Étranger

Comment zlataner en 10 leçons

Des frappes venues de nulle part, des gestes improbables, des enchaînements à couper le souffle… C’est le petit manuel de Zlatan. Et encore, la liste est non exhaustive. Juste « ibracadabrantesque ».

• 14.11.2012 Friend Arena, à Sölna, Suède-Angleterre, match amical
On joue le temps additionnel quand Joe Hart, le gardien anglais, dégage un long ballon en profondeur de la tête, en dehors de sa surface. Zlatan Ibrahimovic, qui venait au ballon, se retourne et emmanche un ciseau retourné à plus d’un mètre cinquante du sol, à plus de 25 m des buts. La balle en cloche termine sa course sous la barre. Le but de l’année. Son quatrième de la soirée !

• 25.10.2009, Camp Nou, FC Barcelone-Real Saragosse 6-1, Liga, 8e journée
Deux buts et une passe décisive pour Zlatan, dont un missile mémorable dans le ciel du Camp Nou. A la 29e minute, sur un coup franc direct à 28 m des buts, sa frappe est chronométrée à 140 km/h ! Juan Pablo Carrizo, gardien argentin de Saragosse aujourd’hui à la Lazio, tend les bras mais rentre dans les filets avec le ballon.

• 16.01.2011, Stade Via del Mare, Lecce-Milan AC 1-1, Série A, 20e journée
Un dégagement comme ça, loin devant, un ballon casse-croûte. A la lutte avec deux défenseurs, Zlatan passe les épaules puis, sans contrôle, de trois-quarts et à plus de 30 m des buts, reprend la balle en demi-volée du pied gauche. Elle va se loger sous la barre. Dans la tribune, bonnet sur la tête, Adriano Galliani n’en revient pas.

• 17.09.2002, Arena Amsterdam, Ajax Amsterdam-Lyon 2-1, Ligue des champions, 1ère journée
Ibrahimovic se trouve sur la ligne de la surface de réparation, excentré sur le côté gauche. Il laisse sur place Edmilson et Juninho grâce à un enchaînement de poche, malgré ses grands compas, crochet extérieur-crochet intérieur. Alors que la majorité des attaquants, dans cette position, tentent une balle enveloppée dans la lucarne opposée, lui, d’une frappe tendue et fuyante à quelques centimètres du sol, trouve le poteau rentrant, petit filet opposé, des buts de Grégory Coupet, pourtant bien placé mais trop court. Du grand art !

• 22.08.2004, Arena Amsterdam, Ajax Amsterdam-NAC Breda 6-2, Eredivisie, 3e journée
C’est l’un de ses derniers matches sous le maillot de l’Ajax. Alors, « Ibra » laisse un cadeau d’adieu. Il récupère le ballon aux 25-30 m, enchaîne les feintes et les roulettes, dribble six joueurs, embarque le gardien et propulse le ballon au fond des filets. Elu « Plus beau but de l’histoire de l’Ajax ». Il est peut-être un peu plus que ça. A voir et revoir en boucle. On ne s’en lasse pas.

• 18.06.2004, Estadio do Dragao, à Porto, Italie-Suède 1-1, Euro 2004, 1er tour
A cinq minutes du terme, Zlatan offre le point du nul à la Suède grâce à une reprise du talon, dos au but, devant le nez de Gianluigi Buffon. La balle en cloche retombe dans la lucarne, au-dessus de la tête de Christian Vieri. En salle de presse, les journalistes suédois lui réservent une standing ovation ! « J’ai vu Buffon sur ma gauche, j’ai vu le ballon rebondir et j’ai choisi la seule option possible pour la mettre au fond. » Forcément…

• 19.06.2012, Stade NSK Olympique, à Kiev, Suède-France 2-0, Euro 2012, 1er tour
« Ibra » joue meneur de jeu contre les Bleus. Après avoir fait toutes les misères du monde aux Tricolores en marchant ou presque, il porte le coup de grâce peu avant l’heure de jeu. Sur un long centre aérien, Zlatan reprend la balle à l’horizontale, au-dessus de la hanche de Philippe Mexès. Reprise de volée parfaite et petit filet de Hugo Lloris, impuissant.

• 7.10.2012, Stade Vélodrome, Marseille-Paris SG 2-2, Ligue 1, 8e journée
L’OM mène 1-0 depuis quelques minutes quand Maxwell frappe un corner tendu au point de penalty. « Ibra » est serré de près par Nicolas Nkoulou mais réussit à devancer le Camerounais en reprenant le ballon du talon droit. Un vrai geste de kung-fu, à l’équerre et sur un pied, qui va trop vite pour Steve Mandanda. La balle file entre les gants du Marseillais, sous la transversale.

• 27.10.2012, Stade Marcel-Picot, Nancy-Paris SG 0-1, Ligue 1, 10e journée
Paris traîne un peu la patte sur le synthétique et dans le froid nancéien. Les deux équipes sont toujours à 0-0 quand, à l’entrée du dernier quart d’heure, Zlatan débloque les choses à lui seul. Il hérite du ballon à l’arrêt, tournicote face à quatre Nancéiens avant, sur un seul changement d’appui, de frapper du gauche, sans élan mais avec assez de puissance pour transpercer Guy Roland Ndy Assembe, au ras du poteau droit. Sur synthé, avec « Ibra », y’a pas de problème.

• 6.08.2005, Stade de la Luz, Benfica Lisbonne-Juventus Turin 0-2, match amical
Sur un long ballon dans la profondeur, il gagne son duel avec Luisao, pourtant du même calibre athlétique que lui, puis reprend la balle de volée en pleine course. Elle va se loger dans la lucarne. Sur le banc du Benfica, Ronald Koeman, qui était son coach à l’Ajax le jour où il marqua le fameux but venu d’ailleurs contre Breda, se lève et n’y croit pas…

Populaires

To Top