Équipe de France

Bayer Leverkusen-Atlético Madrid : Les « GG flingueurs » sont d’attaque

Aller le 21 février, retour le 15 mars. Le duo français Griezmann-Gameiro, constitué depuis le début de la saison, nourrit de grandes ambitions. Objectif des braqueurs de l’Atlético : faire sauter la banque !

La Liga avait déjà la BBC (Karim Benzema-Gareth Bale-Cristiano Ronaldo) du Real, la MSN (Lionel Messi-Luis Suarez-Neymar) du Barça, voici, depuis le début de la saison, la 2G version Atlélico Madrid ou, si l’on préfère, les « GG flingueurs ». Antoine Griezmann-Kevin Gameiro, le nouveau duo français à la mode. Complices dans la vie, ils ont vite fait de se trouver sur le terrain. Un début de saison canon avec, le plus souvent, Kevin dans le rôle du passeur et Antoine dans l’habit du buteur. De quoi accélérer le processus. Même si Diego Simeone, le gourou des Colchoneros, assurait, à l’époque, qu’ils avaient encore « besoin d’un peu de temps pour parfaire leurs automatismes ».
De fait, les duettistes ont traversé une période d’un peu moins bien avant la trêve hivernale mais c’était pour reprendre encore plus fort en 2017. Les deux premiers matches de l’année – en Coupe du Roi et en championnat – leur ont permis de gonfler leurs statistiques : deux buts de Griezmann sur deux passes de Gameiro. A la mi-janvier, toutes compétitions confondues, « Grizzy » pesait 12 buts et 6 passes décisives en 2 135 minutes de jeu tandis que son acolyte pointait à 7 buts et 5 passes décisives en 1 419 minutes. Surtout, ces cinq passes étaient toutes à destination de son pote ! « Gameiro, c’est la troisième jambe de Griezmann, résume joliment Lucas Hernandez, l’autre Français de l’Atléti. A chaque fois qu’ils sont ensemble sur le terrain, il y a danger devant le but adverse. »
Tout cela n’a pas échappé au sélectionneur tricolore Didier Deschamps qui, à l’automne et en l’absence de Benzema, toujours pas sorti de ses affaires, et d’Olivier Giroud, blessé, a reconstitué le tandem en bleu. « Individuellement, il s’agit de joueurs de grande qualité, estime « DD ». Qu’ils évoluent ensemble en club aujourd’hui constitue un plus pour leurs automatismes et leur complicité. Leur entente ne peut être que du bonus et une bonne chose pour nous. »
Surtout, nos braqueurs ont de hautes ambitions. Le natif de Mâcon entend bien confirmer sa monumentale saison 2016-17 qui l’a vu se hisser au niveau des plus grands. Tandis que l’ancien Parisien s’estime redevable envers un club qui n’a pas hésité à aligner les euros pour convaincre le FC Séville de le lâcher. « Quand on met près de 40 millions sur la table, cela prouve que vous êtes vraiment désiré. Je veux rendre aux dirigeants la confiance qu’ils m’ont accordée en dépensant autant d’argent pour mon transfert. »
Et pour faciliter la tâche, il y a l’ami « Grizzy » à ses côtés. « C’est un tel plaisir d’évoluer auprès d’un joueur de sa classe, poursuit Gameiro. Ici, tout le monde le cherche sur le terrain parce qu’avec sa technique, il est capable de se sortir de n’importe quelle situation mais aussi de faire jouer les autres. Je veux l’aider et lui offrir le maximum de passes pour qu’il marque beaucoup de buts et obtienne le Ballon d’or. » Pour cette année, cela n’aura pas suffi mais à l’avenir…
En tout cas, les défenseurs du Bayer Leverkusen sont avertis : nos « GG flingueurs » sont d’attaque. Vraiment d’attaque !

Populaires

To Top