu’il a d’énormes qualités techniques. J’aimerais l’avoir à mes côtés au PSG. Il nous sera très utile. Il est habile et adroit devant le but. »
Apparemment, la parole de Thiago Silva pèse quelques grammes du côté de Paris puisque Leo n’a pas perdu de temps. C’est Lucas qui le dit : « On avançait dans les discussions avec Manchester mais à la dernière minute, Leonardo m’a appelé. J’ai beaucoup parlé avec lui et j’ai finalement décidé de rejoindre le PSG. » Et voilà le travail ! Quarante-trois patates. Lucas a quand même terminé le championnat avec Sao Paulo. Un bon VRP, ce Leo.

Effacé durant les J.O. de Londres
Un challenge de taille attend Moura, pilier de la Seleçao des U20, avec laquelle il a été champion d’Amérique du Sud l’an passé, mais qui a encore du mal à s’affirmer chez les grands. On ne l’a pratiquement pas vu durant les Jeux Olympiques de Londres. Il n’a été titulaire que pour le match face à la Nouvelle-Zélande, restant cantonné dans un rôle de joker jusqu’à la finale. Lucas est certes reparti avec la médaille d’argent autour du cou mais il n’est pas facile de savoir ce que le bonhomme a dans le ventre. A ce stade de sa carrière, il ne vaut vraisemblablement pas le prix payé par le PSG qui a simplement décidé d’étouffer la concurrence.
On a bien essayé de récupérer quelques billes auprès de Carlo Ancelotti mais le Mister a, comme qui dirait, botté en touche. « Le prix a été fixé par United, le PSG a fait une légère surenchère. » Facile, ça. « Il n’est pas encore dans l’équipe. J’ai déjà assez à faire avec les joueurs qui sont là. Pour lui, on verra en janvier. Et janvier, c’est encore loin. » C’est vrai mais à ce prix-là, on demande à voir, quand même.

Malheureux outre-Manche
11 août 2012, Wembley, finale des J.O. Lucas entre en fin de match aux côtés de Neymar, Hulk et consorts mais rien n’y fait. Le Mexique terrasse la Seleçao 2-1 et s’empare de l’or olympique. Ce match a attiré 86 162 spectateurs, record d’affluence des Jeux toutes compétitions confondues.

Lucas Rodrigues Moura Da Silva en short
■ Né le 13 août 1992 à Sao Paulo (BRE)
■ 1,72 m, 66 kg
■ Milieu
■ Roadbook : FC Sao Paulo (BRE)
■ International A
Première sélection : Brésil-Ecosse 2-0, le 27 mars 2011 à Londres
22 sélections, 6 buts
■ Palmarès
Champion d’Amérique du Sud des U20 avec le Brésil en 2011
Médaille d’argent aux Jeux Olympiques 2012 avec le Brésil

Populaires

To Top