Équipe de France

Croatie : Techniquement vôtre (2)

Une fois encore, les « Brésiliens de l’Est » seront redoutables et redoutés à l’Euro, emmenés par un Luka Modric toujours aussi précieux.

Eurostar : Luka Modric
Sa blessure, en octobre, a tout montré de son impact et de son talent. C’est en son absence qu’on a remarqué le plus son influence au Real Madrid. C’est vrai qu’une équipe n’est jamais tout à fait la même avec ou sans Modric. Déjà, le « Mozart croate » est une encyclopédie de la passe à lui tout seul. Toutes les surfaces du pied y passent et toutes les distances de passes aussi. Le voir est un régal, jouer à ses côtés ne doit pas être dégueulasse non plus. Mais son impact s’est révélé un peu plus tôt dans l’année aussi, quand le Real a recruté, un peu à la surprise générale, Mateo Kovacic sur « recommandation explicite » de Luka. Message à l’intention de Florentino Pérez, le président. Le régal des yeux est également un garçon qu’on écoute. Déjà plus de 80 sélections pour l’un des hommes forts de la sélection, qui va disputer son troisième Euro après 2008 et 2012, en attendant une possible troisième Coupe du monde en 2018 (après 2006 et 2014). Ça commence à ressembler à quelque chose.

Le chiffre : 6
Comme le nombre de buts inscrits par Ivan Perisic. Le milieu de l’Inter Milan et ancien Sochalien est le meilleur buteur croate de la phase éliminatoire. Pas mal quand on compte dans ses rangs Mario Mandzukic, Nikola Kalinic ou encore Nikica Jelavic…

Leur éliminatoires
2e du groupe H
20 pts, 6 v, 3 n, 1 d, 20 bp-5 bc
9.09.2014 : Croatie-Malte 2-0 (Luka Modric, Andrej Kramaric)
10.10.2014 : Bulgarie-Croatie 0-1 (Nikolay Bodurov, c.s.c.)
13.10.2014 : Croatie-Azerbaïdjan 6-0 (Andrej Kramaric, Ivan Perisic 2, Marcelo Brozovic, Luka Modric, Rashad Sadygov c.s.c.)
16.11.2014 : Italie-Croatie 1-1 (Ivan Perisic)
28.03.2015 : Croatie-Norvège 5-1 (Marcelo Brozovic, Ivan Perisic, Ivica Olic,
Gordon Schildenfeld, Danijel Pranjic)
12.06.2015 : Croatie-Italie 1-1 (Mario Mandzukic)
3.09.2015 : Azerbaïdjan-Croatie 0-0
6.09.2015 : Norvège-Croatie 2-0
10.10.2015 : Croatie-Bulgarie 3-1 (Ivan Perisic, Ivan Rakitic, Nikola Kalinic)
13.10.2015 : Malte-Croatie 0-1 (Ivan Perisic)

1er tour
• 12 juin à 15h, Parc des Princes à Paris : Croatie-Turquie
• 17 juin à 18h, Stade Geoffroy-Guichard à Saint-Etienne : Croatie-Rép. Tchèque
• 21 juin à 21h, Stade Matmut Atlantique à Bordeaux : Croatie-Espagne

Visa pour l’Euro
• Superficie : 56 542 km2
• Population : 4,5 millions
• Capitale : Zagreb
• Fédération : Hrvatski Nogometni Savez
• Année de fondation : 1992
• Affiliation FIFA : 1992
• Affiliation UEFA : 1993
• Couleurs : maillot à damier blanc et rouge, short et bas bleus
• Equipementier : Nike
• Bilan Euro : 4 participations (1996, 2004, 2008, 2012)
14 matches, 6 v, 5 n, 3 d, 18 bp-16 bc
• Meilleure performance : quart de finale en 1996 et 2008
• Meilleurs buteurs : Davor Suker (3 buts en 1996), Mario Mandzukic (3 buts en 2012)

Comment ils jouent
L’arrivée soudaine d’Ante Cacic à la tête de la sélection n’a pas bouleversé plus que ça les plans de jeu croates. Toujours les mêmes joueurs, en somme, et donc toujours les mêmes qualités techniques, surtout au milieu du terrain où le trio Luka Modric-Mateo Kovacic-Ivan Rakitic, autrement dit du Real, du Real et du Barça, n’a peut-être pas beaucoup d’équivalent dans un bon jour. On peut rajouter Marcelo Brozovic, qui commence à exister à l’Inter et qui ne fait pas tâche, non plus, dans le rayon technique. Cacic s’appuie toujours sur une défense à quatre. Pas de bouleversements là non plus avec Domagoj Vida-Vedran Corluka normalement dans l’axe et les inoxydables des couloirs : Danijel Pranjic à gauche et surtout Darijo Srna, le capitaine, à droite. C’est solide, ça peut partir en sucette mais ça paraît encore plus fort techniquement. Avec Mario Mandzukic devant, en plus, histoire de bien ficeler le 4-2-3-1 des familles.

Le sélectionneur : Ante Cacic
• 62 ans
• Croate
• En poste depuis septembre 2015
• Poste précédent : NK Lokomotiv Zagreb
« Il est évident que nous obtenons un groupe éminemment respectable. L’Espagne, en tant que tenante du titre et vu la qualité de ses joueurs, est le favori naturel. Avec la République Tchèque et la Turquie, nous allons tout faire pour nous qualifier. Nous avons nos chances, d’une certaine manière, de laisser la médiocrité derrière nous. Sortir de ce groupe constituerait un véritable exploit. »

Populaires

To Top