Équipe de France

Euro palmes

Quatorze finales, quatorze chapitres et plus de cinquante ans d’histoire nous contemplent !

1960 (France)
Finale : 10 juillet 1960 au Parc des Princes, à Paris
URSS-Yougoslavie 2-1 a.p. (0-1 ; 1-1)
Arbitre : Arthur Edward Ellis (ANG)
Buts : Galic (43e) pour la Yougoslavie ; Metreveli (49e) et Ponedelnik (113e) pour l’URSS.
URSS : Yachine – Chokheli, Maslenkin, Krutikov, Voinov – Netto (cap.), Metreveli, Ivanov, Ponedelnik – Bubudkin, Meskhi.
Entraîneur : Gavril Kachalin.
Yougoslavie : Vidinic – Djurkovic, Jusufi, Zanetic, Miladinovic – Perusic, Sekularac, Jerkovic, Galic – Matus, Kostic (cap.).
Entraîneur : Ljubomir Lovric.

1964 (Espagne)
Finale : 21 juin 1964 au stade Santiago Bernabeu, à Madrid
Espagne-URSS 2-1 (1-1)
Arbitre : Arthur Edward Ellis (ANG)
Buts : Pereda (6e) et Marcelino Martinez (84e) pour l’Espagne ; Khusainov (8e) pour l’URSS.
Espagne : Iribar – Rivilla, Olivella (cap.), Calleja, Zoco – Fusté, Amaro, Pereda, Suarez – Marcelino Martinez, Lapetra.
Entraîneur : José Villalonga.
URSS : Yachine – Shustikov, Shesternev, Mudrik, Voronin – Anichkin, Chislenko, Ivanov (cap.), Korneev – Ponedelnik, Khusainov.
Entraîneur : Konstantin Beskov.

1968 (Italie)
Finale : 10 juin 1968 au Stadio Olimpico, à Rome
Italie-Yougoslavie 2-0 (2-0)
Arbitre : José Maria Ortiz Mendibil (ESP)
Buts : Riva (12e) et Anastasi (31e)
Italie : Zoff – Facchetti (cap.), Guarneri, Salvadore, Burgnich – Rosato, Domenghini, De Sisti, Anastasi – Mazzola, Riva.
Entraîneur : Ferruccio Valcareggi.
Yougoslavie : Pantelic – Damjanovic, Fazlagic, Holcer, Paunovic – Pavlovic, Trivic, Acimovic – Dzajic (cap.), Musemic, Hosic.
Entraîneur : Rajko Mitic.

1972 (Belgique)
Finale : 18 juin 1972 au stade du Roi Baudouin, à Bruxelles
RFA-URSS 3-0 (1-0)
Arbitre : Ferdinand Marschall (AUT)
Buts : G. Müller (27e, 58e) et Wimmer (52e) pour la RFA
RFA : Maier – Hötgges, Schwarzenbeck, Beckenbauer (cap.), Breitner – Wimmer, Heynckes, Hoennes, Netzer – G. Müller, Kremers.
Entraîneur : Helmut Schön.
URSS : Rudakov – Dzodzuashvili, Istomin, Kaplychny, Khurtsilava (cap.), Troshkin – Kolotov, Konkov (Dolmatov, 46e), Onyshchenko – Banishevsky (Kozynkevych, 66e), Baydachny.
Entraîneur : Aleksandr Ponomarev.

1976 (Yougoslavie)
Finale : 20 juin 1976 au stade de l’Etoile Rouge, à Belgrade
Tchécoslovaquie-RFA 2-2 (2-1 ; 2-2 ; 5 t.a.b. à 3)
Arbitre : Sergio Gonella (ITA)
Buts : Svehlik (8e) et Dobias (25e) pour la Tchécoslovaquie ;
D. Müller (28e), Hölzenbein (89e) pour la RFA.
Tchécoslovaquie : Viktor – Dobias (Vesely, 109e), Capkovic, Ondrus (cap.), Pivarnik – Panenka, Möder, Masny – Nehoda (Biros, 80e), Gögh, Svehlik.
Entraîneur : Vaclav Jezek.
RFA : Maier – Vogts, Beckenbauer (cap.), Schwarzenbeck, Dietz – Wimmer (Flohe, 46e), Bonhof, Hoeness, Beer (Bongartz, 80e) –
D. Müller, Hölzenbein.
Entraîneur : Helmut Schön.

1980 (Italie)
Finale : 22 juin 1980 au Stadio Olimpico, à Rome
Belgique-RFA 1-2 (0-1)
Arbitre : Nicolae Rainea (ROU)
Buts : Vandereycken (75e s.p.) pour la Belgique ; Hrubesch (10e, 88e) pour la RFA.
Belgique : Pfaff – Gerets, Millecamps, Meeuws, Renquin – Van Moer, Vandereycken, Cools (cap.), Van der Elst – Mommens, Ceulemans.
Entraîneur : Guy Thys.
RFA : Schumacher – Kaltz, K.H. Förster, Dietz (cap.), Stielike – Schuster, Briegel (Cullmann, 55e), H. Müller – Allofs, K.H. Rummenigge, Hrubesch.
Entraîneur : Jupp Derwall.

1984 (France)
Finale : 27 juin 1984 au Parc des Princes, à Paris
France-Espagne 2-0 (0-0)
Arbitre : Vojtech Christov (TCH)
Buts : Platini (57e), Bellone (90e) pour la France.
France : Bats – Battiston (Amoros, 72e), Bossis, Le Roux, Domergue – Tigana, Fernandez, Giresse, Platini (cap.) – Lacombe (Genghini, 80e), Bellone.
Entraîneur : Michel Hidalgo.
Espagne : Arconada (cap.) – Urquiaga, Gallego, Camacho, Salva (Roberto, 85e) – Julio Alberto (Sarabia, 75e), Senor, Munoz, Santillana – Francisco Lopez, Carrasco.
Entraîneur : Miguel Munoz.

1988 (Allemagne)
Finale : 25 juin 1988 à l’Olimpiastadion, à Munich
URSS-Pays-Bas 0-2 (0-1)
Arbitre : Michel Vautrot (FRA)
Buts : Gullit (32e), Van Basten (54e) pour les Pays-Bas.
URSS : Dassaev (cap.) – Khidiatouline, Demianenko, Gotsmanov (Baltacha, 68e), Rats – Aleinikov, Litovchenko, Mychaïlichenko, Zavarov – Belanov, Protasov (Pasulko, 71e).
Entraîneur : Valery Lobanovski.
Pays-Bas : Van Breukelen – Van Tiggelen, R. Koeman, Rijkaard, Van Aerle – Mühren, Wouters, E. Koeman, Vanenburg – Gullit, Van Basten.
Entraîneur : Rinus Michels.

1992 (Suède)
Finale : 26 juin 1992 à l’Ullevi Stadion, à Göteborg
Danemark-Allemagne 2-0 (1-0)
Arbitre : Bruno Galler (SUI)
Buts : Jensen (18e), Vilfort (78e) pour le Danemark.
Danemark : Schmeichel – Sivebaek (Christiansen, 66e), Piechnik, L. Olsen (cap.), Nielsen, Christofte – Jensen, Larsen, Vilfort – B. Laudrup, Povlsen.
Entraîneur : Richard Möller Nielsen.
Allemagne : Illgner – Reuter, Kohler, Helmer, Buchwald, Brehme – Effenberg (Thom, 80e), Hässler, Sammer (Doll, 46e) – Riedle, Klinsmann.
Entraîneur : Berti Vogts.

1996 (Angleterre)
Finale : 30 juin 1996 à Wembley, à Londres
République Tchèque-Allemagne 1-2 b.e.o. (0-0, 1-1)
Arbitre : Pierluigi Pairetto (ITA)
Buts : Berger (59e s.p.) pour la République Tchèque ; Bierhoff
(73e et 95e) pour l’Allemagne.
République Tchèque : Kouba – Suchoparek, Kadlec (cap.), Rada – Hornak, Nedved, Bejbl, Nemec – Berger, Poborsky (Smicer, 88e), Kuka.
Entraîneur : Josef Chovanec.
Allemagne : Köpke – Helmer, Sammer, Babbel – Strunz, Scholl (Bierhoff, 69e), Eilts (Bode, 46e), Hässler, Ziege – Kuntz,
Klinsmann (cap.).
Entraîneur : Berti Vogts.

2000 (Belgique et Pays-Bas)
Finale : 2 juillet 2000, stade de Kuip, à Rotterdam
France-Italie 2-1 b.e.o. (0-0, 1-1)
Arbitre : Anders Frisk (SUE)
Buts : Wiltord (90e +4), Trezeguet (103e) pour la France ; Delvecchio (55e) pour l’Italie.
France : Barthez – Thuram, Blanc, Desailly, Lizarazu (Pires, 86e) – Deschamps (cap.), Vieira – Djorkaeff (Trezeguet, 76e), Zidane, Henry – Dugarry (Wiltord, 58e).
Entraîneur : Roger Lemerre.
Italie : Toldo – Iuliano, Nesta, Cannavaro, Maldini (cap.) – Pessotto, Albertini, Di Biagio (Am­brosini, 66e), Fiore (Del Piero, 53e) – Totti, Delvecchio (Montella, 86e).
Entraîneur : Dino Zoff.

2004 (Portugal)
Finale : 4 juillet 2004 au stade de la Luz, à Lisbonne
Portugal-Grèce 0-1 (0-0)
Arbitre : Markus Merk (ALL)
But : Charisteas (57e) pour la Grèce.
Portugal : Ricardo – Miguel (Paulo Ferreira, 43e), Jorge Andrade, Ricardo Carvalho, Nuno Valente – Costinha (Rui Costa, 60e) Maniche – Figo, Deco, Cristiano Ronaldo – Pauleta (Nuno Gomes, 74e).
Entraîneur : Luiz Felipe Scolari.
Grèce : Nikopolidis – Seitaridis, Kapsis, Dellas, Fyssas – Katsouranis, Basinas, Zagorakis – Giannakopoulos (Venetidis, 76e), Vryzas (Papadopoulos, 81e), Charisteas.
Entraîneur : Otto Rehhagel.

2008 (Suisse et Autriche)
Finale : 29 juin 2008 à l’Ernst Happel Stadion, à Vienne
Allemagne-Espagne 0-1 (0-1)
Arbitre : Robert Rosetti (ITA)
But : Fernando Torres (33e) pour l’Espagne.
Allemagne : Lehmann – Friedrich, Metzelder, Mertesacker, Lahm (Jansen, 46e) – Frings, Hitzlsperger (Kuranyi, 57e), Schweinsteiger – Ballack (cap.), Podolksi, Klose.
Entraîneur : Joachim Löw.
Espagne : Casillas (cap.) – Sergio Ramos, Marchena, Puyol, Capdevila – Senna, Fabregas (Xabi Alonso, 63e), Xavi – Iniesta, Silva (Cazorla, 66e), Torres (Güiza, 78e).
Entraîneur : Luis Aragones.

2012 (Pologne et Ukraine)
Finale : 1er juillet 2012 au NSK Stade Olympique, à Kiev
Espagne-Italie 4-0 (2-0)
Arbitre : Pedro Proenca (POR)
Buts : Silva (14e), Jordi Alba (41e), Torres (84e) et Juan Mata (88e) pour l’Espagne.
Espagne : Casillas (cap.) – Arbeloa, Sergio Ramos, Piqué, Jordi Alba – Busquets, Xabi Alonso, Xavi – Silva (Pedro, 59e), Iniesta (Juan Mata, 87e), Fabregas (Torres, 75e).
Entraîneur : Vicente del Bosque.
Italie : Buffon (cap.) – Abate, Bonucci, Barzagli, Chiellini (Balzaretti, 21e) – Pirlo, Marchisio, De Rossi, Montolivo (Thiago Motta, 56e) – Cassano (Di Natale, 46e), Balotelli.
Entraîneur : Cesare Prandelli.

Les meilleurs buteurs
1. Michel Platini (France), 9 buts en 1984
2. Alan Shearer (Angleterre), 7 buts (5 en 1996, 2 en 2000)
3. Thierry Henry (France), 6 buts (3 en 2000, 2 en 2004, 1 en 2008)
3. Patrick Kluivert (Pays-Bas), 6 buts (1 en 1996, 5 en 2000)
3. Nuno Gomes (Portugal), 6 buts (4 en 2000, 1 en 2004 et 1 en 2008)
3. Ruud Van Nistelrooy (Pays-Bas), 6 buts (4 en 2004, 2 en 2008)
7. Zinédine Zidane (France), 5 buts (2 en 2000, 3 en 2004)
7. Marco Van Basten (Pays-Bas), 5 buts en 1988
7. Jürgen Klinsmann (RFA et Allemagne), 5 buts (1 en 1988,
1 en 1992, 3 en 1996)
7. Savo Milosevic (Serbie), 5 buts en 2000
7. Milan Baros (Rép. Tchèque), 5 buts en 2004

Populaires

To Top