Coupe du Monde

La révélation Leonardo Sarto

Pour le Tournoi des VI Nations 2014, Jacques Brunel a fait des choix forts. Le sélec­tionneur français de la Squadra Azzurra s’est appuyé sur un pack expérimenté et les lignes arrières ont été largement remaniées. Parmi les nouveaux venus dans les rangs italiens, l’ailier Leonardo Sarto a marqué les esprits. Découverte.

Le prénom de Da Vinci. Les cheveux d’une statue antique. L’ailier de la Squadra Azzurra Leonardo Sarto (23 ans) n’est pas passé inaperçu dans le Tournoi 2014 ! Ce fut l’une des satisfactions italiennes. Auteur d’un superbe essai face à l’Irlande, sur lequel il mit les deux frères Kearney dans le vent, le joueur du Zebre a récidivé face à l’Angleterre sur une interception en fin de match. Ses deuxième et troisième essais en sept sélections. Sarto, qui a également fait valoir des qualités intéressantes en défense, est monté en puissance tout au long de ce Tournoi. Ses prestations sur l’ensemble de la compétition lui ont valu d’être retenu dans le XV-type par Planet Rugby.

L’avenir de la Squadra Azzurra
Après le premier match face au Pays de Galles, Jacques Brunel s’expliquait sur la jeunesse des arrières : « On leur fait confiance à condition qu’ils montrent un certain niveau. Notre réservoir n’est pas extensible, il faut élargir le groupe. Et il faut qu’ils apprennent vite. Ce qu’ils ont montré samedi dernier, en rivalisant parfois avec les trois-quarts gallois qui sont parmi les meilleurs d’Europe, ils doivent le montrer de nouveau dimanche prochain. » La production de Leonardo Sarto sur les cinq rencontres n’a pu que combler ses attentes.
Le joueur originaire de Vénétie avait fêté ses débuts internationaux en juin 2013 face à l’Ecosse et signé son premier essai sous les couleurs de l’Italie à cette occasion. Auteur d’excellentes performances en club, l’ailier du Zebre obtenait là une juste récompense. En Ligue celte, Sarto a réalisé, en effet, une campagne prometteuse et ce, malgré le faible niveau de son équipe, dernière de la compétition. En 2013, il est élu Deuxième joueur de l’année dans le championnat italien. Leonardo possède une belle pointe de vitesse. Son gabarit (1,94 m pour 91 kg) lui permet de résis­ter aux défenseurs et de faire, souvent, la différence seul.

L’Irlande est fan !
Ce passionné de poker passé par la sélection U20 et membre de l’équipe d’Italie à VII incarne désormais l’avenir de la Squadra. Sa prestation et son essai face à l’Angleterre firent le bonheur des Irlandais, conscients que la victoire dans le Tournoi 2014 pouvait se jouer au goal-average. Sur Twitter, les messages enflammés de supporters du XV du Trèfle étaient nombreux. « Cet essai de Leonardo pourrait s’avérer hyper important pour l’Irlande. L’Angleterre avait la main sur le match et pouvait encore inscrire deux ou trois essais », prédisait Daniel McLaughlin. « Sarto rejoint Gary Mackay dans le club des personnes qui ont droit à des pintes gratuites dans tous les bars d’Irlande en ayant joué dans d’autres ren­contres », s’enthousiasmait Emmet Ryan. « L’Irlande t’aime ! », lançait Carol Bill. Un autre fan affirmait que « toute l’Irlande (remerciait) Leonardo ». « Sarto, une légende ! », ajoutait Owen Dumigan.
S’il n’est pas amené à réaliser une très grande carrière avec l’Italie, l’ailier aura peut-être au moins sa statue à Dublin…

Paul PERIE / UNIVERS DU RUGBY

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top