Étranger

Bernardo Silva, le petit génie du Rocher

Arrivé dans l’anonymat sur la Côte, le meneur de poche Bernardo Silva est devenu le nouveau petit prince de Monac’. Et si c’était lui, le meilleur joueur du championnat cette saison ?

La démonstration de force de l’AS Monaco sur la pelouse du Vélodrome (victoire 4-1 lors de la 20e journée de Ligue 1) a permis aux hommes de Leonardo Jardim de prendre la tête du classement en remportant le premier choc de 2017. Elle a aussi été la sienne. On veut parler de Bernardo Silva. Intouchable, virevoltant, visionnaire, buteur. Le meneur de poche portugais a tout fait à l’OM, dans l’ordre comme le désordre.
D’abord d’un strict point de vue mathématique. En claquant le troisième but monégasque à quelques secondes de la mi-temps, alors que Marseille était revenu dans le match grâce à une tête du colosse Rolando, il a plié la partie. Ensuite, en ne laissant le soin à personne de tuer le suspense pour de bon, quelques minutes après le retour des vestiaires.
Bien placé, bien équilibré à la réception d’un ballon repoussé par Yohann Pelé, « BS » a mis tout le monde d’accord. Pas la peine d’en rajouter ? Il y a tant à dire, pourtant. Parce que son match du Vélodrome, c’est tout lui. Son aisance dans la prise de balle, sa vélocité et son volume de courses assez impressionnant sont résumés par son premier but : il est à la création et à la conclusion de l’action.
Mais Silva, c’est aussi une qualité de passe qui dépasse largement le cadre. C’est un joueur qui invente des passes. Positionné en fausse patte, autrement dit un gaucher qui joue à droite, il trouverait la lumière, au fond de la cave, un soir de coupure électrique générale.
C’est Jorge Campos, l’ancien directeur sportif de l’ASM aujourd’hui à Lille (arrivé dans les cartons de Gégé Lopez), qui l’avait repéré, quand il avait 15 ans. C’est lui qui avait été à l’origine de sa venue sur le Rocher. A l’été 2014, Bernardo déboule du Benfica Lisbonne avec un seul match disputé en Première division portugaise ! Un pari mais pas que, à en croire le scout.
« Ses qualités étaient évidentes. D’abord, il est très technique, agile dans ses mouvements et balle au pied. Mais pour moi, sa plus grande qualité réside dans sa prise de décision. Il voit avant, donc il sait avant. Il pense et exécute plus vite que les autres. C’est la chose la plus recherchée dans le football d’aujourd’hui. »
Sa cuisse, qui lui a pourri sa fin de saison dernière et qui l’a obligé à faire une croix sur l’Euro, a été bichonnée tout l’été. Leonardo Jardim l’a toujours protégé. Le coach monégasque est peut-être celui qui le connaît le mieux avec Campos, précisant « qu’un joueur comme lui doit être frais physiquement. Avec Jardim, il progresse depuis le premier jour. Il tend vers l’efficacité et il met plus de verticalité dans son jeu. »
Concernant ses passes au laser, qui cassent deux lignes en une seule touche de balle, on ne peut pas vraiment dire le contraire. Silva, c’est l’art de la passe en même temps que l’art du toucher. Sa patte gauche est du coton et il est sans doute, en Ligue 1, le joueur le plus créatif dans le jeu au sol. Regardez, c’est assez bluffant, cette capacité de détruire un bloc adverse sans le contourner ni passer par-dessus. Lui, il passe au travers. Il est l’architecte de la meilleure attaque d’Europe, qui carbure à trois buts par match et 70% de victoires en Ligue 1.
Hasard ou coïncidence, c’est au lendemain de la démonstration au Vélodrome que l’Observatoire du football (CIES) a publié le classement des 100 joueurs à la plus haute valeur marchande. Un classement dominé par Neymar, Lionel Messi et Paul Pogba. Et devinez qui, parmi les acteurs de Ligue 1, vaut le plus cher dans ce classement ? Bernardo Silva, estimé à 52 M€, pointe en 51e position. Devant Lucas et Alexandre Lacazette, qui complètent le podium de notre championnat. Pour rappel, Monaco l’avait acheté 15 M€ il y a trois ans. Et on avait dit que c’était cher pour un inconnu avec un match de championnat dans les guiboles…

Profil
Bernardo Mota Veiga de Carvalho e Silva
• Né le 10 août 1994 à Lisbonne (POR)
• 1,73 m, 65 kg
• Milieu offensif
• International portugais
Première sélection : le 31 mars 2015 à Estoril, Portugal-Cap-Vert, 0-2 (amical)
9 sélections, 1 but
• Palmarès
Champion du Portugal avec le Benfica Lisbonne en 2014

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top