Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (17) : Mexique, groupe A

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil et le Cameroun dans le groupe A, l’Australie et le Chili dans le groupe B, la Côte d’Ivoire et le Japon dans le groupe C, l’Angleterre et le Costa Rica dans le groupe D, l’Equateur et le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine et l’Iran dans le groupe F, le Ghana et les USA dans le groupe G, la Russie et la Corée du Sud dans le groupe H, place au Mexique dans le groupe A.

Ils en ont vu de toutes les couleurs

Les Mexicains ont longtemps cru qu’ils ne verraient jamais le Brésil. C’est sur le fil – 31e et avant-dernier qualifié – qu’ils ont arraché leur billet.

Groupe A • Brésil • Cameroun • Mexique • Croatie

Vu de chez nous – où l’Azteca ressemble plus à une légende qu’à un stade de foot -, on ne les imagine pas forcément en telle posture. Pourtant, c’est bien en pleine crise que le Mexique a réussi, in extremis, à composter son billet pour le Brésil. Et ce n’est pas seulement à lui qu’il le doit. Cette présence dans le barrage intercontinental contre la Nouvelle-Zélande, autrement dit la qualif’, la « Tri » la doit pour beaucoup à son ennemi juré : les Etats-Unis. Ce sont deux buts inscrits en fin de match au Panama par le team US qui ont barré la route du Mondial au premier nommé et envoyé le Mexique à sa place. C’est dire…
Ces éliminatoires, c’était un peu « Il était une fois la révolution au Mexique ». Avec quatre coaches qui se sont succédé en un mois (!), l’expression « valse des entraîneurs » est trop faible. L’attaquant international Giovani Dos Santos se montrait dépité : « Ça résume la situation. L’équipe n’a pas de style ni d’idées claires à propos de ce qu’elle doit faire sur le terrain. » Miguel Herrera, nommé sélectionneur pour les barrages, a été confirmé par le directeur général des sélections, Héctor González Iñarritu. « Il dirigera l’équipe au Brésil et on espère qu’il sera toujours là en 2018 en Russie. »
Avant de penser à la prochaine Coupe du monde, il faudrait déjà se pencher sur l’édition 2014. Dans quel état de forme et dans quel état d’esprit va-t-on retrouver cette équipe en juin prochain ? Comment Giovani Dos Santos et « Chicharito » Hernandez, les deux fers de lance, sur les épaules desquels la pression de tout un peuple pèse chaque jour un peu plus, vont-ils aborder cette phase finale après avoir été mis au ban parce qu’évoluant en Europe ?
Il plane plus d’interrogations que de certitudes au-dessus de cette formation mexicaine. Rafael Marquez, de retour au sein de la défense, brassard autour du bras, est capable de remettre de l’ordre. L’ancien pote de Thierry Henry au Barça et chez les New York Red Bulls évolue aujourd’hui à Léon. Il aura son rôle de cadre à jouer.

Star à la barre : « Chicharito » Hernandez
On l’avait découvert en Afrique du Sud il y a quatre ans. Il avait fait énormément de mal aux Bleus au 1er tour (défaite 2-0, Eric Abidal, Patrice Evra et Hugo Lloris au supplice sur la pelouse, tremblement des murs dans le vestiaire à la mi-temps). Javier « Chicharito » – petit pois – Hernandez (photo de Une) ? Un petit lutin des Chivas Guadalajara. Supersonique, intenable. On a appris à le connaître puisque Sir Alex Ferguson l’avait fait signer à MU avant le début de la compétition. Avec 13 buts lors de sa première saison de Premier League, il avait réussi ses débuts en Angleterre. L’arrivée de Robin Van Persie en 2012 ne lui a pas fait que du bien. « Chicharito » joue moins, il a été blessé mais il possède un tel potentiel et de tels bâtons de dynamite dans les guiboles qu’il faudra soit le suivre à la trace, pour ses fans, soit le surveiller comme le lait sur le feu, pour ses adversaires. Il avait été écarté pour les barrages, il risque de débarquer au Brésil remonté comme un coucou…

Le coach : Miguel Herrera (46 ans)
En poste depuis le 18 octobre 2013
« Le Mexique a l’habitude d’être un adversaire un peu indigeste pour le Brésil. Notre style de jeu lui pose traditionnellement des problèmes. Il faudra être fort physiquement. Notre équipe ressemblera beaucoup à celle qui s’est qualifiée. On devra rester compétitifs. Ce ne sera pas simple mais je suis sûr que les autres équipes nous considèrent comme un adversaire difficile. De par leur style, elles vont nous permettre de développer notre jeu habituel. »

Comment ils jouent
Miguel Herrera, nommé pour les barrages contre la Nouvelle-Zélande, n’a pas fait dans la dentelle. L’entraîneur de l’América a décidé de se passer des joueurs évoluant en Europe pour ce rendez-vous crucial. Exit « Chicharito », Dos Santos et tous les autres. Il s’est appuyé sur des joueurs qu’il connaissait et la recette a fonctionné. Mais c’était une recette pour battre la Nouvelle-Zélande… Dans de telles conditions, autant le dire : les Mexicains ne savent pas eux-mêmes comment ils joueront pendant le Mondial.

Le chiffre : 9
Le nombre de buts marqués par le Mexique lors de son barrage contre la Nouvelle-Zélande (5-1 ; 4-2). Soit 2 pions de plus que lors du tour final hexagonal, où ils n’avaient marqué que 7 buts en 10 matches. Cherchez l’erreur !

Programme 1er tour
Le 13 juin 2014 à 18h à Natal, Mexique-Cameroun
Le 17 juin 2014 à 21h à Fortaleza, Mexique-Brésil
Le 23 juin 2014 à 22h à Recife, Mexique-Croatie

Leurs éliminatoires

Zone Concacaf
TOUR 3
1er du groupe B : 18 pts, 6 v, 15 bp-2 bc

8.06.2012
Mexique-Guyane 3-1 (Salcido, Dos Santos, Rodrigues c.s.c.)
12.06.2012
Salvador-Mexique 1-2 (Zavala, Moreno)
7.09.2012
Costa Rica-Mexique 0-2 (Salcido, Zavala)
11.09.2012
Mexique-Costa Rica 1-0 (Hernandez)
12.10.2012
Guyane-Mexique 0-5 (Guardado, Peralta, Pollard c.s.c., Hernandez, Reyna)
16.10.2012
Mexique-Salvador 2-0 (Peralta, Hernandez)

TOUR 4
4e du groupe final : 11 pts, 2 v, 5 n, 3 d, 7 bp-9 bc

6.02.2013
Mexique-Jamaïque 0-0
22.03.2013
Honduras-Mexique 2-2 (Hernandez 2)
26.03.2013
Mexique-Etats-Unis 0-0
4.06.2013
Jamaïque-Mexique 0-1 (De Nigris)
7.06.2013
Panama-Mexique 0-0
11.06.2013
Mexique-Costa Rica 0-0
6.09.2013
Mexique-Honduras 1-2 (Peralta)
10.09.2013
Etats-Unis-Mexique 2-0
11.10.2013
Mexique-Panama 2-1 (Peralta, Jimenez)
15.10.2013
Costa Rica-Mexique 2-1 (Peralta)

BARRAGE
13.11.2013
Mexique-Nouvelle-Zélande 5-1 (Aguilar, Jimenez, Peralta 2, Marquez)
20.11.2013
Nouvelle-Zélande-Mexique 2-4 (Peralta 3, Pena)

Visa
• Superficie : 1 972 550 km2
• Population : 103 millions d’habitants
• Capitale : Mexico
• Fédération : Federacion Mexicana de Futbol Asociacion
• Site Internet : www.femexfut.org.mx
• Année de fondation : 1927
• Affiliation FIFA : 1929
• Couleurs : maillot vert, short blanc, bas rouges
• Equipementier : Adidas

6530324-9848589.jpg

6530324-9848591

6530324-9848593

Populaires

To Top