Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (31) : Allemagne, groupe G

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil, le Mexique, la Croatie et le Cameroun dans le groupe A, les Pays-Bas, l’Australie, l’Espagne et le Chili dans le groupe B, la Côte d’Ivoire, la Grèce, la Colombie et le Japon dans le groupe C, l’Angleterre, l’Italie, l’Uruguay et le Costa Rica dans le groupe D, la Suisse, l’Equateur, la France et le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine, le Nigeria, l’Argentine et l’Iran dans le groupe F, le Ghana, le Portugal et les USA dans le groupe G, la Russie, l’Algérie et la Corée du Sud dans le groupe H, place à l’Allemagne dans le groupe G.

Et si c’était la bonne ?

Finaliste en 2002, troisième en 2006 et 2010, la Mannschaft va-t-elle enfin atteindre ce Graal qui la fuit depuis le début du XXIe siècle ? Elle ne manque pas d’arguments en tout cas.

Groupe G • Allemagne • Portugal • Etats-Unis • Ghana

L’Allemagne est invaincue en phase éliminatoire de l’Euro et du Mondial depuis 32 matches. Et elle n’a pas attendu la dernière minute du dernier match – et encore moins un hypothétique, crispant et tellement aléatoire barrage – pour valider son billet pour le Brésil. L’affaire était dans le sac après une balade (3-0) contre l’Irlande. Vite fait et surtout bien fait. Tout au long de ces qualifications, Philipp Lahm et les siens ont proposé un jeu vif, plein de vie et systématiquement tourné vers l’avant.
Résultat : neuf victoires, dont quelques cartons mémorables et pas forcément contre des faire-valoir, une pluie de buts (36, meilleure attaque de la zone Europe avec la moyenne assez effarante de 3,6 buts par match !) et un seul résultat nul (4-4 contre la Suède alors que la Mannschaft menait 4-0 à l’heure de jeu). La seule petite fausse note dans une magnifique partition. Mais une fausse note que le sélectionneur, Joachim Löw, semblait avoir toujours en tête lorsqu’il confia, ticket mondial in the pocket : « Ce fut une bonne qualification, l’équipe a accompli son devoir. Il n’empêche qu’il nous reste des domaines à améliorer d’ici au début de la compétition. Comme par exemple stabiliser la défense ou encore améliorer notre approche du dernier tiers d’un match. Il faut rester concentré. »
Pour le reste, tout va très bien, Madame la Marquise… Enfin, si l’on excepte le cas Sami Khedira. Rouage essentiel du système Löw, ce dernier a été victime d’une déchirure du ligament croisé antérieur en amical contre l’Italie (1-1) à la mi-novembre. Son indisponibilité était estimée à six mois, il a repris l’entraînement collectif mi-avril. Le milieu de terrain du Real Madrid s’est retrouvé engagé dans une véritable course contre la montre afin de prendre l’avion pour Rio en pleine possession de ses moyens.
Cela ne doit pas obscurcir le tableau de bord. Tous les autres clignotants sont au vert. On est baba devant cette incroyable armada offensive où les talents se bousculent. Le renouvellement est perpétuel et incite chacun à se remettre en question constamment. La puissance de feu de la Mannschaft 2013-14 ? Mesut Özil, Toni Kroos, Marco Reus, Thomas Müller, Andre Schürrle, tous entre 23 et 25 ans, mais aussi Mario Götze (21 ans) ou encore Julian Draxler (20 ans). On n’oubliera pas de citer Lukas Podolski, un peu plus âgé (28 ans et 112 sélections), ni le vétéran Miroslav Klose. Avec 14 buts en phase finale de Coupe du monde, l’attaquant de la Lazio n’est qu’à une petite unité du record du Brésilien Ronaldo.
Cette Allemagne qui attend un couronnement depuis son sacre de 1990, cette Mannschaft toujours sur le podium mais jamais gagnante depuis le début du nouveau siècle – finaliste en 2002, 3e en 2006 et 2010 -, peut légitimement croire en son étoile. Et espérer la voir briller au firmament. « Il est clair, conclut le capitaine Philipp Lahm, que nous ne nous rendons pas au Brésil pour faire du tourisme mais pour aller au bout de la compétition. Sur les dernières éditions, nous n’avons pas échoué de beaucoup. Je pense que cette fois, le groupe est encore un ton au-dessus, alors… » Alors, c’est peut-être la bonne.

Star à la barre : Mesut Özil
Il a ajouté une nouvelle corde à son arc. On connaissait l’artiste Özil, le gaucher au toucher de balle délicat, aux passes précises, aux dribbles toujours utiles. Celui qui a la faculté de mettre les autres en lumière et de fluidifier le jeu. De rendre les ballons plus propres qu’ils ne sont quand il les reçoit. Celui qui fit dire à Zinédine Zidane : « C’est le roi de la passe laser. Il n’a pas besoin de regarder autour de lui, il a déjà tout intégré. Il anticipe ce qui va se passer. » Le champion de la passe décisive, dans tous les clubs où il a évolué comme en équipe nationale. Et Mesut a donc ajouté une nouvelle corde à son arc. Le Gunner – transféré du Real à Arsenal dans les dernières heures du mercato estival pour 50 millions d’euros – a profité des qualifications pour dévoiler, en plus de tout le reste, ses talents de goleador. Meilleur réalisateur de la Mannschaft avec huit pions, il a aussi terminé, tous groupes confondus, 3e meilleur buteur de la zone Europe. Joachim Löw, qui n’avait pas hésité à le lancer dans le grand bain de la sélection à seulement 20 ans, disait alors : « Ce que j’ai tout de suite noté chez lui, malgré son jeune âge, c’est son incroyable vista et la précision mortelle de ses passes. » En plus du merveilleux chef d’orchestre que l’on connaît, Low emmènera au Brésil un virtuose devant le but.

Le coach : Joachim Löw (54 ans)
En poste depuis juillet 2006
« Nous acceptons le verdict du tirage. On connaît nos adversaires et les lieux des rencontres, nous allons maintenant pouvoir passer à l’étape suivante de notre préparation. Revoir Jürgen (Klinsmann) constituera évidemment un moment particulier. Nous retrouvons le Ghana qu’on avait affronté il y a quatre ans en Afrique du Sud. Défier le Portugal de Cristiano Ronaldo s’annonce également très excitant. »

Comment ils jouent
Avec Joachim Löw, il n’existe pas de schéma définitif. Il peut changer de système d’un match à l’autre, voire en cours de partie. Sa seule inquiétude est de savoir s’il pourra compter sur un Sami Khedira à 100%. Un Khedira victime d’une déchirure du ligament croisé avec… l’équipe nationale. Sera-t-il prêt pour le grand rendez-vous de juin ? Si c’est non, Ilkay Gundogan paraît le plus apte à lui succéder. Pas d’inquiétude en revanche pour Bastian Schweinsteiger, opéré de la cheville. Pour le reste, on se délecte de la sauce allemande. Un collectif parfaitement huilé avec une armada offensive monstrueuse. D’ailleurs, entre milieux offensifs et attaquants, les rôles sont interchangeables et l’efficacité demeure quelle que soit la formule retenue. Dans ce domaine, le grand souci du sélectionneur sera de trancher et de déterminer qui laisser sur le banc. On a connu problème plus angoissant…

Le chiffre : 99
Le nombre de matches disputés par l’Allemagne en phase finale de Coupe du monde. C’est un record. Un autre record : 222 buts, toujours en phase finale.

Programme 1er tour
Le 16 juin 2014 à 18h à Salvador, Allemagne-Portugal
Le 21 juin 2014 à 21h à Fortaleza, Allemagne-Ghana
Le 26 juin 2014 à 18h à Recife, Allemagne-Etats-Unis

Leurs éliminatoires

Zone Europe
1er du groupe C : 28 pts, 9 v, 1 n, 36 bp-10 bc

7.09.2012
Allemagne-Iles Féroé 3-0 (Götze, Özil 2)
11.09.2012
Autriche-Allemagne 1-2 (Reus, Özil s.p.)
12.10.2012
Irlande-Allemagne 1-6 (Reus 2, Özil s.p., Klose, Kroos 2)
16.10.2012
Allemagne-Suède 4-4 (Klose 2, Mertesacker, Özil)
22.03.2013
Kazakhstan-Allemagne 0-3 (Müller 2, Götze)
26.03.2013
Allemagne-Kazakhstan 4-1 (Reus 2, Özil, Gundogan)
6.09.2013
Allemagne-Autriche 3-0 (Klose, Kroos, Müller)
10.09.2013
Iles Féroé-Allemagne 0-3 (Mertesacker, Özil, Müller)
11.10.2013
Allemagne-Irlande 3-0 (Khedira, Schürrle, Özil)
15.10.2013
Suède-Allemagne 3-5 (Özil, Götze, Schürrle 3)

Visa
• Superficie : 357 325 km2
• Population : 81,7 millions d’habitants
• Capitale : Berlin
• Fédération : Deutcher Fusball-Bund
• Site Internet : www.dfb.de
• Année de fondation : 1900
• Affiliation FIFA : 1904
• Couleurs : maillot blanc,short noir, bas blancs
• Equipementier : Adidas

6586867-9934780.jpg

6586867-9934787

6586867-9934788.jpg

Populaires

To Top