Étranger

Islande : Tout feu, tout flamme ! (2)

L’Islande vient, pour la première fois de son histoire, de se qualifier pour la phase finale d’un tournoi majeur et c’est tout un pays qui chavire. Le boss de la sélection, lui, voit déjà plus loin.

Eurostar : Gylfi Sigurdsson
Lui, c’est un vrai beau n°10, dans toute l’acception du terme. Il s’agit d’un joueur à la technique soyeuse, à l’aise des deux pattes, très fort sur coups de pied arrêtés où il a – notamment lors de ces éliminatoires – fait de grandes différences. Gylfi Sigurdsson, débarqué en Angleterre à 16 ans (Reading), a ensuite connu, de Hoffenheim à Tottenham, des trajectoires incertaines. Depuis, il a relevé les défis qu’on lui a proposés, sous les couleurs de Swansea. Et avec son équipe nationale, le bonhomme a irradié de son talent les qualifications de cet Euro (6 buts pour sa pomme, quand même). Lars Lagerbäck, le sélectionneur, approuve, sous le charme de sa star : « Je pèse mes mots mais il est pour moi un joueur de classe mondiale. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de gars plus intelligents que lui sur un terrain. Il a tout. C’est un mec en or. Aujourd’hui, il est déjà très bon mais je le crois capable de rejoindre bientôt, s’il continue sur cette voie, les tout meilleurs. » Le Sig’ pourrait alors signer d’un « S », qui signifierait Super, et entériner définitivement un statut de top player. A 26 ans, il n’est peut-être pas trop tard.

Leurs éliminatoires
2e du groupe A
20 pts, 6 v, 2 n, 2 d, 17 bp-6 bc
9.09.2014 : Islande-Turquie 3-0 (Jon Daoi Bödvarsson, Gylfi Sigurdsson, Kolbeinn Sigthorsson)
10.10.2014 : Lettonie-Islande 0-3 (G. Sigurdsson, Aron Gunnarsson, Rurik Gislason)
13.10.2014 : Islande-Pays-Bas 2-0 (G. Sigurdsson 2 dont 1 s.p.)
16.11.2014 : République Tchèque-Islande 2-1 (Ragnar Sigurdsson)
28.03.2015 : Kazakhstan-Islande 0-3 (Eidur Gudjohnsen, Birkir Bjarnason 2)
12.06.2015 : Islande-République Tchèque 2-1 (Aron Gunnarsson, Kolbeinn Sigthorsson)
3.09.2015 : Pays-Bas-Islande 0-1 (G. Sigurdsson)
6.09.2015 : Islande-Kazakhstan 0-0
10.10.2015 : Islande-Lettonie 2-2 (Kolbeinn Sigthorsson, G. Sigurdsson)
13.10.2015 : Turquie-Islande 1-0

1er tour
• 14 juin à 21h, Stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne : Islande-Portugal
• 18 juin à 18h, Stade Vélodrome à Marseille : Islande-Hongrie
• 22 juin à 18h, Stade de France à Saint-Denis : Islande-Autriche

Visa pour l’Euro
• Superficie : 103 125 km2
• Population : 329 000
• Capitale : Reykjavik
• Fédération : Knattspyrnusamband Islands
• Année de fondation : 1947
• Affiliation FIFA : 1947
• Affiliation UEFA : 1954
• Couleurs : maillot bleu à bande rouge sertie de blanc, short bleu, bas bleu à bande rouge sertie de blanc
• Equipementier : Errea
• Bilan Euro
Première participation à l’Euro

Le chiffre : 19
Lars Lagerbäck et son co-adjoint, Heimir Hallgrímsson (un binôme, un peu comme le couple que Lars formait, à la tête de la Suède, avec Tommy Söderberg), sont-ils des personnes frileuses ? On a du mal à l’imaginer pour des gens venus du grand nord de l’Europe. Ont-ils alors trouvé une équipe type ? On peut le penser puisqu’ils n’ont utilisé que dix-neuf joueurs durant tous les éliminatoires, soit le plus faible ratio du plateau des participants. Eh, faudrait leur dire qu’ils ont droit à vingt-trois joueurs en phase finale !

Comment ils jouent
Notre tandem de sélectionneurs, avec le vétéran Lars Lagerbäck dans le rôle du sage et Heimir Hallgrimsson, dans celui de l’élève attentif, qui va bientôt – c’est programmé – remplacer le maître, ne déroge guère au bon vieux et quand même très à la mode 4-2-3-1. Derrière et à la récupération, on trouve des joueurs athlétiques, capables de se battre comme des chiens pour le moindre ballon et la moindre parcelle de terrain. Pas forcément génial mais diablement solide. Pour la « touch of class », là, il vaut mieux se tourner vers Gylfi Sigurdsson, from Swansea in Premier League, qui pourrait profiter de l’Euro pour apprendre à se faire encore mieux connaître. Enfin, Johann Berg Gudmundsson et Birkir Bjarnason, sur les côtés, comme le Nantais Kolbeinn Sigthorsson dans l’axe de l’attaque, restent à l’image de leur équipe : de sacrés battants.

Classement FIFA : 36e

Le sélectionneur : Lars Lagerbäck
• 67 ans
• Suédois
• En poste depuis janvier 2012
• Poste précédent : Equipe nationale du Nigeria
« Nous sommes surtout contents d’être l’une des dernières équipes à entrer en piste. Cela nous donnera le temps de bien nous préparer et de prendre la température de la compétition. Comme ça, on aura moins l’air de petits nouveaux. Le Portugal reste le grand favori de ce groupe mais je pense que ce n’est pas une mauvaise chose de l’affronter en premier. »

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top