Équipe de France

France : On demande un cordon bleu (2)

Avec Didier Deschamps prolongé et donc renforcé à son poste, avec des cadres très Champions League et des jeunes pleins de talent, il va falloir trouver le bon dosage. La bonne recette pour se délecter et rêver plus grand.

L’homme à suivre : Paul Pogba
On se souvient de son but crucial dans l’Amsterdam Arena qui avait permis à l’équipe de France de ramener trois points si précieux de son voyage aux Pays-Bas (victoire 1-0). On se rappelle également que c’est lui, un mois plus tard, qui avait ouvert le compteur bleu contre la Suède. Plus proche de nous, le 31 août à Saint-Denis, on avait beaucoup apprécié son duo avec N’Golo Kanté. L’activité multi-fonctions du joueur de Chelsea lui offrait plus d’opportunités de se projeter, le cœur léger, avec une assurance tous risque derrière lui, vers l’avant. De quoi laisser libre cours à ses inspirations. Un peu comme en club, depuis cet été, avec l’arrivée de Nemanja Matic à Manchester United.
Et puis une blessure à la cuisse, contre Bâle en Ligue des champions, a brisé l’élan du cercle vertueux dans un début de saison emballant. Depuis, Paul Pogba n’est pas revenu en Bleu, tenu éloigné des terrains pendant plus de deux mois. Un mal pour un bien ? A voir. En tout cas, quand il reviendra en équipe de France – ce ne sera pas avant le printemps -, on pourra être certain que le Parisien de naissance aura le couteau entre les dents et l’envie de tout renverser sur son passage. Tout en technique et en subtilité, bien sûr.

Le chiffre : 1
Hugo Lloris est vraiment le numéro 1 des numéros 1. En 2016, il avait battu le record du plus grand nombre de matches comme capitaine chez les Bleus, jusque-là détenu par… Didier Deschamps (54 fois pour l’actuel sélectionneur). Marque qu’il a aujourd’hui portée à 70. Et début juin, à l’occasion d’une victoire 5-0 contre le Paraguay, il est devenu le gardien le plus capé de l’histoire de l’équipe de France. Fabien Barthez s’était arrêté à 87 matches, le portier des Spurs de Tottenham en totalise aujourd’hui 94. Number one, vraiment.

Leurs éliminatoires
Zone Europe
1er du groupe A
23 pts, 7 v, 2 n, 1d, 18 bp-6 bc
6.09.2016 : Bélarus-France 0-0
7.10.2016 : France-Bulgarie 4-1 (Kevin Gameiro 2, Dimitri Payet, Antoine Griezmann)
10.10.2016 : Pays-Bas-France 0-1 (Paul Pogba)
11.11.2016 : France-Suède 2-1 (Paul Pogba, Dimitri Payet)
25.03.2017 : Luxembourg-France 1-3 (Olivier Giroud 2, Antoine Griezmann s.p.)
9.06.2017 : Suède-France 2-1 (Olivier Giroud)
31.08.2017 : France-Pays-Bas 4-0 (Antoine Griezmann, Thomas Lemar 2, Kylian Mbappé)
3.09.2017 : France-Luxembourg 0-0
7.10.2017 : Bulgarie-France 0-1 (Blaise Matuidi)
10.10.2017 : France-Belarus 2-1 (Antoine Griezmann, Olivier Giroud)

Comment ils jouent
4-2-3-1, 4-3-3, 4-4-2 : Didier Deschamps n’a pas hésité à procéder à des changements de système mais il est toujours resté fidèle à sa défense à quatre. L’avantage du 4-2-3-1 est qu’il est modulable en 4-4-2 en fonction du positionnement d’Antoine Griezmann. Derrière, la blessure longue durée de Benjamin Mendy peut profiter à Layvin Kurzawa tandis que Samuel Umtiti, convaincant avec le Barça, devient une alternative sérieuse à Laurent Koscielny en charnière centrale. Au milieu, la paire N’Golo Kanté-Paul Pogba constitue une sorte de top et sur les côtés, il y a foison de monde pour apporter technique et vitesse à l’ensemble, à grands coups d’accélération sans limitateur de vitesse. Question : qui associer à Griezmann en attaque ? Jusqu’à preuve du contraire, Olivier Giroud, qui peut également servir de point de fixation, est celui qui a rendu les meilleures copies lors des éliminatoires avec 4 buts en huit rencontres, soit le meilleur ratio de la maison bleue.

Le coach : Didier Deschamps
49 ans
Français
En poste depuis juillet 2012
« Cela aurait pu être pire. Le point commun entre nos trois adversaires, c’est qu’ils sont passés par les barrages. L’objectif est de sortir premiers du groupe. On va en Russie avec beaucoup d’ambitions et l’humilité nécessaire. »

Populaires

To Top