Équipe de France

En route pour la Coupe du monde 2014 (15) : Etats-Unis, groupe G

Nous poursuivons notre présentation de la Coupe du monde 2014 (12 juin-13 juillet). Après le Brésil et le Cameroun dans le groupe A, l’Australie et le Chili dans le groupe B, la Côte d’Ivoire et le Japon dans le groupe C, l’Angleterre et le Costa Rica dans le groupe D, l’Equateur et le Honduras dans le groupe E, la Bosnie-Herzégovine et l’Iran dans le groupe F, le Ghana dans le groupe G et la Russie dans le groupe H, place aux USA dans le groupe G.

Les States force sept

Mine de rien, les Etats-Unis vont disputer leur septième phase finale consécutive. Ça commence à compter !

Groupe G • Allemagne • Portugal • Etats-Unis • Ghana

« Nous sommes extrêmement heureux de terminer premiers de cette zone Concacaf. Tout le monde est ravi de ça. Cela a représenté beaucoup de travail. Le début de notre campagne de qualification a été un peu laborieux mais je suis très heureux de l’évolution de ce groupe qui grandit. Des personnalités sont en train d’émerger ici. » Jürgen Klinsmann était tout sourire au soir de la qualification de ses boys pour le rendez-vous au Brésil.
Après quelques sueurs froides en début de compétition, les Amerloques ont su faire le job et se dépatouiller, sans trop d’encombres, au final, de ces éliminatoires. Du coup, c’est vers leur septième phase finale consécutive qu’ils ont maintenant le drapeau tourné. Et ce n’est pas tout à fait un hasard. Pour « Klinsi », amoureux des States, le foot version MLS a sa place au royaume de la NFL. « La MLS, c’est une histoire incroyable. Elle n’a été créée qu’en 1993 et dispose déjà de 19 franchises, avec des stades merveilleux. Beaucoup d’investissements ont été faits, les équipes progressent et deviennent compétitives. Il se passe quelque chose, un grand pas a été fait. » On veut bien le croire mais on écoute Tim Howard, le vétéran qui garde les buts et qui évolue en Europe, à Everton. « On essaie d’avoir le ballon pour donner notre rythme, notre tempo au match. C’est le but, plutôt que défendre et encore défendre. » La patte Klinsmann ? Il se passe peut-être quelque chose.
Remember les mots du sélectionneur allemand, l’an passé avant de jouer les Bleus en amical : « Notre objectif est de montrer que nous sommes capables de rivaliser avec des équipes du Top 15 et d’en faire nous-mêmes partie. » Cette septième phase finale consécutive doit servir à mettre les actes en conformité avec les paroles. Just do it !

Star à la barre : Landon Donovan
Landon Donovan (photo de Une) a passé la trentaine mais quand son corps et ses muscles l’épargnent, il court toujours comme un lapin. Le Brésil sera sa quatrième Coupe du monde. DaMarcus Beasley, Steve Cherundolo et lui sont les derniers rescapés de la formation qui avait affronté et battu le Portugal (3-2) en Corée du Sud, le 5 juin 2002. L’une des plus grosses performances du team US en Coupe du monde. Non retenu par Jürgen Klinsmann pour les matches de juin, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection (57 pions) y est revenu en septembre, après avoir prolongé son contrat au Los Angeles Galaxy. « C’est le meilleur joueur de l’histoire de la MLS », s’est enthousiasmé Bruce Arena, l’ancien sélectionneur des USA aujourd’hui manager du Galaxy.

Le coach : Jürgen Klinsmann (49 ans)
En poste depuis août 2011
« Nous vendrons chèrement notre peau contre l’Allemagne et nous verrons bien le résultat. Notre groupe aurait difficilement pu être plus compliqué avec la présence du Portugal de Cristiano Ronaldo et celle du Ghana, que nous connaissons bien. Ce sera un gros défi mais on va le relever ! J’espère que nous pourrons en surprendre quelques-uns au Brésil. En tout cas, je crois en mon groupe. »

Comment ils jouent
Jürgen Klinsmann s’appuie sur une charnière centrale Clarence Goodson-Omar Gonzalez, DaMarcus Beasley est reconverti arrière latéral gauche. Jermaine Jones (Besiktas) et Michael Bradley (Toronto, ex-AS Rome) apportent une touche très Europe au milieu de terrain. Landon Donovan s’occupe, sur le papier, du couloir droit mais jouit d’une grande liberté de mouvement. Herculez Gomez se bat comme un chien au pressing, Jozy Altidore s’est révélé en 2013 à la pointe de l’attaque. Ça tient la route, surtout que c’est toujours servi à l’américaine. De façon très organisée, quoi.

Le chiffre : 26,7
L’âge moyen de l’équipe américaine. Plutôt jeune, Tonton Sam.

Programme 1er tour
Le 16 juin 2014 à minuit à Natal, Etats-Unis-Ghana
Le 22 juin 2014 à 18h à Manaus, Etats-Unis-Portugal
Le 26 juin 2014 à 18h à Recife, Etats-Unis-Allemagne

Leurs éliminatoires

Zone Concacaf
TOUR 3
1er du groupe A : 13 pts, 4 v, 1 n, 1 d, 11 bp-6 bc

8.06.2012
Etats-Unis-Antigua-et-Barbade 3-1 (Bocanegra, Dempsey s.p., Gomez)
12.06.2012
Guatemala-Etats-Unis 1-1 (Dempsey)
7.09.2012
Jamaïque-Etats-Unis 2-1 (Dempsey)
11.09.2012
Etats-Unis-Jamaïque 1-0 (Gomez)
12.10.2012
Antigua-et-Barbade-Etats-Unis 1-2 (Johnson 2)
16.10.2012
Etats-Unis-Guatemala 3-1 (Bocanegra, Dempsey 2)

TOUR 4
1er du groupe final : 22 pts, 7 v, 1 n, 2 d, 15 bp-8 bc

6.02.2013
Honduras-Etats-Unis 2-1 (Dempsey)
22.03.2013
Etats-Unis-Costa Rica 1-0 (Dempsey)
26.03.2013
Mexique-Etats-Unis 0-0
7.06.2013
Jamaïque-Etats-Unis 1-2 (Altidore, Evans)
11.06.2013
Etats-Unis-Panama 2-0 (Altidore, Johnson)
18.06.2013
Etats-Unis-Honduras 1-0 (Altidore)
6.09.2013
Costa Rica-Etats-Unis 3-1 (Dempsey)
10.09.2013
Etats-Unis-Mexique 2-0 (Johnson, Donovan)
11.10.2013
Etats-Unis-Jamaïque 2-0 (Zusi, Altidore)
15.10.2013
Panama-Etats-Unis 2-3 (Orozco, Zusi, Johannsson)

Visa
• Superficie : 9 629 047 km2
• Population : 295 millions d’habitants
• Capitale : Washington D.C.
• Fédération : United States Soccer Federation
• Site Internet : www.ussoccer.com
• Année de fondation : 1913
• Affiliation FIFA : 1913
• Couleurs : maillot, short et bas blancs
• Equipementier : Nike

6517556-9831301.jpg

6517556-9831303

6517556-9831305.jpg

Populaires

To Top