Équipe de France

Les nouveaux Jedi sont tous bleus (2)

Dans le sillage de la comète Kylian Mbappé, c’est toute une flotte de jeunes chevaliers qui remplit l’espace gravitationnel de la Ligue 1. Parce que les champions d’Europe U19 de l’an passé seront les favoris de la Coupe du monde U20, cet été, en Corée du Sud. Parce qu’Anthony Martial, Adrien Rabiot ou Kingsley Coman, presque vieux, sentent déjà une sacrée clique de cousins dans leurs parages. Parce que les talents regorgent à tous les postes : il y a Lafont, Monsieur Propre, qui préfère les gants au sabre laser. Il y a la Hernandez Family, qui se produit et se reproduit sur la planète Liga. Il y a Lopez, le minot, ou encore Tousart le mi-Gone, deux espèces en voie d’apparition. La flotte est dense, les étoiles sont toutes bleues et c’est tout sauf une attaque de clones. Une vraie galaxie de pépites, en fait. Que la Force soit avec eux ! Quand tu auras lu ces pages, mieux informé tu seras…

Ousmane Dembélé : L’ambidextre des pieds

Difficile de classer le joueur du Borussia Dortmund. Attaquant ? Milieu ? Ailier ? Phénomène, c’est plus sûr !

Ses trois premières sélections en équipe de France, en 2017, ne furent pas les plus joyeuses. Emprunté, timide, pas non plus dans les meilleures dispositions, à l’heure où le turnover des matches amicaux rendait les rencontres inaudibles et les derniers quarts d’heure illisibles, Ousmane Dembélé a été quand même assez lucide pour savoir que ce n’était pas vraiment lui, là.
Le gamin de Vernon, repéré derrière la scène, un après-midi à Evreux (Armand Djiré, qui l’a découvert, était venu superviser le gardien Brice Samba pour le compte du Stade Rennais quand il a été attiré, séduit, bluffé par ce jeune, qui jonglait et frappait aussi bien du pied gauche que du pied droit sur un terrain annexe), se connaît déjà assez bien. « Il est déjà très mature », notait Didier Deschamps lorsqu’il l’a appelé pour la première fois. Et il sait où il veut aller. « J’ai été très déçu, oui, par mes premières performances en équipe de France, notamment contre la Côte-d’Ivoire en novembre. Ça a été comme un déclic pour moi. Je me suis dit qu’il fallait que je recommence à dribbler, à marquer des buts. »
De nouveau dans le wagon de l’équipe de France pour le rendez-vous de mars, il sait que le train a mis le cap sur la Coupe du monde en Russie et il ne veut pas en descendre. « Si on se qualifie pour le Mondial, je ferai tout pour être du voyage. » Il est plutôt du genre à mettre les mots en pratique.
Depuis le début de la saison, Dembélé est non seulement l’un des meilleurs joueurs du Borussia Dortmund mais aussi l’un des meilleurs de Bundesliga. « Je me régale aussi bien au cours des matches que des entraînements, où le coach nous demande de constamment presser à la perte de balle. »
Elu joueur du mois en décembre devant Thiago Alcantara et Robert Lewandowski, le gamin épate. Voilà son nouvel univers. Ses nouvelles cimes. « Il a eu de la chance que Pierre-Emerick Aubameyang se soit occupé de lui tout de suite, explique Thomas Tuchel, son coach. Il parle français aussi avec Raphaël Guerreiro. Les deux lui ont rendu les choses plus faciles. Ce qu’il réussit est phénoménal parce qu’il a quitté sa zone de confort pour se confronter à un autre niveau. Mais ça ne me surprend pas car c’est un joueur incroyablement talentueux. »
La Ligue 1 s’en souvient encore, elle n’est pas près d’oublier. Il l’avait découverte le 6 novembre 2015 contre le SCO d’Angers, y avait marqué son premier but contre Bordeaux le 22 puis délivré sa première passe décisive face à Reims le 29. En quinze jours, il avait posé sa griffe. Elle devrait marquer pour de nombreuses années le bleu de France.

Profil
• 19 ans
• 1,77 m, 62 kg
• Attaquant
• Borussia Dortmund (ALL)
• International A

Un chiffre : 1
Comme son triplé de passes décisives réussi en Ligue des champions contre le Legia Varsovie. Le 22 novembre 2016. Le Signal Iduna Park n’avait jamais vu ça. Les heureux destinataires s’appelaient Shinji Kagawa (deux fois) et Marco Reus. Bon, Ousmane a inscrit son pion aussi, prenant beaucoup, beaucoup de place dans la victoire record du Borussia 8-4. Carton plein.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top