Étranger

FC Porto-Juventus Turin : Monuments Men

Aller le 22 février, retour le 14 mars. Iker Casillas face à Gianluigi Buffon. Ce Porto-Juve dépasse le cadre d’un huitième de finale de Ligue des champions. Les deux pèsent tellement plus lourd…

Ce ne sont pas des gants de boxe mais des gants de poids lourds. Et ce n’est pas une question de poids. Dans ce Top 16 version 2017 de la Ligue des champions, retrouver Iker Casillas et Gianluigi Buffon face-à-face est un privilège, en même temps qu’un supplice. Privilège de les voir l’un en face de l’autre, d’abord. Avec, d’un côté, l’enfant du Real Madrid, propulsé vainqueur de la Ligue des champions à 20 piges et devenu le symbole de la toute puissance de l’Espagne, première nation à tripler Euro-Coupe du monde-Euro dans un sens du partage très égoïste mais d’une implacable logique. Privilège de voir encore deux fois – et, qui sait, peut-être pas les dernières, pour peu que ça rigole pour les Dragons – le joueur qui a remporté le plus de rencontres de Ligue des champions dans l’histoire. Le 7 décembre dernier, en atomisant Leicester, Porto lui a offert la 97e de sa carrière, soit une de plus que Xavi Hernandez, l’ancien adversaire du Barça et coéquipier de la Roja. Face à la Juve, Casillas va disputer son 17e huitième de finale de C1. Seul Ryan Giggs en a joué autant.
Il y a, dans l’histoire, des murs qui font honte et d’autres qui inspirent le respect. Il y aura donc deux murs pour ce Porto-Juve que les Italiens abordent quand même en favoris, aussi bien sous la pression du moment que sous celle de l’histoire : jamais Porto n’a battu la Juventus. L’affiche fut une finale de Coupe des Coupes en 1984 et la « Vieille Dame » s’était imposée 2-1 à Bâle. Les deux monstres s’étaient retrouvés en phase de groupe de la Ligue des champions. C’était il y a quinze ans déjà et ça avait encore fait chou blanc pour les Portistes : 0-0 à Porto, victoire piémontaise 3-1 à Turin. C’était la première saison de Buffon à la Juve !
A 38 ans, Gigi a fêté sa 167e sélection en novembre dernier contre l’Allemagne. Il est, depuis ce soir-là, le joueur le plus capé d’Europe, à égalité avec… Iker Casillas ! Mais San Iker n’est plus le gardien de la Roja alors que Gigi, 39 ans depuis le 28 janvier, veut voir la Russie avec l’Italie. On imagine déjà la poignée de gants des « Monuments Men » avant et après le match. Un certain poids, la poignée. Gigi pourra peut-être lui rappeler que c’est face à la Juve que Casillas a disputé son dernier match européen avec le Real Madrid, au printemps 2015, en demi-finales. A moins que San Iker ne murmure à Buffon que c’est contre lui que Daniel Alves – de retour en mars suite à sa fracture du tibia – avait inscrit son premier but en Espagne, en novembre 2003, lors d’une victoire de Séville sur le Real 4-1. Non, celle-là, il a dû l’oublier… Il a le droit. Ils ont le droit, à cette altitude-là.

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top