Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (25) : Croatie, groupe A

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil, le Mexique et le Cameroun dans le groupe A, les Pays-Bas, l’Australie et le Chili dans le groupe B, la Côte d’Ivoire, la Grèce et le Japon dans le groupe C, l’Angleterre, l’Italie et le Costa Rica dans le groupe D, la Suisse, l’Equateur et le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine, le Nigeria et l’Iran dans le groupe F, le Ghana, le Portugal et les USA dans le groupe G, la Russie, l’Algérie et la Corée du Sud dans le groupe H, place à la Croatie dans le groupe A.

Le grand ouf

Les Croates se sont ressaisis à temps pour valider leur billet pour le Brésil et disputer leur quatrième Coupe du monde. Déjà.

Groupe A • Brésil • Cameroun • Mexique • Croatie

Le coup passa près. Alors que la France du foot tremblait et se forçait à croire au miracle avant le match retour des barrages contre l’Ukraine (0-2 à l’aller), les Croates, eux aussi, retenaient leur souffle à Zagreb et dans ses environs. La sélection nationale recevait l’Islande, toujours en course en novembre (une première), dans une confrontation qui avait tout du piège parfait. Deuxième manche tendue après le résultat du match aller (0-0). La traversée du désert des hommes au damier n’arrangeait rien. Il fallait remonter à mars 2013 pour trouver trace de leur précédente victoire (2-1 à Swansea contre le pays de Galles). Depuis ? Trois défaites, dont deux à domicile (contre l’Ecosse et la Belgique), et un nul en Serbie. Suffisant pour qu’Igor Stimac rende son tablier.
« Nous devions faire ce qui était le mieux pour l’équipe », expliqua Davor Suker, ancienne attaquant vedette de l’équipe devenu président de la Fédération. Stimac faisait concurrence à François Hollande avec 95% d’impopularité dans le pays ! Un pays qui l’a déjà oublié. Niko Kovac l’a remplacé et a parcouru l’Europe pour discuter avec ses cadres. Il fit escale à Madrid (Luka Modric), Munich (Mario Mandzukic), Donetsk (Darijo Srna) et Rostov (Stipe Pletikosa). Stimac ne s’était pas donné cette peine.
Il faut croire que la méthode a porté ses fruits. Les sourires sont revenus et la confiance avec. Il faut dire que Kovac, sentinelle du milieu du onze de Slaven Bilic en 2007-08, est toujours considéré comme l’homme de la qualification à Wembley en novembre 2007 (où l’Angleterre mordit la poussière). C’était également la pièce maîtresse du damier lors de l’Euro qui suivit. Ça, les Croates s’en souviennent.

Star à la barre : Luka Modric
C’est le Mozart du football croate, l’enfant chéri de Zadar, sa ville natale, et le chouchou de tout un peuple qui voit en lui l’héritier naturel de Zvonimir Boban. La barbe de trois jours en moins et les mèches blondes en plus. Luka Modric (photo de Une), c’est un peu le foot avec un grand F. Un gars qui fait mieux jouer les autres et l’équipe. « Il est tout simplement génial », dit de lui Daniel Levy, le président de Tottenham. Le transfert de l’emblématique Spur au Real Madrid à l’été 2012 – contre 37 millions d’euros – n’a pas été une réussite immédiate. La saison dernière, Modric évoquait son mal-être et son isolement dans le vestiaire madrilène avec Gareth Bale, dont il est très proche. Ça va beaucoup mieux cette saison avec son pote Spur (Bale) à ses côtés et Mesut Özil à Arsenal. Le voici en finale de la Ligue des champions contre l’Atlético Madrid.

Le coach : Niko Kovac (42 ans)
En poste depuis octobre 2013
« Jouer le match d’ouverture contre le Brésil devant les téléspectateurs du monde entier va être absolument sensationnel. Nous allons essayer de lui compliquer la tâche mais ce ne sera évidemment pas simple. Souvenez-vous de notre premier match en 2006 en Allemagne. Nous avions bien joué contre le Brésil mais Dida avait effectué plusieurs parades et ils l’avaient emporté sur un but superbe de Kakà. La lutte pour la 2e place s’annonce ouverte. »

Comment ils jouent
L’arrivée de Niko Kovac a remis un peu d’ordre dans le jeu de dames. C’est un peu comme si Igor Stimac, son prédécesseur sur le banc, tournait en rond. Les Croates ont, par exemple, terminé leur phase éliminatoire à trois derrière puis aligné trois milieux défensifs derrière Luka Modric, avec des hommes de couloir perdus entre la zone et l’individuelle. Pour battre l’Islande en barrages, Kovac a remis en lumière le 4-2-3-1 avec Darijo Srna, l’emblème, à son poste de prédilection, arrière droit, et Ivan Rakitic aux côtés de Modric au milieu. C’est une base de travail et ça peut faire très mal.

Le chiffre : 9
Le nombre de points qui séparaient la Belgique, 1ère du groupe, et la Croatie à la fin des qualifications. Les Croates étaient en tête après six journées…

Programme 1er tour
Le 12 juin 2014 à 22h à Sao Paulo, Croatie-Brésil
Le 18 juin 2014 à minuit à Manaus, Croatie-Cameroun
Le 23 juin 2014 à 22h à Recife, Croatie-Mexique

Leurs éliminatoires

Zone Europe
2e du groupe A : 17 pts, 5 v, 2 n, 3 d, 12 bp-9 bc

7.09.2012
Croatie-Macédoine 1-0 (Jelavic)
11.09.2012
Belgique-Croatie 1-1 (Perisic)
12.10.2012
Macédoine-Croatie 1-2 (Corluka, Rakitic)
16.10.2012
Croatie- Galles 2-0 (Mandzukic, Eduardo)
22.03.2013
Croatie-Serbie 2-0 (Mandzukic, Olic)
26.03.2013
Galles-Croatie 1-2 (Lovren, Eduardo)
7.06.2013
Croatie-Ecosse 0-1
6.09.2013
Serbie-Croatie 1-1 (Mandzukic)
11.10.2013
Croatie-Belgique 1-2 (Kranjcar)
15.10.2013
Ecosse-Croatie 2-0

BARRAGE
15.11.2013
Islande-Croatie 0-0
19.11.2013
Croatie-Islande 2-0 (Mandzukic, Srna)

Visa
• Superficie : 56 542 km2
• Population : 4,5 millions d’habitants
• Capitale : Zagreb
• Fédération : Hrvatski Nogometni Savez
• Site Internet : www.hns-cff.hr
• Année de fondation : 1992
• Affiliation FIFA : 1992
• Couleurs : maillot à damier bleu et rouge, short et bas bleus
• Equipementier : Nike

6582609-9928499.jpg

6582609-9928501

6582609-9928505.jpg

Populaires

To Top