Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (23) : Portugal, groupe G

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil, le Mexique et le Cameroun dans le groupe A, les Pays-Bas, l’Australie et le Chili dans le groupe B, la Côte d’Ivoire, la Grèce et le Japon dans le groupe C, l’Angleterre, l’Italie et le Costa Rica dans le groupe D, la Suisse, l’Equateur et le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine, le Nigeria et l’Iran dans le groupe F, le Ghana et les USA dans le groupe G, la Russie et la Corée du Sud dans le groupe H, place au Portugal dans le groupe G.

Les rois des barrages

Comme les Bleus, les Portugais ont validé leur billet pour la Coupe du monde en barrage pour la deuxième fois consécutive.

Groupe G • Allemagne • Portugal • Etats-Unis • Ghana

Quand le tirage au sort des barrages de la zone Europe a placé l’Ukraine sur la route des Bleus et Cristiano Ronaldo face à Zlatan Ibrahimovic, les réactions ont oscillé entre la satisfaction (bonne pioche pour l’équipe de France) et la déception : Zlatan ou « CR7 » serait absent du Mondial. La Suède était en balance avec le Portugal et forcément, l’un des deux meilleurs joueurs de la planète football allait y laisser sa couenne. Finalement, c’est le Parisien qui loupera la grand-messe du ballon rond. Cela n’a plus l’air de le concerner. « Une Coupe du monde sans moi, ça n’a pas d’intérêt… », a-t-il lancé.
Ronaldo, lui y sera. « CR7 » a claqué quatre buts lors des deux matches décisifs. Un premier, capital, pour une victoire 1-0 à l’aller. Suivi d’un hat-trick phénoménal dans le jardin de Zlatan, là-haut, tout au Nord. Une perf, un symbole. D’abord parce que le Portugal ne réussissait jamais face aux pays scandinaves, leur bête noire. Ensuite parce que le Madrilène a tordu le cou à la malédiction et aux statistiques, à lui seul. Quatre ans après avoir bâché la Bosnie-Herzégovine au même stade (1-0, 1-0), le Portugal a renvoyé la Suède près du cercle polaire.
Pour Paulo Bento, le sélectionneur, il s’agit d’un nouveau départ. « Notre ambition, indépendamment du groupe et des adversaires, est d’abord d’atteindre les 8es de finale et ensuite d’allerle plus loin possible. Notre parcours n’a pas été simple mais j’ai toujours cru en notre qualification. » Pas à une Ronaldo-dépendance. « Je dirai plutôt qu’il a une grande influence. C’est un joueur déterminant à travers ses qualités techniques, physiques, tactiques. » Déterminant, c’est le moins qu’on puisse dire. Quelle fin de saison pour Cristiano, qualifié pour la finale de la Ligue des champions après la démonstration du Real Madrid à Munich (4-0)…

Star à la barre : Cristiano Ronaldo
On peut en penser ce que l’on veut, qu’il fait trop d’abdos ou se regarde (beaucoup) trop le nombril, persuadé d’être le plus beau mec du globe. N’empêche… « CR7 » (photo de Une) a beau énerver, c’est un professionnel dont tout le monde loue l’hygiène de vie parfaite au Real Madrid et un joueur fabuleux, avec un sacré sens des responsabilités. En réussissant un triplé en Suède lors du barrage retour, il a, à lui seul, qualifié le Portugal pour sa sixième Coupe du monde. Accessoirement, le Madrilène a marqué ses 64e, 65e et 66e buts de l’année 2013. Buteur le week-end suivant à Almeria – juste avant de ressentir une douleur vive à la cheville et de sortir du terrain, ce qui le priva du match 5 de C1 contre Galatasaray -, il totalisait ainsi 67 pions au 1er décembre. Là, on atteint des hauteurs que seul Lionel Messi connaît au XXIe siècle.

Le coach : Paulo Bento (44 ans)
En poste depuis septembre 2010
« C’est un groupe équilibré avec une équipe qu’on peut considérer comme favorite en raison de son potentiel et de son histoire : l’Allemagne. Les Etats-Unis et le Ghana sont des formations bien organisées, avec des éléments qui ont accumulé de l’expérience dans de grands clubs européens. Le tirage au sort nous propose l’Allemagne pour le premier rendez-vous, c’était déjà le cas à l’Euro 2012. On avait perdu 1-0 en réalisant un bon match. Nous nous battrons avec nos armes pour nous qualifier. »

Comment ils jouent
Paulo Bento maintient sa confiance à Pepe et Bruno Alves pour protéger l’axe de la défense. Il y a du muscle et du centimètre. Fabio Coentrao joue plus avec la Seleçcao qu’au Real, alors il s’applique. Joao Pereira boucle la ligne de quatre. Au milieu, on trouve un triangle à trois avec souvent Miguel Veloso en pointe basse, associé au duo Raul Meireles-Joao Moutinho qui a toujours une sacrée gueule. Helder Postiga a marqué en éliminatoires et Nani offre toujours autant de solutions à droite. A gauche et même partout ailleurs, « CR7 » fait le ménage.

Le chiffre : 49
Le nombre de buts de Cristiano Ronaldo en sélection. Grâce à son triplé le 19 novembre en Suède, « CR7 » a égalé Pedro Miguel Pauleta. Il l’a dépassé depuis. A 29 ans, il affiche déjà 110 sélections. C’est le deuxième joueur portugais le plus capé de l’histoire derrière Luis Figo (127), à égalité avec Fernando Couto (110). Là aussi, ce n’est qu’une question de temps.

Programme 1er tour
Le 16 juin 2014 à 18h à Salvador, Portugal-Allemagne
Le 22 juin 2014 à 18h à Manaus, Portugal-États-Unis
Le 26 juin 2014 à 18h à Brasilia, Portugal-Ghana

Leurs éliminatoires

Zone Europe
2e du groupe F : 21 pts, 6 v, 3 n, 1 d, 20 bp-9 bc

7.09.2012
Luxembourg-Portugal 1-2 (C. Ronaldo, Postiga)
11.09.2012
Portugal-Azerbaïdjan 3-0 (Varela, Postiga, Bruno Alves)
12.10.2012
Russie-Portugal 1-0
16.10.2012
Portugal-Irlande du Nord 1-1 (Postiga)
22.03.2013
Israël-Portugal 3-3 (Bruno Alves, Postiga, Coentrao)
26.03.2013
Azerbaïdjan-Portugal 0-2 (Bruno Alves, Hugo Almeida)
7.06.2013
Portugal-Russie 1-0 (Postiga)
6.09.2013
Irlande du Nord-Portugal 2-4 (Bruno Alves, C. Ronaldo 3)
11.10.2013
Portugal-Israël 1-1 (Ricardo Costa)
15.10.2013
Portugal-Luxembourg 3-0 (Varela, Nani, Postiga)

BARRAGE
15.11.2013
Portugal-Suède 1-0 (C. Ronaldo)
19.11.2013 Suède-Portugal 2-3 (C. Ronaldo 3)

Visa
• Superficie : 91 905 km2
• Population : 10 millions d’habitants
• Capitale : Lisbonne
• Fédération : Federaçao Portuguesa de futebol
• Site Internet : www.fpf.pt
• Année de fondation : 1914
• Affiliation FIFA : 1923
• Couleurs : maillot, short et bas rouges
• Equipementier : Nike

6580058-9924559.jpg

6580058-9924563

6580058-9924567.jpg

Populaires

To Top