Étranger

Les 50 stars de l’Euro 2012 (18) : Robbie Keane, l’ouragan irlandais

Le capitaine de la République d’Irlande, star de Los Angeles aux côtés de David Beckham, va disputer son premier Euro. Attention, vents porteurs !

A bientôt 32 ans, le baroudeur irlandais Robbie Keane va disputer son premier Euro. Ce sera le troisième de la République d’Irlande après ceux de 1964 et 88. Robbie a quand même disputé une phase finale avec le maillot vert sur le dos. C’était en Asie et c’était à l’occasion de la Coupe du monde 2002. L’Irlande avait même sorti sa couenne du 1er tour avant de bouffer le trèfle par la racine en 8es de finale (1-1 contre l’Espagne, 2 tirs au but à 3). Dix ans après, Keane s’attaque au championnat d’Europe. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. « Se qualifier pour un tournoi majeur avec l’Irlande, c’est un sentiment fantastique. Encore plus quand on porte le brassard de capitaine. Nous sommes vraiment bien en phase et en pleine ascension avec un sélectionneur du niveau de Giovanni Trapattoni. L’équipe progresse plus vite, c’est indéniable. Je pense que nous pouvons faire quelque chose à l’Euro. »
Pour cela, Robbie va devoir faire une pause avec son club. L’an dernier, il a rejoint les anges galactiques de Pasadena. Aux côtés de Landon Donovan et David Beckham, il est la troisième étoile du Los Angeles Galaxy. Robbie s’est engagé pour 2 ans et une somme avoisinant les 2 millions d’euros selon la presse britannique. Un choix payant, au propre comme au figuré, puisqu’en novembre, Keane a raflé le titre – un peu décoratif vu de ce côté-ci de l’Atlantique – en MLS. Dès ses premiers pas, il s’est mis tous les anges de Californie dans la poche avec un but sur une passe de Beckham. « Quand on arrive dans une nouvelle équipe, c’est bon de marquer rapidement. Sinon, on commence à gamberger. » Ce n’est pas le genre de la maison. Robbie a fait du bon boulot aux States. Comme lorsqu’il est revenu en Angleterre en prêt, deux mois durant cet hiver. A l’instar de Thierry Henry (passé des New York Red Bulls à Arsenal) et de Landon Donovan, son coéquipier à L.A. (vu à Everton), Keane a accepté une pige. Et rejoint Aston Villa, histoire de garder le rythme.

Une Irlande revancharde après la main de Thierry Henry
Keane a tellement marqué les esprits (6 apparitions et 3 buts en 459 minutes, dont un doublé à Wolverhampton, là-même où il avait débuté en pro, en Seconde division, en 1997) que le coach de Villa, Alex McLeish, en a fait sa priorité de recrutement pour 2012. Mais l’histoire risque de se compliquer car le natif de Dublin se plaît énormément dans la baie californienne et il n’a pas vraiment l’intention de la quitter. Et puis la Premier League, il connaît. Il en a un peu fait le tour. Véritable icône de White Hart Lane, l’Irlandais inscrivit 91 buts en 238 matches sous le maillot de Tottenham. Fâché, il a aussi marqué 12 buts en 16 matches avec le Celtic Glasgow où les Spurs l’avaient prêté début d’année 2010. Keane a aussi usé ses crampons à Coventry, Leeds, Liverpool et West Ham United.
Capitaine courage de sa sélection, Robbie est un vrai buteur britannique. Terrible dans les duels, adroit de la tête et doté d’une grosse frappe du gauche. Il sera, avec le gardien Shay Given, l’un des deux guides de la République d’Irlande dans cet Euro. Une compétition où les hommes du « Trap » entendent briller après avoir été injustement (il faut bien l’écrire) écartés de la Coupe du monde 2010 par la mimine de Thierry Henry.

Le saviez-vous ?
Avec ses 53 buts en 115 sélections, Robbie Keane est le meilleur buteur de l’histoire de la République d’Irlande. Un statut acquis dès 2004, quand il avait dépassé Niall Quinn et ses 21réalisations. « Quand je suis arrivé en sélection, Quinn m’a dit que j’en marquerais 50. Si j’y suis arrivé, c’est aussi grâce à lui. »

Populaires

To Top