Équipe de France

France : En avant, toute ! (2)

Didier Deschamps, qui met un point d’honneur à toujours remplir ses objectifs, en a un bien précis coché sur son agenda, pour 2016. Même sans Karim Benzema.

Eurostar : Paul Pogba
La question ne porte plus sur sa prochaine coupe de cheveux, la couleur de la mèche ou le message inscrit au rasoir sur son cuir chevelu. Pour « la Pioche », c’est le temps des réponses qui arrive. Le surdoué de la nouvelle génération, le milieu qui fait des rateaux à Toni Kroos en quart de finale de la Coupe du monde, compétition dont il a été élu « Meilleur jeune » au Brésil, le relayeur qui perce les lignes défensives, capable d’une transversale sans contrôle de plus de quarante mètres, du pied droit comme du gauche, et à chaque fois d’une précision chirurgicale. Oui, Paul a vraiment rendez-vous ce coup-ci. Non pas qu’il ait galvaudé le Mondial 2014, il est toujours temps de rappeler que les Bleus sont passés à la trappe par le plus petit des écarts face au futur champion, qui en a collé sept à la Seleçao dans la foulée (!), mais là, l’heure approche. Au moment où l’équipe de France se cherche toujours un leader, un vrai, celui qui dira aux autres, dans l’intimité du château ou ailleurs, « Suivez-moi, je vous emmène », Paul se trouve à la croisée des destins. En juin prochain, de nouvelles perspectives vont s’ouvrir devant lui. Et on ne parle pas ici de son futur club ou de la prochaine couleur de sa crête sur la tête. A lui de jouer. Normalement, il sait faire.

Comment ils jouent
Didier Deschamps fait comme beaucoup de monde, il ne veut pas entendre parler du 4-4-2 au niveau international. Voir les Bleus évoluer dans ce schéma relève donc du changement tactique en cours de rencontre ou d’une mauvaise application des consignes. Son milieu en triangle doit logiquement se composer de Lassana Diarra en pointe basse, de Paul Pogba à droite et de Blaise Matuidi à gauche. C’est logique et c’est peut-être ce qui se fait de mieux, actuellement, en Europe. A eux de transformer la théorie en pratique à l’Euro. Derrière, Laurent Koscielny part avec une longueur d’avance pour épauler Raphaël Varane dans l’axe mais Mamadou Sakho, s’il est en pleine possession de ses moyens, est un client sérieux au poste. Bacary Sagna et Patrice Evra semblent presque intouchables sur les côtés. Faute de mieux ? Reste l’animation offensive, de laquelle on enlève volontairement Mathieu Valbuena et Karim Benzema et où on donne un peu plus de responsabilités à Anthony Martial et Antoine Griezmann. Pour ces deux-là, pas de souci. Pour Olivier Giroud, on demande à voir…

Le sélectionneur
Didier Deschamps
• 47 ans
• Français
• En poste depuis juillet 2012
• Poste précédent : Marseille
« Cela aurait pu être pire. Nous connaissons bien deux de nos adversaires. D’abord, l’Albanie qu’on a rencontrée à deux reprises, il y a peu de temps, sans parvenir à la battre d’ailleurs. Ensuite, la Suisse que nous avons affrontée à la Coupe du monde. On en sait un peu moins sur la Roumanie, si ce n’est qu’elle a terminé avec la meilleure défense des éliminatoires avec seulement deux buts encaissés. Le match d’ouverture contre ces Roumains sera le plus important. »

■ Qualifié d’office en tant que pays organisateur
Leur année 2015 : 10 m, 6 v, 4 d, 17 bp-12 bc
26.03.2015 : France-Brésil 1-3 (Raphaël Varane)
29.03.2015 : France-Danemark 2-0 (Alexandre Lacazette, Olivier Giroud)
7.06.2015 : France-Belgique 3-4 (Mathieu Valbuena s.p., Nabil Fekir, Dimitri Payet)
13.06.2015 : Albanie-France 1-0
4.09.2015 : Portugal-France 0-1 (Mathieu Valbuena)
7.09.2015 : France-Serbie 2-1 (Blaise Matuidi 2)
8.10.2015 : France-Arménie 4-0 (Antoine Griezmann, Yohan Cabaye, Karim Benzema 2)
11.10.2015 : Danemark-France 1-2 (Olivier Giroud 2)
13.11.2015 : France-Allemagne 2-0 (Olivier Giroud, André-Pierre Gignac)
17.11.2015 : Angleterre-France 2-0

Visa pour l’Euro
• Superficie : 640 294 km2
• Population : 67 millions
• Capitale : Paris
• Fédération : Fédération Française de Football
• Année de fondation : 1919
• Affiliation FIFA : 1904
• Affiliation UEFA : 1954
• Couleurs : Maillot bleu, short et bas blancs
• Equipementier : Nike
• Bilan Euro : 8 participations (1960, 84, 92, 96, 2000, 2004, 2008 et 2012), 32 m, 15 v, 8 n, 9 d, 49 bp-39 bc
• Meilleure performance : Vainqueur en 1984 et 2000
• Meilleur buteur : Michel Platini (9 buts en 1984)

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top