Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (22) : Nigeria, groupe F

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil, le Mexique et le Cameroun dans le groupe A, les Pays-Bas, l’Australie et le Chili dans le groupe B, la Côte d’Ivoire, la Grèce et le Japon dans le groupe C, l’Angleterre, l’Italie et le Costa Rica dans le groupe D, la Suisse, l’Equateur et le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine et l’Iran dans le groupe F, le Ghana et les USA dans le groupe G, la Russie et la Corée du Sud dans le groupe H, place au Nigeria dans le groupe F.

Des Aigles royaux ?

Il y a vingt ans, une formidable génération s’était révélée à la face du monde. Les « Super Eagles » vont-ils faire renaître les espoirs les plus fous qu’ils avaient suscités alors ? C’est le pari de Stephen Keshi, joueur à l’époque, sélectionneur aujourd’hui.

Groupe F • Argentine • Nigeria • Iran • Bosnie-Herzégovine

C’était il y a vingt ans aux States. La planète foot découvrait une bande de zébulons blacks, habillés de vert, à l’enthousiasme contagieux et au jeu pétillant. Pour sa première participation à la grande fête mondiale, le Nigeria, emmené par Stephen Keshi – l’actuel sélectionneur -, Jay-Jay Okocha, Daniel Amokachi, Rashidi Yekini and co avait fait souffler un vent de fraîcheur sur la compétition, en ajoutant les résultats à la manière. Ces « Super Eagles » novices avaient terminé en tête de leur groupe devant la Bulgarie, l’Argentine et la Grèce avant de s’incliner sur le fil (2-1 après prolongation) face au futur finaliste italien en huitièmes de finale. Depuis, les Nigérians se sont régulièrement qualifiés pour la phase finale – excepté en 2006 – mais ils n’ont jamais confirmé les espoirs qu’avaient fait naître les héros de la campagne américaine.
Quid de la génération 2014 ? Au prime abord, elle ne manque pas d’arguments avec quelques cadors, habitués des grands championnats européens, et une ribambelle de jeunes aux dents longues et à l’appétit féroce. Pour preuve, cet épatant succès à la CAN 2013 l’hiver dernier,le premier titre continental du Nigeria depuis 1994. Tiens, tiens… Plutôt prometteur. Ou pas ! Quelques mois plus tard, lors de la Coupe des confédérations, les Aigles n’ont pas volé bien haut. Eliminés dès le 1er tour. « Mais mon équipe est jeune, plaide Coach Keshi, et ce genre de compétition doit d’abord lui servir à emmagasiner de l’expérience. »
Il y a également eu cette phase de qualification que les coéquipiers de John Obi Mikel ont maîtrisée sans jamais survoler les débats. « Il faut bien comprendre, se défend encore le sélectionneur, que le football africain a changé. Il n’y a plus de petites équipes. C’est terminé, ça. » C’est animé de cette foi mais aussi de quelques certitudes sur le potentiel de son groupe que le bonhomme va, vingt ans après, traverser à nouveau l’Atlantique. Seule différence : l’atterrissage aura lieu plus au sud.

Star à la barre : Vincent Enyeama
Si, si, la valeur peut attendre le nombre des années ! Ou, du moins, le temps de la reconnaissance. En équipe nationale, Vincent Enyeama (photo de Une) est un vétéran. Il y a enfilé ses gants en 2002 et compte aujourd’hui 88 sélections. En club en revanche, Vince (pour les potes) n’a pas connu le nec plus ultra après avoir quitté le pays. Le championnat israélien, où il a évolué sept saisons, est loin d’être considéré comme une compétition top sur l’échelle de Richter du ballon rond. Quand, enfin, il a l’opportunité de rejoindre Lille, en 2011, c’est pour enfiler le costume de doublure de Mickaël Landreau. Une saison dans l’ombre avant de repartir en prêt, toujours en Israël, au Maccabi Tel-Aviv cette fois. De retour dans le Nord, il a enfin hérité du premier rôle. Le nouveau coach du LOSC, René Girard, l’a intronisé et Enyeama a commencé son show. De parades monstrueuses en sorties époustouflantes, d’arrêts improbables en envolées d’extraordinaires, il a étiré son invincibilité en championnat à plus de 1 000 minutes. Ses partenaires le surnomment dorénavant Jésus. « Il a huit mains », s’enflamme Simon Kjaer, le défenseur central du LOSC qui le côtoie tous les jours. Le « Super Eagle » est très haut perché et c’est tout bénef’ pour sa sélection.

Le coach : Stephen Keshi (52 ans)
En poste depuis novembre 2011
« Nous allons affronter trois équipes au style de jeu complètement différent. Nous ne connaissons par encore l’Iran et la Bosnie en détail. L’Argentine, on a l’impression de l’affronter dans toutes les Coupes du monde et à chaque fois, nous avons du mal. Nous respectons nos trois adversaires mais je ne vois pas pourquoi nous craindrions l’un d’entre eux. Le plus important, c’est de préparer notre entrée en lice et le premier match qui conditionne tout. »

Comment ils jouent
Devant « Jésus » Enyeama, qui marche sur l’eau avec le LOSC et qui est quasiment aussi heureux en équipe nationale, il y a de la taille et du muscle. Au milieu, le boss est évidemment John Obi Mikel. Même de sa position reculée, c’est lui qui impose le tempo et donne le ton. Il est bien aidé par le Laziale Ogenyi Onazi, pas avare de ses efforts non plus. On leur demande d’alimenter le trio d’attaque en configuration 4-3-3. C’est dans le secteur offensif que Stephen Keshi semble le plus tâtonner. Il n’a pas vraiment trouvé la formule idoine, même si Ahmed Musa, Emmanuel Emenike (meilleur buteur de la CAN 2013) et Victor Moses semblent avoir plusieurs longueurs d’avance dans son esprit. En fait, les « Super Eagles » se distinguent davantage par leur collectif et par la puissance d’un groupe qui ne manque pas « d’impact players ».

Le chiffre : 28
Soit l’impressionnante série d’invincibilité des « Super Eagles » en matches qualificatifs pour la Coupe du monde. Ils n’ont plus été battus depuis… 2004 ! C’était face à l’Angola.

Programme 1er tour
Le 16 juin 2014 à 21h à Curitiba, Nigeria-Iran
Le 21 juin 2014 à minuit à Cuiaba, Nigeria-Bosnie-Herzégovine
Le 25 juin 2014 à 18h à Porto Alegre, Nigeria-Argentine

Leurs éliminatoires

Zone Afrique
1er du groupe F : 12 pts, 3 v, 3 n, 7 bp-4 bc

3.06.2012
Nigeria-Namibie 1-0 (I. Uche)
9.06.2012
Malawi-Nigeria 1-1 (Egwuekwe)
23.03.2013
Nigeria-Kenya 1-1 (Oduamadi)
5.06.2013
Kenya-Nigeria 0-1 (Musa)
12.06.2013
Namibi-Nigeria 1-1 (Oboabona)
7.09.2013
Nigeria-Malawi 2-0 (Emenike, Moses s.p.)

BARRAGE
Ethiopie-Nigeria 1-2 (Emenike 2 dont 1 s.p.)
Nigeria-Ethiopie 2-0 (Moses s.p., Obinna)

Visa
. Superficie : 923 768 km2
. Population : 170 millions d’habitants
. Capitale : Abuja
. Fédération : Nigeria Football Association
. Site Internet : www.nigeriafa.com
. Année de fondation : 1949
. Affiliation FIFA : 1963
. Couleurs : maillot, short et bas verts
. Equipementier : Adidas

6577525-9920595.jpg

6577525-9920597

6577525-9920599.jpg

Populaires

To Top