Étranger

Cristiano Ronaldo, rien que pour vos yeux (1/2)

Il y a des frappes, des passements de jambe, des accélérations. Il y a des reprises de la tête, des petits filets et beaucoup de lucarnes. Il y a tout Cristiano Ronaldo dans son Top 10, à voir et à revoir.

1
31.12.2005, Premier League, 20e journée
Manchester United-Bolton (4-1)

MU surclasse le voisin de Bolton avec un doublé de Cristiano Ronaldo. Pour clore la marque, il déboule depuis la ligne médiane, prend l’espace puis enchaîne les passements de jambe à l’angle de la surface, en pleine vitesse, avant de décocher une frappe tendue à ras de terre au premier poteau, du gauche. Face à lui, on reconnaît Bruno Ngotty, les reins broyés et qui porte bien, pour le coup, son surnom de « Nounours ».

2
15.04.2009, Ligue des champions, quarts de finale retour
FC Porto-Manchester United (0-1)

Le Porto de Lucho Gonzalez et Lisandro Lopez a rapporté un nul plein d’espoir (2-2) d’Old Trafford. Au stade du Dragon, Cristiano Ronaldo éteint le suspense dès la 5e minute de jeu. Une frappe surpuissante de plus de 35 m, poteau rentrant. Dragon ball.

3
13.02.2013, Ligue des champions, 8es de finale
Real Madrid-Manchester United (1-1)

Le Real est mené depuis 10 minutes quand Angel Di Maria balance un centre vers le second poteau. Là, Cristiano Ronaldo s’élève au-dessus de Patrice Evra et reste comme suspendu en vol, le temps de catapulter une tête comme Michael Jordan claquait un smash. Après le match, Sir Alex Ferguson avoue : « J’ai dit à Patrice Evra à la mi-temps : « Pourquoi n’es-tu pas allé au duel avec lui ? » Puis j’ai vu les images. Je me suis senti stupide car sur le ralenti, le genou de Cristiano est à la hauteur de la tête d’Evra… C’est phénoménal ! » Ou jordanesque.

4
12.02.2012, Liga, 23e journée
Real Madrid-Levante (4-2)

Le Portugais marque le 4 000e but de l’histoire du Real et fait les choses bien pour l’occasion. Une frappe enroulée du droit qui vole dans la lucarne opposée. Un bijou salué par José Mourinho. « C’est un but qui va faire le tour du monde. C’est bien que son nom soit associé à pareil exploit. » Historique.

5
22.10.2011, Liga, 9e journée
Malaga-Real Madrid (0-4)

Malaga, sa victime préférée, en prend quatre. « CR7 » s’offre un triplé. Ses deux premiers buts sont loin d’être laids (une reprise du plat du pied gauche puis un enchaînement dribble-frappe ras de terre), le troisième est un bouquet final. Sur une remise de la tête de Sergio Ramos, il marque un but de karatéka, en pleine extension, d’une aile de pigeon retournée. Mi-Zlatan Ibrahimovic, mi-kung-fu, totalement Cristiano Ronaldo. Acrobatique.

Populaires

To Top