Équipe de France

Les fines gâchettes (2/15) : Karim Benzema, comme une évidence

Karim Benzema a éteint la concurrence, aussi bien en équipe de France qu’au Real Madrid. Ce qui veut tout dire…

Les saisons passent, les coupes de cheveux se suivent sans se ressembler, il y en a même qui ne ressemblent à rien mais Karim Benzema a mis tout le monde à l’amende au Real Madrid, à 27 ans. Non pas qu’il soit assermenté pour dresser les PV pour excès de vitesse dans l’enceinte du centre d’entraînement de Valdebabas, qui voit passer beaucoup plus de bolides vrombissants que de Seat Ibiza (même si on n’a rien, évidemment, contre la petite voiture espagnole, ce n’est là qu’une question de budget). Non, Karim a éjecté l’un après l’autre tous les concurrents directs qu’on a bien voulu lui mettre dans les pattes. Ce qui vaut, au Real Madrid, un permis à beaucoup, beaucoup de points.
Même Gonzalo Higuain, pourtant pas manchot quand il s’agit de claquer des buts, a compris, il y a bien longtemps, qu’il valait mieux aller chercher la lumière du côté du Vésuve. Les concurrents se vautrent en même temps que les entraîneurs se succèdent. Rappelez-vous José Mourinho. Il avait répété couver Benzema, même lorsque celui-ci ne justifiait pas toujours, enfin, pas chaque week-end, tous les espoirs placés en lui. A l’ombre du « Mou », Zinédine Zidane disait lui aussi tout le bien qu’il pensait de son compatriote. Carlo Ancelotti, qui a succédé au « Special One » (avant d’être remplacé par Rafael Benitez), n’a pas changé les règles lui non plus.
Karim joue, quel que soit la densité stratosphérique de l’effectif. Gareth Bale, Chicharito Hernandez, James Rodriguez, Toni Kroos… Des wagons de joueurs hors normes – et accessoirement tous des offensifs – déboulent chaque année sur les quais de Madrid. Et devinez qui tient la pointe de l’attaque de la tête et des épaules ?
Sur l’autel des bilans, le Français affichait, il y a peu, 130 buts et 71 passes décisives en 267 matches au Real depuis son arrivée à l’été 2009. Ce qui en faisait quand même – et déjà – le 11e meilleur buteur de l’histoire du club (ex aequo avec Michel). « Je suis très heureux au Real. Je me sens, c’est vrai, dans la meilleure forme de ma carrière. Je veux juste remercier le coach et tous les membres du club qui m’ont accordé ou m’accordent leur confiance. Je me sens vraiment à l’aise et madridista à 100%. J’ai pris la meilleure décision de ma vie en signant dans le meilleur club du monde », commente l’international tricolore.
Même en équipe de France, où tout n’a pas toujours été bleu roi, Benzema assume aujourd’hui son statut d’attaquant numéro 1. Avec 25 buts en 77 sélections, il figure déjà au 9e rang des meilleurs buteurs chez les Bleus et il n’est plus qu’à cinq unités du Top 5. A 27 ans, il est une valeur sûre. Et il donne sa plénitude.

Tendance mercato
Au lendemain de la victoire en Ligue des champions (la Decima), Karim a signé une prolongation de contrat le liant au Real jusqu’en 2019. Même si son nom revient, à intervalles plus ou moins réguliers, du côté de Liverpool et plus généralement en Premier League, on le voit mal quitter la Maison Blanche, où il est considéré comme le parfait complément de Cristiano Ronaldo devant. Typiquement l’argument qui ne laisse pas de place à la discussion.

Populaires

To Top