Cyclisme

Une première : le TOUR DES ALPES

Cinq jours de passion à l’état pur dans l’eurorégion Tyrol-Haut-Adige-Trentin

Du 17 au 21 avril, le « Tour des Alpes » célèbre sa première édition : l’événement cycliste qui remplace et élargit le « Giro del Trentino », fait partie des événements sportifs les plus spectaculaires de cette année.

© Tirol Werbung / Soulas Oliver

Cinq jours de passion à l’état pur : par un circuit exigeant et unique en son genre à travers l’eurorégion Tyrol-Haut-Adige-Trentin, le Tour des Alpes – comme le Giro del Trentino ces 40 dernières années – suscite l’enthousiasme des sportifs comme des fans de cyclisme. Déjà, et ce n’est pas rien, parce qu’il permet aux grimpeurs de se roder en vue du Giro d’Italia. Outre un tracé et un décor naturel exceptionnels, ce sont les nombreux temps forts le long du parcours qui rendent cet événement si particulier.

Le parcours

En 2017, deux étapes se dérouleront au Tyrol autrichien, une dans le Haut-Adige italien et deux au Trentin. Ainsi, le nombre d’étapes à surmonter lors du « Tour des Alpes » croît, passant à cinq, contre les quatre de l’ancien Giro del Trentino. Lors de cette première édition, les sportifs feront escale dans l’ensemble des trois capitales régionales, Innsbruck, Bolzano et Trente.

Temps forts au Tyrol

Le 17 avril, après un départ à Kufstein, ville célèbre pour sa forteresse médiévale, le tracé mène autour du lac de carte postale de Walchsee avant de continuer vers Kramsach, puis de rejoindre la capitale régionale, Innsbruck. Là, la première étape se termine par un sprint montagnard avec la montée au Hungerburg – vue panoramique sur la ville comprise.

Le lendemain, la course se poursuit entre Innsbruck et Innervillgraten en Osttirol (Tyrol oriental), via San Lorenzo di Sebato et Sillian. L’un des temps forts de la journée est le passage de l’impressionnant pont de l’Europe.

18 équipes sont de la partie

© Daniele Mosna

Cette année, le Tour des Alpes compte 18 équipes et quelque 144 coureurs. Dont Fabio Aru, le grand espoir du cyclisme professionnel italien. Au sein de l’équipe Astana, il a remporté la Vuelta a España en 2015 et est arrivé deuxième du Giro d’Italia 2015. Nul doute que les routes du nouveau circuit de l’eurorégion lui permettront de se roder en vue d’un objectif précis, le Giro d’Italia de cette année.

Mais la France a largement de quoi jouer les trublions : avec l’AG2R La Mondiale et FDJ, deux équipes de classe internationale seront au départ du Tour des Alpes 2017.

Un écho médiatique mondial

La présence médiatique est tout aussi prestigieuse que les participants : avec Eurosport comme détenteur des droits télévisuels, cet événement sportif autour de l’eurorégion sera retransmis dans le monde entier, via la diffusion d’une heure et demie d’images live chaque jour. De plus, d’autres chaînes européennes dominantes dans leur secteur suivront l’évènement, comme RaiSport (Italie), L’Équipe TV (France), TV2 (Danemark).

Le « Tour des Alpes » sera relayé encore plus largement sur Internet par différents canaux (entre autres Cycling TV, Amérique du Nord; Econet, Afrique; repubblica.it, Italie) et de nombreux sites, fournissant ainsi les plus belles images de la course et des régions parcourues, le Tyrol, le Haut-Adige et le Trentin.

+ d’infos ici

(Communiqué de presse)

Populaires

Les marques de presse dédiées au sports collectifs : Planète Foot, Mondial basket, Univers du Rugby, Planète Cyclisme.

© 2017 Editions Le Nouveau Sportif / SESIMS

To Top