Étranger

Le livre d’or de la saison 2011-12 (5) : Arrivederci, Alessandro !

Seule équipe d’Europe invaincue en championnat du début à la fin, la Juventus a retrouvé la lumière et s’est offert son 28e Scudetto, puisque ceux de 2005 et 2006 lui ont été enlevés. Une fin en or pour Alessandro Del Piero.

Longtemps, le mano a mano a ressemblé au duel fratricide Montpellier-Paris de notre Ligue 1. Et comme les Héraultais, la Juventus Turin a gagné la bataille des nerfs. Mais en mieux puisque les Bianconeri, Gianluigi Buffon derrière et tous les autres devant, ont réussi un exploit rare, a fortiori au plus haut niveau : terminer le championnat invaincus. Une seule défaite : en finale de la Coupe d’Italie face à Naples (0-2). Trop de bulles de champagne dans les pupilles, sans doute. Voilà pour la case fausse note.
Difficile de leur en vouloir. Pour sa première saison sur le banc turinois, Antonio Conte (12 ans et plus de 400 matches comme joueur sous le maillot rayé) a offert à la Juve son 28e Scudetto. Gianluigi Buffon, fidèle parmi les fidèles, était resté dans le Piémont lors de la rétrogradation de 2006. Gigi a encaissé 20 buts cette saison en Série A et la Juve a terminé meilleure défense des cinq grands championnats européens. Tout ça avec Giorgio Chiellini plutôt dans le couloir gauche, Stephan Lichsteiner, le Suisse qui venait pour se relancer, à droite et une charnière Andrea Barzagli-Leonardo Bonucci ou Arturo Vidal pour dépanner. Pas trop clinquant, que du claquant.

Un tour d’honneur en plein match pour « Ale »
Une bonne partie du mérite de ce titre revient à Conte qui a su redynamiser son groupe et recruter malin. On pense ici à Arturo Vidal, le Chilien arrivé du Bayer Leverkusen, l’un des meilleurs joueurs de la saison en Italie, et bien sûr Andrea Pirlo, que le Milan ne voulait plus prolonger. Pirlo, élu meilleur milieu défensif du pays. Pirlo, vice-champion d’Europe avec la Squadra. Et surtout Pirlo, le 10 à l’italienne.
Pouvait-on imaginer plus beaux adieux pour Alessandro Del Piero (37 ans) ? Conte, qui fut le coéquipier d’Ale de 1993 à 2004, l’a titularisé et lui a confié le brassard de capitaine pour son dernier match à Turin, contre l’Atalanta Bergame. L’emblème du club bianconero y est allé de son petit but avant de sortir un gros quart d’heure avant la fin pour effectuer un tour d’honneur qui n’en finissait pas, comme ça, en plein match, face à des tifosi en pleurs. C’est le 28e Scudetto officiel de la Juventus et s’il n’était pas franchement attendu, il est loin d’être le plus laid.

Le chiffre : 289
Le nombre de buts marqués pour Turin par Alessandro Del Piero, meilleur marqueur de l’histoire de la Juventus. « Ale » devance Giampiero Boniperti (182 buts entre 1946 et 61), Roberto Bettega (178 buts entre 1970 et 83), David Trézéguet (meilleur buteur étranger du club, 171 buts de 2000 à 2010) et Omar Sivori (167 buts de 1957 à 65). On retrouve Michel Platini en 12e position (104 buts entre 1982 et 87).

Le flop : l’Inter dans le rang
Le président Massimo Moratti souhaitait une saison de transition, il a eu droit à une galère sans fin. Leonardo parti pour le Paris SG, Gian Piero Gasperini a été nommé à la tête des Nerazzurri. Mauvaise pioche avec, dans le désordre, le départ tardif de Samuel Eto’o, l’arrivée bâclée de Diego Forlan et surtout le changement tactique imposé par le nouveau coach (défense à trois). Le tandem Claudio Ranieri-Christian Damiano joua les pompiers de service mais ça ne marcha qu’un temps. Eliminé en 8es de finale de la Ligue des champions par l’OM, l’Inter a bouclé la saison avec Andrea Stramaccioni à sa tête (36 ans, plus jeune que Javier Zanetti !). Il s’est classé 6e et ne doit sa prochaine participation à la Ligue Europa qu’à la victoire de Naples en Coupe d’Italie. Pas Byzance…

Classement final
1. Juventus Turin, 84 pts (+48)*
2. Milan AC, 80 pts (+41)*
3. Udinese, 64 pts (+17)**
4. Lazio Rome, 62 pts (+9)***
5. Naples, 61 pts (+20)***
6. Inter Milan, 58 pts (+3)****
7. AS Rome, 56 pts (+6)
8. Parme, 56 pts (+1)
9. Bologne, 51 pts (-2)
10. Chievo Vérone, 49 pts (-10)
11. Catane, 48 pts (-5)
12. Atalanta Bergame, 46 pts (-2)
13. Fiorentina, 46 pts (-6)
14. Sienne, 44 pts (0)
15. Cagliari, 43 pts (-9)
16. Palerme, 43 pts (-10)
17. Genoa, 42 pts (-19)
18. Lecce, 36 pts (-16)*****
19. Novare, 32 pts (-30)*****
20. Cesena, 22 pts (-36)*****

* Qualifié en Ligue des champions
** Tour préliminaire Ligue des champions
*** Ligue Europa
**** Tour préliminaire Ligue Europa
***** Relégué

Populaires

To Top