Étranger

Face-à-face : Lionel Messi VS Cristiano Ronaldo

Avec le meilleur joueur du monde et l’autre meilleur joueur du monde, pas facile d’enlever des points. Si loin, si proches…

■ VITESSE DE COURSE

Lionel Messi : 10/10
Difficile de lui prendre le ballon dans les pieds. Impossible dès qu’il a enclenché une course. En mouvement, son centre de gravité et son côté gaucher le rendent imprenable quand il est lancé. Bien sûr, sa vitesse de course est phénoménale et fait partie de l’artillerie. Mais c’est balle au pied qu’elle s’exprime le mieux. Là, il n’a pas d’équivalent excepté Cristiano Ronaldo, même si ce n’est pas la même conduite de balle. Léo court à mille à l’heure avec un ballon collé au pied gauche. A sa vitesse, il faut bien dire qu’il est le seul à pouvoir le faire. C’est la fréquence de ses appuis qui fait la différence, liée à sa gravité et à sa faculté de changer de direction sur un seul appui et à pleine vitesse.

Cristiano Ronaldo : 10/10
En 2009, le très sérieux « Der Spiegel » (publication allemande) s’est livré à une très sérieuse étude : calculer la vitesse de pointe des meilleurs joueurs de foot. Sans surprise, Cristiano fait figure d’étalon. Chronométré à 33,6 km/h, il fut déclaré joueur le plus rapide du monde devant Arjen Robben (32,9 km/h), Theo Walcott (32,7 km/h), Wayne Rooney (32,6 km/h) et Robin Van Persie (32,1 km/h). Pas trace de Lionel dans le Top 5. Ce qui frappe surtout chez « CR7 », c’est cette faculté de rester le plus rapide du monde depuis quatre ans en jouant quelque chose comme 70 matches par saison. Chapeau, l’athlète !

■ FRAPPE DE BALLE

Lionel Messi : 9,5/10
Pas facile d’enlever un point à celui qui vient d’inscrire son nom dans le Guinness Book avec son record de buts marqués sur une année civile. Et pourtant, face à son plus bel adversaire, il faut bien reconnaître que Léo ne joue pas dans la même catégorie. Là où Cristiano Ronaldo est capable de marquer des deux pieds et de l’extérieur de la surface, « la Puce » marque plus souvent des buts de puce. Sur ses 37 inscrits lors de ses 24 premiers matches de Liga la saison dernière, Messi en a claqué 2 du pied gauche et 0 de la tête. Il marque rarement de l’extérieur de la surface et arrive toujours en mouvement. Messi n’a pas la puissance de « CR7 » pour décocher sans élan, par exemple.

Cristiano Ronaldo : 10/10
Le Portugais ne plante pas autant que l’Argentin mais il s’appuie sur une palette plus riche et plus variée. Sa qualité de frappe du pied gauche est largement supérieure à celle du pied droit de Messi. Normal, c’est la marque des gauchers d’être peut-être plus incisifs qu’un droitier sur leur côté fort et plus vulnérables sur leur côté faible. N’empêche, Cristiano Ronaldo a une frappe de balle plus lourde, plus sèche et surtout beaucoup plus puissante que Leo. On ne verra jamais l’Argentin tenter sa chance au-delà des 22-23 m. Encore moins frapper un coup franc direct au-delà des 25 m. Or, c’est l’un des plaisirs de « Mister Monster ».

■ INTERNATIONAL

Lionel Messi : 9/10
On ne peut pas imaginer, de ce côté de l’Atlantique, ce que Lionel représente à Buenos Aires et dans toute l’Argentine. Depuis six ans maintenant, c’est tout un peuple qui voit en lui le messie de l’Albiceleste et qui attend un nouveau sacre mondial. Oui mais Léo n’y arrive pas. Balayée en quarts de finale de la dernière Coupe du monde par l’Allemagne (0-4), l’Argentine est restée bloquée sur 1986 et le triomphe du « Pibe ». Avec le temps, Messi semble de plus en plus à l’aise au sein de la sélection. La Coupe du monde au Brésil aura valeur de juge de paix. Il peut exhiber fièrement un titre de champion du monde des U20 et une médaille d’or olympique remportée en 2008 à Pékin. Ce que n’a pas Cristiano Ronaldo.

Cristiano Ronaldo : 8,5/10
A l’instar de Messi, Cristiano n’a jamais été au bout de l’histoire avec la Seleçcao. Héritier naturel de Luis Figo lorsqu’il a débarqué dans l’équipe nationale du Portugal, il en est maintenant le capitaine, le leader, le buteur, le passeur et l’ambassadeur. Certains trouvent qu’il veut trop en faire. N’empêche, sous la conduite de Paulo Bento, il a été énorme lors du dernier Euro où l’Espagne fut toute heureuse de passer aux tirs au but en demi-finales. Comme pour Messi, la Coupe du monde 2014 fera la balance mais à la différence de Lionel, Cristiano n’a encore rien gagné avec le Portugal.

■ JEU DE TÊTE

Lionel Messi : 8/10
Evidemment, quand on culmine à 1,69 m, pas la peine de s’éterniser ou de chercher de faux arguments. Et pourtant… A Rome, en mai 2009, c’est d’une reprise de la tête assez magique que Lionel a marqué le second but du Barça en finale de la Ligue des champions. Entre Rio Ferdinand et Nemanja Vidic, deux cerbères experts du domaine aérien. Pourquoi ? Comment a-t-il pu inscrire un tel but ? Ce n’est pas une énigme de la science, juste une évidence : Messi incarne, respire, Messi est le foot. Donc, il a marqué ce but. Bien sûr, il rend quelques points à Cristiano Ronaldo dans ce domaine, peut-être le meilleur joueur de tête du monde à l’heure actuelle. Mais quand même, il ne faudra jamais oublier ce but de Rome.

Cristiano Ronaldo : 10/10
Là, c’est comme Maxwell, et pas le Parisien. Pas la peine d’en rajouter. Bien sûr, quand on le voit, quand on parle de lui, ce sont ses chevauchées et ses frappes cou du pied qui allument les lumières dans les pièces. Pourtant, le Portugais n’a pas d’équivalent dans le domaine aérien. Son physique hors normes lui permet d’abord d’avoir une détente verticale vertigineuse, ensuite de se maintenir plus longtemps que les autres en l’air. Merci les abdos ! Le timing n’en est que plus précis. La puissance fait le reste. Dernier exemple en date : contre Manchester United lors du 8e de finale aller de la C1 à Santiago Bernabeu. Le temps suspendu au-dessus de Patrice Evra, sur un centre d’Angel Di Maria…

■ MENTAL

Lionel Messi : 10/10
Ceux qui le connaissent le mieux à Barcelone disent toujours la même chose : l’une de ses plus grandes forces réside dans son plaisir de jouer. Arsène Wenger ajoute : « Il a cette humilité dans tout ce qu’il entreprend. Un joueur de ce talent, qui ne le fait pas sentir par une forme de puissance, voire d’arrogance, c’est rare. Il semble heureux sur un terrain de foot. » On n’imagine même pas la pression qui s’écrase chaque jour sur ses épaules. Pour être au top aussi longtemps, il faut un mental au top. C’est ce qu’il a.

Cristiano Ronaldo : 8/10
Il est celui sur qui tous les espoirs reposent. Aussi bien au Real Madrid, où son transfert record a d’entrée planté le décor, qu’en sélection nationale, où il enfile le brassard. Il supporte bien la pression, vit avec et s’en sert comme moteur. Ses petits coups de calgon, son spleen soudain en apprenant le salaire de Zlatan Ibrahimovic à Paris et son arrogance naturelle lui donnent parfois la silhouette du vilain petit canard. Alors, on sabre et on enlève 2 points !

■ VERDICT
Lionel Messi : 46,5/50
Cristiano Ronaldo : 46,5/50

Populaires

To Top