Équipe de France

Les Bleus pour l’Euro au laser (3)

A 200 jours et un peu plus de six mois du début de l’Euro, nous vous emmenons au cœur des Bleus. Quels seront les 23 ? « Planète Foot » vous dit tout avec la cote de chacun et ses chances d’être dans la fameuse liste finale de Didier Deschamps, en sachant qu’on ne peut prévoir la grosse tuile, sous forme de blessure, qui priverait du tournoi l’un de ceux qu’on annonce sûrs à 100%. Il s’agit d’un état des lieux du moment. Revivez aussi l’année 2015 en équipe de France de chacun des protagonistes. Arrêtez-vous sur leur CV sous le maillot frappé du coq. Pour vraiment tout savoir avant la compèt’.

LES GARDIENS : Benoît Costil, le troisième homme

Si, comme on l’a déjà rabâché, la hiérarchie est complètement figée – au moins jusqu’à l’Euro – pour les postes 1 et 2 dans les buts de l’équipe de France, les lignes bougent en ce qui concerne le choix du troisième homme. On serait même prêt à parier que si Benoît Costil ne s’était pas blessé à un entraînement… des Bleus, début septembre, avant le match contre la Serbie (entorse du ligament latéral interne du genou droit sur une frappe anodine et deux mois d’indisponibilité), c’est lui qui aurait endossé le rôle. Toujours international, des U16 aux Espoirs, il a, pour la première fois, été convoqué par Didier Deschamps, en octobre 2014, en remplacement de Stéphane Ruffier, forfait, avant deux matches contre le Portugal et l’Arménie. A l’époque, le portier rennais expliquait : « Je ne vais pas y aller (chez les Bleus) avec l’écharpe de supporter mais pour montrer ce que je sais faire. » Gageons toutefois qu’un strapontin pour l’Euro ferait déjà son bonheur.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top