Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (4) : Angleterre, groupe D

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil dans le groupe A, l’Australie dans le groupe B et la Côte d’Ivoire dans le groupe C, place à l’Angleterre dans le groupe D.

Ils ne jouent pas les kings

Près de cinquante ans après leur seul succès planétaire, at home, les sujets de sa Gracieuse Majesté font plutôt profil bas au moment de partir à la conquête du Brésil. Pour mieux surprendre ?

GROUPE D • Uruguay • Italie • Costa Rica • Angleterre

Ce n’est qu’à la dernière journée de la phase éliminatoire que les boys de Roy Hodgson ont définitivement assuré leur qualification pour le rendez-vous au Brésil, avec un succès 2-0 contre la Pologne. Dans un groupe où leurs principaux adversaires, outre la Pologne, s’appelaient l’Ukraine et le Monténégro, ils n’ont pas survolé les débats. Ils n’ont pas trop tremblé non plus. En bilan chiffré brut, cela donne six victoires, quatre nuls, aucune défaite, 31 buts marqués pour seulement 4 encaissés. De quoi rouler des mécaniques et s’imaginer un destin en or au Amérique du Sud ? Pas vraiment…
Les sujets de sa Gracieuse Majesté ne se prennent pas pour les kings. Ils auraient même plutôt tendance à la jouer profil bas. A l’image de l’éternel capitaine Steven Gerrard, 33 ans et toujours autant de peps. « Nous ne faisons pas partie des favoris, on en a tout à fait conscience. Il y a clairement de meilleures équipes. Il suffit de regarder le classement FIFA pour se situer. » Pas si défaitiste que ça, le milieu de terrain des Reds estime que sa team pourrait finalement tirer profit de cette situation. « On n’est pas surcoté. Les joueurs n’auront pas à gérer une pression et des attentes déraisonnées. Je suis sûr que cela va nous aider. Nous allons aborder la compétition en croyant en nos chances et en jouant notre carte à fond. »
A l’heure de tirer un premier bilan du mandat de Roy Hodgson, investi en mai 2012, on peut saluer quelques avancées. Surtout derrière. Pour remplacer la charnière vieillissante John Terry-Rio Ferdinand, le sélectionneur a un peu tâtonné. Mais il a finalement trouvé la bonne formule en faisant confiance au duo Gary Cahill-Phil Jagielka, vraiment rassurant tout au long de la campagne. Toujours en défense, il a accompagné l’éclosion définitive de Leighton Baines au plus haut niveau. Au point que le défenseur d’Everton semble avoir, aujourd’hui, plusieurs longueurs d’avance sur l’ex-indéboulonnable Ashley Cole au poste de latéral gauche.
Le coach britannique a aussi lancé quelques jeunes comme le très prometteur Andros Townsend. Dans la colonne « Débit », il faut bien admettre que les Three Lions éprouvent toujours des difficultés à imposer leur jeu et leur tempo. Le boss a quelques mois pour peaufiner tout cela.

Star à la barre : Wayne Rooney
Avec Manchester United, son club de toujours ou presque – il avait débuté à Everton à 17 ans avant de rejoindre MU deux saisons plus tard -, Wayne (photo de Une) a remporté tous les trophées qu’il est imaginable de gagner. Avec les Three Lions en revanche, le mort de faim Rooney (89 sélections et 38 buts) a souvent eu l’estomac creux. Ses faits de gloire sous le maillot british ? Le Mancunien est devenu le premier Anglais à terminer meilleur buteur de son équipe au cours de deux phases qualificatives pour la Coupe du monde consécutives. Il avait planté neuf pions avant le Mondial en Afrique du Sud, il a rajouté sept pour envoyer – il y est quand même pour beaucoup – les siens au Brésil. Sept buts en 471 minutes de jeu, cela donne une moyenne très consistante : un but toutes les 67 minutes.
Pour sa troisième Coupe du monde à seulement 28 ans, Rooney espère simplement que la compétition lui offrira davantage de plaisir. En 2006, il avait quitté le tournoi avant ses partenaires, après avoir reçu un carton rouge contre le Portugal. En 2010, il était apparu particulièrement agacé après l’humiliante élimination en 8es de finale contre l’Allemagne (1-4). Pour 2014, Wayne la gâchette espère enfin frapper un grand coup.

Le coach : Roy Hodgson (66 ans)
En poste depuis mai 2012
« C’est sûr qu’on tombe dans un groupe compliqué. Avec l’Uruguay et l’Italie, c’est comme s’il y avait deux têtes de série. On connaît les qualités des Italiens qui nous ont battus en quarts de finale du dernier Euro. Même le Costa Rica a une bonne équipe. Maintenant, il n’y avait pas beaucoup de scénarios susceptibles de nous faire sauter de joie. Aussi, on n’est pas vraiment surpris. Je reste confiant. Les matches ne se gagnent pas sur le papier. Si on se prépare bien, on peut réaliser quelque chose. Et pourquoi pas remporter notre trois rencontres ? »

Comment ils jouent
Les Three Lions pensaient en avoir fini avec leurs problèmes de gardien de but avec l’émergence de Joe Hart. Et puis patatras, le portier de Manchester City a perdu de sa souveraineté, au point d’aller effectuer quelques séjours sur le banc en club. Pas de problème en revanche pour le duo aligné en charnière centrale, Cahill-Jagielka : il s’est montré rassurant lors des éliminatoires. A gauche, Leighton Baines ne partait pas favori mais il a fini par distancer Ashley Cole. Kyle Walker s’impose comme son pendant à droite. Au milieu, on retrouve encore et toujours les inusables Steven Gerrard et Frank Lampard. La doublette d’attaque Wayne Rooney-Danny Welbeck, très « Red Devil », présente l’avantage de bien se connaître.

Le chiffre : 0
C’est un fait unique parmi les trente-deux participants au Mondial 2014. Aucun des joueurs anglais ayant pris part aux qualifications (32) n’évolue à l’étranger. Tous fidèles à la Premier League !

Programme 1er tour
Le 14 juin 2014 à minuit à Manaus, Angleterre-Italie
Le 19 juin 2014 à 21h à Sao Paulo, Angleterre-Uruguay
Le 24 juin 2014 à 18h à Belo Horizonte, Angleterre-Costa Rica

Leurs éliminatoires
Zone Europe
1er du groupe H : 22 pts, 6 v, 4 n, 31 bp-4 bc

7.09.2012
Moldavie-Angleterre 0-5 (Lampard 2, Defoe, Milner, Baines)
11.09.2012
Angleterre-Ukraine 1-1 (Lampard s.p.)
12.10.2012
Angleterre- Saint-Marin 5-0 (Rooney 2 dont 1 s.p., Welbeck 2, Oxlade-Chamberlain)
17.10.2012
Pologne-Angleterre 1-1 (Rooney)
22.03.2013
Saint-Marin-Angleterre 0-8 (Della Valle c.s.c., Oxlade-Chamberlain, Defoe 2, Young, Lampard, Rooney, Sturridge)
26.03.2013
Monténégro-Angleterre 1-1 (Rooney)
6.09.2013
Angleterre-Moldavie 4-0 (Gerrard, Lambert, Welbeck 2)
10.09.2013
Ukraine-Angleterre 0-0
11.10.2013
Angleterre-Monténégro 4-1 (Rooney, Boskovic c.s.c., Townsend,
Sturridge)
15.10.2013
Angleterre-Pologne 2-0 (Rooney, Gerrard)

Visa
• Superficie : 130 420 km2
• Population : 53 millions d’habitants
• Capitale : Londres
• Fédération : The Football Association
• Site Internet : www.thefa.com
• Année de fondation : 1863
• Affiliation FIFA : 1905
• Couleurs : maillot blanc, short bleu, bas blancs
• Équipementier : Nike

6421377-9689624.jpg

6421377-9689629

6421377-9689637.jpg

Populaires

To Top