Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (8) : Russie, groupe H

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil dans le groupe A, l’Australie dans le groupe B, la Côte d’Ivoire dans le groupe C, l’Angleterre dans le groupe D, le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine dans le groupe F et le Ghana dans le groupe G, place à la Russie dans le groupe H.

Dans les pas de Maître Capello

L’arrivée du Mister italien, courtisé par le Paris SG l’été dernier, a reboosté une Russie qui sera difficile à jouer pour tout le monde.

Groupe H • Belgique • Corée du Sud • Algérie • Russie

Ils ont brillé sur la scène européenne en 2008 en atteignant les demi-finales de l’Euro, après avoir égayé le tournoi par leur jeu léché (0-3 contre l’Espagne). Ils ont sacrément déçu en 2012, toujours à l’échelle de l’Europe, en s’écrabouillant dès le 1er tour quand on attendait monts et merveilles. Et voilà douze ans maintenant qu’ils n’ont plus posé un pied à la Coupe du monde. Il était temps, ils organisent la prochaine…
Au lendemain du couac de l’Euro 2012, la Fédération a réussi un sacré coup de maître. Pour remplacer Dick Advocaat, arrivé au bout de la route, les huiles moscovites ont sorti de la retraite Fabio Capello, qui venait tout juste de démissionner de son poste à la tête de l’Angleterre. Coup de maître et jackpot. Le Mister s’est installé, a appris à connaître, s’est adapté et a remis les curseurs vers le haut.
Pourtant placés dans un groupe très relevé avec le Portugal, les Russes ont gagné leur voyage au Brésil avec deux petites défaites (au Portugal et contre l’Irlande du Nord) en treize rencontres officielles. Ils ont fait le plein de confiance et se sont emparé, en plus, de la première place du groupe. Neuf victoires, cinq nuls et deux défaites depuis l’arrivée de l’Italien : voilà un bilan qui a de quoi cicatriser pour de bon les plaies du barrage perdu face à la Slovénie, sur la route de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. « La Russie est une formation dangereuse pour n’importe qui, explique Maître Capello. Son absence des dernières Coupes du monde a considérablement aiguisé son appétit. Mon équipe est forte, conquérante et ambitieuse. Je veux qu’elle atteigne les quarts de finale au Brésil. » Les choses sont toujours claires avec lui.
Une place dans le grand huit serait une belle prise de rendez-vous, quatre ans avant d’accueillir le monde à Moscou. Avec Fabio, toujours, aux commandes. Il y a de l’idée.

Star à la barre : Alexander Kerzhakov
Pas facile de sortir une tête d’affiche dans ce collectif bien huilé. Surtout depuis qu’Andrei Archavine n’est plus là. Ce dernier est revenu au Zénith Saint-Péterbourg mais il n’a plus remis les pieds en sélection. C’est bien au Zénith que l’on trouve la gâchette de la troupe à Fabio. Après avoir tenté sa chance au FC Séville pendant dix-huit mois – une Coupe du Roi et une Coupe de la Ligue tout de même -, Alexander Kerzhakov (photo de Une) est revenu, depuis 2010, à ses premières amours. Et c’est un peu comme si le puissant attaquant de 31 ans, né à Kingisepp, retrouvait l’explosivité de ses débuts. Il était le meilleur buteur russe de la phase éliminatoire avec cinq pions et il pourrait porter réclamation. Parce que celui marqué contre le Portugal (victoire 1-0) comptait double !

Le coach : Fabio Capello (67 ans)
En poste depuis juillet 2012
« Notre groupe n’est peut-être pas aussi relevé que d’autres, comme le B ou le G. Néanmoins, il devrait être intéressant car il opposera quatre équipes très différentes, aussi bien dans le style de jeu que dans la culture footballistique. Certains présenteront peut-être la Belgique comme le favori grâce à son parcours en qualifications et son réservoir de jeunes et bons joueurs mais j’espère tout de même que nous terminerons premiers. »

Comment ils jouent
Igor Akinfeev, qui n’a pas manqué une seule minute de compétition, est au sommet depuis un an et demi. Devant le gardien et capitaine du CSKA Moscou, la défense à quatre s’étire avec, de droite à gauche, Alexander Anyukov, qui subit la concurrence d’Alexey Kozlov, Sergei Ignashevitch et Vasili Berezutski dans l’axe et enfin Dmitry Kombarov, un milieu reconverti défenseur latéral, qui va très vite. Le milieu s’articule autour de trois éléments : une pointe basse qui s’appelle Igor Denisov et deux autres très bons manieurs de ballon, Victor Faizulin et Roman Shirokov. C’est très technique. Devant, Vladimir Bystrov et Alexander Kokorin, qui va très vite lui aussi, sont les animateurs de couloir attitrés tandis que Alexander Kerzhakov retrouve une seconde jeunesse aux avant-postes (5 buts en qualif’).

Le chiffre : 1
Parmi les 26 joueurs utilisés par Fabio Capello lors de la phase éliminatoire, seul Denis Cheryshev évolue à l’étranger. L’espion joue en Andalousie, au FC Séville.

Programme 1er tour
Le 17 juin 2014 à minuit à Cuiaba, Russie-Corée du Sud
Le 22 juin 2014 à 18h à Rio, Russie-Belgique
Le 26 juin 2014 à 22h à Curitiba, Russie-Algérie

Leurs éliminatoires

Zone Europe
1er du groupe F : 22 pts, 7 v, 1 n, 2 d, 20 bp-5 bc

7.09.2013
Russie-Irlande du Nord 2-0 (Faizulin, Shirokov s.p.)
11.09.2012
Israël-Russie 0-4 (Kerzhakov 2, Kokorin, Faizulin)
12.10.2012
Russie-Portugal 1-0 (Kerzhakov)
16.10.2012
Russie-Azerbaïdjan 1-0 (Shirokov s.p.)
7.06.2013
Portugal-Russie 1-0
14.08.2013
Irlande du Nord-Russie 1-0
6.09.2013
Russie-Luxembourg 4-1 (Kokorin, Kerzhakov, Samedov 2)
10.09.2013
Russie-Israël 3-1 (V. Berezutski, Kokorin, Glushakov)
11.10.2013
Luxembourg-Russie 0-4 (Samedov, Faizulin, Glushakov, Kerzhakov)
15.10.2013
Azerbaïdjan-Russie 1-1 (Shirokov)

Visa
• Superficie : 17 075 200 km2
• Population : 143,5 millions d’habitants
• Capitale : Moscou
• Fédération : Football Union de Russie
• Site Internet : www.rfs.ru
• Année de fondation : 1912
• Affiliation FIFA : 1912
• Couleurs : maillot, short et bas rouges, rayés bleu et blanc
• Equipementier : Adidas

6453155-9731288.jpg

6453155-9731291

6453155-9731292.jpg

Populaires

To Top