Étranger

Ils ont fait 2014 : Eden Hazard, la petite souris

Prénom : Eden. Nom : Hazard. Nationalité : Belge. Poste : Milieu offensif. Club : Chelsea. À signaler : quart de finaliste de la Coupe du monde.

Inamovible titulaire à Chelsea, où « concurrence » s’écrit avec un grand C, Eden Hazard a été adoubé par José Mourinho qui n’hésitait pas, au printemps dernier, à parler de lui comme d’un futur Ballon d’or. « Pour moi, Eden est aussi fort que Cristiano Ronaldo ou Leo Messi », affirmait le « Mou ». Dans son registre, l’ancien Lillois a des arguments. Aussi bien dans la capacité d’élimination que dans le pouvoir d’accélération. Comme les deux autres, c’est dans le changement de rythme qu’Hazard fait le plus de dégâts. Il marque des buts qui comptent. Et il est souvent impérial quand il s’infiltre dans la surface adverse. De plus en plus tueur devant le but.
On ne va pas aller jusqu’à contredire José Mourinho – il pourrait mal le prendre – mais quand même… Mettre Hazard aussi haut que CR7 et la « Pulga » relève plus de la métaphore marketing que du jugement impartial. Sinon, Eden aurait trouvé la faille en demi-finales de la Ligue des champions, contre l’Atlético Madrid, comme Cristiano l’a fait en finale. Ou bien il aurait fait la décision contre l’Argentine en quart de finale de la Coupe du monde à Brasilia, pour donner la réplique à Gonzalo Higuain. Pire, le numéro 10 des Diables Rouges a traversé ce Mondial comme une ombre. Sept petites frappes, zéro but au compteur. Comme un plongeon dans le grand bain sans les bracelets autour des bras.

Un chiffre : 132
Le nombre de passes réussies par Eden lors de la Coupe du monde au Brésil. Soit 32 de moins que Kevin de Bruyne, son coéquipier le plus proche sur le terrain. En 368 minutes. Pas fameux…

Populaires

To Top