Équipe de France

100% attaquants : Les 15 plus fines gâchettes (6)

Ils sont gauchers, droitiers ou gauchers des deux pieds. Parfois, on s’y perd : c’est avec leur « mauvais » pied qu’ils ont marqué leur dernier but et on n’y a vu que du feu. Parce que ça décoche trop vite, ça frappe trop fort. Parce que le but, c’est leur vie. Bienvenue dans le grand monde. De Cristiano Ronaldo, qui trône tout seul, pour le moment, au-delà des 100 buts marqués en Ligue des champions à Kylian Mbappé, le petit dernier qui défouraille plus vite que son ombre, voici les quinze plus fines gâchettes de l’année. Il y en a pour tous les goûts et toutes les langues. Normal, ça parle football. Régalez-vous !

Karim Benzema : Il trace sa route

L’attaquant français du Real fait face à la critique à Madrid. Comme souvent. Il sait la faire taire. Comme toujours.

La critique, toujours. Depuis son arrivée au Real Madrid, Karim Benzema vit avec. Il y eut Gonzalo Higuain, qui a déguerpi, voilà maintenant qu’Alvaro Morata, un bébé du Real, est revenu au nid, l’été dernier. Au Bernabeu, une frange assez vaste de socios réclame chaque semaine l’incorporation d’Alvaro à la place du Français. Et chaque semaine, les socios en question ravalent leur trompette.
Au Real Madrid, même quand le public commence à gronder, même quand les matches s’enchaînent sans qu’il trouve le chemin des filets, Benzema conserve la confiance de ses coaches et sa confiance en lui. Or, depuis que Zinédine Zidane est venu remplacer Rafael Benitez en janvier 2016, son plus fervent défenseur se trouve sur le banc.
Zidane le couve, Zidane le materne. Depuis qu’il est arrivé. Et ce n’est pas près de changer. « Chacun peut penser ce qu’il veut. Karim va bien, il est concentré sur ce qu’il fait. La relation qu’il entretient avec Cristiano Ronaldo est très importante pour nous. C’est un vrai avantage. Il fait que les autres marquent. C’est une facette très importante de son jeu. C’est aussi ce qui m’intéresse chez lui. »
Et Karim le lui rend bien. Buteur contre Naples en huitièmes de finale, il est devenu le meilleur goleador français de l’histoire de la Ligue des champions avec 51 buts, dépassant Thierry Henry d’une unité. Sinon ? Il est déjà le huitième meilleur buteur de l’histoire du Real avec 179 buts (et 101 passes décisives, pour mieux traduire les propos de « Zizou ») et pourrait bientôt dépasser les 181 buts de Paco Gento.
Il aurait pu monter la barre d’une unité à l’Allianz Arena si Manuel Neuer n’avait pas enfilé son costume de Goldorak. A Munich, sur le front de l’attaque madrilène, on a vu un Benzema altruiste, conservateur, point d’ancrage et relais de jeu. Bref, tout ce que Zidane attend de son neuf… et demi.
Pour faire taire les critiques, on peut aussi confirmer qu’il a perdu cinq kilos depuis le début de la saison, grâce à un travail spécifique de muscu à base d’électro-stimulation, qui rend ses muscles plus secs. Un travail qui s’ajoute à ceux de la nutritionniste et de son cuisinier personnel, dont il s’est rapproché sur les recommandations du club. Une gâchette fin gourmet, le « KB ».

Tendance mercato

  • Au Real Madrid depuis : juillet 2009
  • Contrat jusqu’en : juin 2019
  • Valeur transfermarkt.com : 60 M€
  • Si rien ne vient perturber les plans du club et du joueur, le Français doit signer tout prochainement une prolongation de contrat (peut-être est-ce déjà fait au moment où vous lisez ces lignes) et faire passer le bail de 2019 à 2021, voire 2022. Au plus tard, l’affaire devrait être conclue en fin de saison. Il s’agirait de sa seconde prolongation. En 2014, son salaire était passé de 5 à 8 millions bruts par an. Et maintenant ? Son avenir semble lié à celui de « CR7 » à Madrid, tant l’animation offensive du Ballon d’or prend du volume à ses côtés.

Un dossier de Planète Foot 253 – Mai, juin 2017

Populaires

Presse magazines

Société d’Édition de Sites Internet Musicaux et Sportifs

Vélo Tout Terrain Planète Cyclisme City Ride Ride it

© 2017-2018 Editions Blue Print / SESIMS

To Top